(Crédit photo : Gilles Boutin)

SPORTS. Les amateurs de tire de tracteurs ont été nombreux à se réunir à Saint-Agapit les 2 et 3 juillet derniers. L’événement a fait salle comble.

«Le succès est plus grand que ce que nous attendions. Les deux soirées se sont passées à guichet fermé. On a refusé du monde à l’entrée. On recevait des appels de toutes les régions du Québec. Les gens voulaient se procurer des billets. Ça fait longtemps que j’organise des tires et je n’ai jamais vécu ce que j’ai vécu en fin de semaine», s’est réjoui l’organisateur de l’événement, Ghislain Bergeron.

Ce sont 1 000 personnes par soirée qui ont pu assister aux performances offertes par une soixantaine de véhicules pouvant aller jusqu’à 4 000 forces. De nouveaux pilotes et de nouveaux engins ont également montré leurs habilités. «On a livré ce qu’on avait promis», poursuit M. Bergeron. Les conducteurs et leurs engins provenaient du Québec, de l’Ontario, du Nouveau-Brunswick et de l’Île-du-Prince-Édouard.

Les fortes précipitations accumulées pendant les jours précédant l’événement ont aussi donné chaud à M. Bergeron. Il a fallu de nombreuses heures de travail afin de rendre le site praticable.

Quant au lieu, des efforts supplémentaires ont été faits pour répondre aux directives de la santé publique. Plusieurs points où l’on retrouvait du gel hydroalcoolique et plusieurs toilettes avaient été ajoutées sur le site. De plus, les gradins avaient été disposés de façon à permettre le respect de la distanciation physique. «Il n’y a eu aucun incident. Les gens ont été corrects et le site était propre à la fin de l’événement.»

Retour confirmé

Fort de ce succès, Ghislain Bergeron confirme que l’événement sera de retour l’an prochain. Pour lui, plus question de revenir à la formule d’une seule journée. La prochaine tire de tracteur se déroulera sur deux jours.

«Il est fort probable que nous allons faire grandir l’événement et mieux aménager le site. […] Il y aura vraisemblablement plus de véhicules. Cette année, il y a eu un problème au niveau de l’approvisionnement en pièces. Certains tireurs n’ont pas pu s’en procurer et ne sont pas sortis cette année. L’an prochain, nous pourrons certainement aller les chercher.»

La vente de billets demeurera également. «L’année prochaine, on fera peut-être une prévente avec un prix un peu plus bas et à l’entrée, on rajoutera d’autres billets à l’entrée et on fermera le site après que tout soit vendu. Cette année, certains se sont fait prendre. Le vendredi soir, le spectacle était excellent et le lendemain, les gens voulaient avoir des billets, mais il n’y en avait plus», a-t-il illustré.

 

 

Les plus lus

Piste de course à Sainte-Croix: le règlement adopté

POLITIQUE. Le conseil municipal de Sainte-Croix a adopté, le 7 septembre, par un vote de 5 contre 1, le règlement visant à encadrer les heures d’exploitation du Circuit Riverside Speedway.

Trottoir à Saint-Flavien : les citoyens rejettent le règlement d’emprunt

VOTE. La Municipalité de Saint-Flavien a dévoilé, le 5 septembre en soirée, les résultats du référendum exigé par des Saint-Flaviennois sur le règlement d’emprunt de 1,1 M$ souhaité par le conseil municipal afin de financer les travaux de construction d’un trottoir dans le village. Une forte majorité des citoyens éligibles à voter lors du référendum ont exprimé leur opposition au règlement d’empru...

Élections fédérales : tous les candidats sont maintenant connus

POLITIQUE. La période de dépôt des candidatures en vue des prochaines élections fédérales, qui auront lieu le 20 septembre, est maintenant terminée. Le portrait des luttes qui opposeront les personnes qui désirent devenir le député de Lévis-Lotbinière est désormais clair.

Piste de course de Sainte-Croix: Pour Sainte-Croix veut le retrait du projet de règlement

POLITIQUE. L’équipe Pour Sainte-Croix, qui veut obtenir les sièges au conseil municipal de la municipalité lotbinièroise lors des prochaines élections municipales en novembre, demande au conseil municipal de faire marche arrière dans le dossier de la piste de course de Sainte-Croix. Le groupe dirigé par Stéphane Dion, l’aspirant à la mairie, souhaite que le projet de règlement soit retiré, afin qu...

Important chantier à Saint-Agapit

LOISIRS. Les travailleurs de la construction ont remplacé depuis le 16 août les planchistes au parc de planche à roulettes de Saint-Agapit. Grâce à un investissement de 500 000 $, le site sera refaçonné pour permettre l’installation de nouveaux équipements, dont des jeux d’eau.

Lamarche fait de la défense de la laïcité une priorité

POLITIQUE. Par voie de communiqué, le candidat du Bloc québécois dans Lévis-Lotbinière, Samuel Lamarche, s’est réjoui, le 31 août, que le chef de sa formation politique, Yves‑François Blanchet, se soit de nouveau engagé à défendre la laïcité de l’État à la suite des élections du 20 septembre prochain.

La crème du motocross à Issoudun

ÉVÉNEMENT. Le complexe Gravité Action Sports d’Issoudun accueillera de nouveau une étape du championnat provincial de motocross Challenge Québec. Plusieurs centaines de pilotes croiseront le fer sur le site lotbiniérois lors de la fin de semaine de la fête du Travail, les 4 et 5 septembre prochains.

Les usines Laflamme Portes et fenêtres vendues

TRANSACTION. Par voie de communiqué, Fenplast a annoncé, le 7 septembre, qu’elle a acquis les actifs résiduels du Groupe Atis, dont les ex-usines de Laflamme Portes et fenêtres de Saint-Apollinaire.

Un aspirant à la succession de Bernard Ouellet se dévoile

POLITIQUE. Conseiller municipal à Saint-Apollinaire depuis 12 ans, Jonathan Moreau a fait savoir, le 19 août, qu’il sollicitera un mandat lors des prochaines élections municipales, mais cette fois pour devenir le maire de la municipalité. Le 7 novembre prochain, il tentera donc d’obtenir la confiance de ses concitoyens afin de remplacer Bernard Ouellet, qui a décidé de se retirer de la vie politiq...

S’engager encore pour faire avancer les choses

POLITIQUE. L’ancien conseiller municipal et maire de Saint-Antoine-de-Tilly, Ghislain Daigle, portera de nouveau les couleurs du Parti libéral du Canada (PLC) dans Lévis-Lotbinière lors des élections fédérales du 20 septembre. Avec cette nouvelle implication, l’homme de 65 ans espère être élu afin de travailler à lutter contre les changements climatiques et favoriser l’innovation.