(Crédit photo : Archives)

ENVIRONNEMENT. Dans le cadre des élections municipales, le Conseil régional de l’environnement (CRECA) a sondé l’opinion d’une partie de la population de la Chaudière-Appalaches quant à la place que la question environnementale devrait prendre au palier municipal. Selon les résultats du sondage, 90 % des répondants se disent tout à fait en accord avec le fait que les élus municipaux doivent poser des gestes concrets pour protéger l’environnement.

L’enquête a été menée sur Internet du 3 août au 2 octobre auprès de 200 personnes de toute la Chaudière-Appalaches. On leur a demandé, entre autres, quelle «action prioritaire» environnementale devait être posée par les élus.

Près du tiers des répondants (31 %) ont évoqué la protection et la création des milieux naturels. Vingt-et-un pour cent (21 %) ont priorisé diverses actions pour lutter contre les changements climatiques comme la mobilité durable.

«Ce sondage est un outil intéressant pour les candidats qui souhaitent savoir à quoi les citoyens accordent de l’importance et ainsi orienter leurs actions. Or, qu’ils soient en milieu urbain ou rural, les répondants sont nombreux à désirer un accès facile aux milieux naturels, de même que des options en transport collectif et actif, incluant des pistes cyclables accessibles et sécuritaires», a souligné la directrice générale du CRECA, Josée Breton.

Parmi les autres actions prioritaires identifiées par les répondants, ont retrouve des mesures liées à un meilleur aménagement du territoire (11 %), la valorisation des déchets (incluant le compostage) (8 %), l'autosuffisance alimentaire (8 %), et la réduction de la pollution sonore, visuelle, de l’air ou des sols (7 %).

MRC de Lotbinière

Dans la MRC de Lotbinière, 21 personnes originaires de Saint-Antoine-de-Tilly, Saint-Flavien, Sainte-Croix, Laurier Station, Lotbinière, Saint-Apollinaire et Saint-Gilles ont participé à l’enquête du CRECA.

Les répondants ont souligné deux actions prioritaires à réaliser. D’abord, ils demandent d’avoir plus d’options en mobilité durable, incluant le transport collectif et les pistes cyclables ainsi que de régler les problèmes de gestion des eaux usées (cesser les déversements dans le fleuve).

Ces actions rejoignent les trois principales thématiques qui tiennent à cœur à la population. Dans une proportion de 68 %, ils ont choisi la création d’espaces verts et la protection des milieux naturels, incluant la biodiversité. Suivent, à égalité, la gestion responsable de l’eau et une offre de transport durable axé sur la mobilité active et collective qui ont chacune été mentionnées par 58 % de ceux qui ont participé au sondage.

 

Questions que les citoyens poseraient aux candidats

  • Saint-Flavien : Quelle place occupe l’environnement dans vos priorités ?
  • Sainte-Croix : Comment comptez-vous réduire les émissions de gaz à effet de serre ?
  • Lotbinière : Comptez-vous faire de la sensibilisation sur la gestion des matières résiduelles ?
  • Saint-Antoine-de-Tilly : Quelle est votre position sur le troisième lien au regard de la réduction de GES? Pourquoi déverse-t-on les égouts (dégrilleur) dans le fleuve ?
    • Pourquoi est-ce aussi long pour régler nos deux problèmes au niveau de l’eau ?
  • Saint-Apollinaire : Quelle est la première action que vous poserez afin d'améliorer les déplacements durables dans votre municipalité ?
  • MRC : Avez-vous l'intention de mettre en valeur la Forêt seigneuriale pour des activités autres que l'exploitation forestière et l'acériculture ?

 

 

Les plus lus

La fin d’une époque

PORTRAIT. Encore aujourd’hui, il est possible de croiser régulièrement un laitier qui fait ses livraisons à domicile dans les rues de son quartier. C’est plus rare de voir des boulangers sur la route. L’un des derniers à le faire encore au Québec roulait dans les rues MRC de Lotbinière et il a accroché les clés de son camion le 30 octobre dernier.

Meilleure reconnaissance demandée

SOCIÉTÉ. Les syndiqués du CPE l’Envol manifestaient en grand nombre ce matin à Sainte-Croix. Ils s’étaient rassemblés devant l’église le 4 novembre, dans le cadre de leur troisième journée de grève consécutive, pour dénoncer la lenteur dans les négociations avec le gouvernement.

Sécurité routière: les parents d’Anaïs demandent à l’administration municipale d’agir

SÉCURITÉ ROUTIÈRE. Dans une lettre envoyée à la fin octobre à Normand Côté, le maire de Saint-Flavien, et la directrice générale et secrétaire-trésorière de la Municipalité, Catherine Fiset, les parents d’Anaïs Renaud, cette jeune fille qui a été happée mortellement le long de la rue Principale en 2018, leur demandent d’agir afin de construire un trottoir le long de l’artère.

COVID-19 : Québec recule face à la vaccination obligatoire dans le réseau de la santé

Le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, a annoncé, le 3 novembre, que le gouvernement du Québec reculera concernant sa décision d’imposer la vaccination obligatoire au personnel du réseau de la santé qui devait être en vigueur à compter du 15 novembre prochain. Cependant, M. Dubé a indiqué qu’«on passe de la vaccination obligatoire au dépistage obligatoire» puisque les emp...

La coroner présente son rapport concernant les décès de Norah, Romy et Martin Carpentier

La coroner Me Sophie Régnière a dévoilé, le 3 novembre, son rapport et ses recommandations concernant les tragiques événements liés aux décès de Norah, Romy et Martin Carpentier à Saint-Apollinaire à l’été 2020. Selon la coroner, plusieurs embûches ont compliqué la tâche de retrouver rapidement les fillettes saines et sauves.

L’UPA de Chaudière-Appalaches fait le point sur la dernière année

AGRICULTURE. Près de 200 personnes ont participé à l’assemblée générale annuelle de la Fédération de l’Union des producteurs agricoles (UPA) de la Chaudière-Appalaches, le 27 octobre dernier. L’assemblée, qui se tenait en simultané au Centre Caztel, de Sainte-Marie, et en mode virtuel a été l’occasion pour le président local, James Allen, de faire un retour sur les événements qui ont marqué la der...

La COVID-19 emporte un autre résident de la Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé lundi, dans son plus récent bilan régional sur l'évolution de la pandémie dans la région, le décès d'un résident de la Chaudière-Appalaches en raison de la COVID-19.

Québec annonce de nouveaux allégements aux mesures sanitaires

SANTÉ. En compagnie du directeur national de santé publique, Dr Horacio Arruda, et le directeur général de la gestion exécutive et opérationnelle de la pandémie, Daniel Paré, le ministre de la Santé et des Services sociaux du Québec, Christian Dubé, a annoncé de nouveaux allégements aux mesures sanitaires, le 2 novembre. Ces mesures entreront en vigueur le 15 novembre prochain.

COVID-19 : nouvelle hausse des cas actifs en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Comme depuis le début de la semaine, le nombre de cas actifs de COVID-19 continue d'être en augmentation, selon ce que rapporte le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) dans son bilan publié jeudi.

Nouvelle augmentation du nombre de cas actifs de COVID-19 en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Comme depuis quelques jours, une nouvelle augmentation du nombre de cas actifs de COVID-19 dans la région a été enregistrée au cours des 24 dernières heures par le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA).