Les Agricultrices du Québec reconnaissent le travail de Vicky Bélanger, agricultrice de l’année en Chaudière-Appalaches Ouest. (Crédit photo : Courtoisie)

AGRICULTURE. Fille de producteurs laitiers, Vicky Bélanger est tombée dedans quand elle était petite. Pour la productrice de 26 ans, le choix de carrière était naturel. À 21 ans, elle a fait le grand plongeon en achetant sa propre ferme. C’était en 2014. Aujourd’hui, ses efforts et son travail sont reconnus par ses pairs, alors qu’elle a été nommée agricultrice de l’année pour Chaudière-Appalaches Ouest. Elle sera honorée, en compagnie de huit consœurs de partout au Québec, le 20 octobre, lors du Gala Saturne, des Agricultrices du Québec.

«C’est valorisant, c’est une petite tape dans le dos pour dire qu’on va continuer d’avancer. C’est une belle reconnaissance et une belle motivation», a lancé la propriétaire de la ferme Holsky de Lotbinière, en entretien téléphonique.

La jeune femme y voit aussi une reconnaissance de son parcours hors de l’ordinaire. Même si sa famille possédait une ferme laitière, elle ne l'a pas repris. Avec l'aide de sa mère, elle a plutôt choisi de voler de ses propres ailes.

«C’est un transfert non apparenté. J’ai acheté en avril 2014, mais j’avais commencé à y travailler en septembre 2013. Déjà, c’était moi qui m’occupais de la régie parce que les propriétaires n’étaient plus là. […] Quand j’ai montré que j’étais intéressée, le propriétaire a décidé de se retirer et de me laisser ça entre les mains. Il m’a tout appris en une semaine et ensuite il n’était plus là.»

Passion

La production laitière est exigeante. Elle prend beaucoup de temps et d’énergie. Elle demande d’être constamment à l’affut des nouvelles normes, technologies et avancées. Pourtant, Vicky Bélanger en parle avec un enthousiasme débordant.

«Je suis une tripeuse d’animaux. Mes vaches, ce sont mes petits bébés, je m’en occupe jour et nuit, on travaille tout le temps avec les animaux. On les connaît par cœur, leur nom, on sait qui est la mère de l’autre. […] Ça me fait plaisir de montrer aux gens de l’extérieur quel est mon travail et de leur donner des tâches à accomplir.»

La Ferme Holsky compte 75 têtes, dont 46 vaches en lactation.

Gestion de l’offre

La nouvelle brèche dans le système de gestion de l’offre n’a pas été bien accueillie par la jeune femme. La joie de vivre et le dynamisme qu’elle avait en début d’entrevue avaient maintenant laissé la place un ton plus inquiet.

«J’étais en train de traire mes vaches lundi matin et j’avais envie de pleurer. Ça m’est rentré dedans. Ça nous frappe tous. On fait notre travail avec passion et on se fait couper l’herbe sous le pied. On a l’impression d’être un peu délaissés», a-t-elle confié.

Il faut dire que les producteurs laitiers avaient encaissé les contre-coups des ouvertures consenties par les deux précédents traités signés avec l’Asie et l’Union européenne. «On faisait déjà des pieds et des mains pour essayer de joindre les deux bouts, et là, il y a ça qui arrive.»

La productrice s’interroge aussi sur le système de compensations qui sera accordé par le gouvernement. «On nous explique qu’il y en aura, mais c’est tout le temps dans l’idée d’un réinvestissement alors qu’on est déjà accotés. […]. Pour une entreprise comme la mienne qui débute, je ne peux pas me le permettre, donc je n’en ai pas [de subventions].»

Elle espère que les fédérations représentant les producteurs laitiers les tiendront informés rapidement de la suite des choses.

 

 

Les plus lus

Patrice Coquereau veut déstigmatiser l’anxiété

SOCIÉTÉ. Le comédien Patrice Coquereau s’est lancé tout un défi, celui de sensibiliser les Québécois aux troubles anxieux. Pour y arriver, il a décidé d’entreprendre une grande marche de 570 km qui le mènera de Longueuil à Rimouski. Parti le 11 juillet dernier, il était de passage à Leclercville le 25 juillet et devrait arriver à Rimouski entre le 20 et le 25 août.

Sainte-Agathe uniformise ses adresses

SOCIÉTÉ. Trouver une adresse à Sainte-Agathe, pour qui n’y réside pas, peut causer bien des maux de tête. Les noms attribués aux routes 271 et 218 sont différents selon le secteur de la municipalité et, bien souvent, les numéros d'immeubles ne suivent pas d’ordre précis. Dans moins d’un mois, ce sera chose du passé. La municipalité a finalement complété l’harmonisation des adresses et le tout sera...

Dosquet réagit aux événements de la semaine

SOCIÉTÉ. Dosquet a réagi, le 8 août, aux événements survenus plus tôt sur son territoire. Une intervention policière d’envergure avait été déclenchée après qu’un homme en crise se soit barricadé chez lui

Manger Lotbinière un aliment à la fois

ÉCONOMIE. La cinquième édition des mois Goûtez Lotbinière aura lieu de septembre à décembre. Pendant toute cette période, plusieurs activités seront tenues afin de sensibiliser la population à l'achat d’aliments produits dans la MRC de Lotbinière.

Les marchés publics à l’honneur

AGRICULTURE. La 11e semaine québécoise des marchés publics se déroulera du 8 au 18 août. Quatre marchés de la Chaudière-Appalaches, dont deux de Lotbinière, participeront à l’activité.

Partir à la découverte de la forêt seigneuriale

SOCIÉTÉ. Encore méconnue du grand public, la forêt seigneuriale Joly de Lotbinière est pourtant la plus importante forêt publique des basses terres du Saint-Laurent. L'organisme Les Amis de la Forêt seigneuriale Joly de Lotbinière propose de partir à sa découverte les 17 août et 14 septembre.

L’École Pamphile-Le May célèbrera ses 50 ans

ÉDUCATION. La prochaine rentrée scolaire marquera le début des célébrations du 50e anniversaire de l’École secondaire Pamphile-Le May de Sainte-Croix. Pour souligner l’événement, l’institution d’enseignement tiendra une journée spéciale le 5 octobre.

Des conducteurs plus prudents

SOCIÉTÉ. De cancres en matière de conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool, les citoyens de la Chaudière-Appalaches sont maintenant parmi les plus responsables de la province. Dans la dernière année, seuls 6 % d’entre eux indiquent avoir pris le volant après avoir consommé au-delà de la limite permise. C’est ce qui ressort d’un vaste sondage CROP mené auprès de 6 732 répondants (± 350 e...

Des relais pour en apprendre plus sur l’histoire de la MRC

SOCIÉTÉ. Les relais touristiques installés dans chacune des 18 municipalités de la MRC de Lotbinière ont subi une cure de rajeunissement. Tourisme Lotbinière a officiellement présenté le résultat de ces travaux le 7 août.

Virage réussi

AGRICULTURE. L’Expo de Lotbinière vient à peine de se clôturer que le directeur général de la Société d’agriculture de Lotbinière, Alain Falardeau, était tout sourire. Le virage à 180 degrés donné à l’événement a été payant. Les visiteurs ont été au rendez-vous de cette 49e édition qui a eu lieu du 7 au 11 août.