Le gymnase devait être construit sur le terrain de l’actuel centre social. Crédit photo : Mélanie Labrecque

SOCIÉTÉ. Sur la table depuis 2017, le projet de construction d’un gymnase à Dosquet, sur le terrain de l’actuel centre social, a finalement été laissé de côté par la municipalité.

Le fardeau qu’aurait imposé la construction d’une telle infrastructure à la petite localité de moins de 1 000 habitants aurait été trop important.

«Oui nous pourrions obtenir des subventions, mais il restera une balance qu’il faudra combler par règlement d’emprunt. […] On a sondé l’école sur ses besoins, elle en a, mais pas nécessairement de financement. Il y a le coût d’acquisition, mais aussi celui de l’entretien et présentement, on pense que les besoins ne sont pas suffisants [pour justifier la dépense]», a expliqué la directrice générale de la localité, Jolyane Houle.

Des consultations publiques réalisées en 2017 avaient conduit Dosquet à prévoir la construction d’un gymnase afin de pallier les besoins de ses citoyens en matière d’activités physiques. Cependant, elle a révisé sa position après avoir mené un sondage auprès de la population cette année.

Les résultats montraient plutôt que les installations actuelles répondaient aux besoins.

«Ce qu’on entend des autres municipalités, c’est que les gymnases et les palestres ne sont pas utilisés au maximum de leur capacité. Ce qui nous restait comme besoin réel, qui n’avait pas été comblé par l’achat et la transformation de l’église en salle multifonctionnelle, c’est d'un endroit pour les activités de la FADOQ», a rappelé Mme Houle.

L’actuel chalet des loisirs pourrait remplir cette fonction. Quelques travaux d’aménagements seraient nécessaires pour le mettre au goût du jour et le doter d’un local pour la FADOQ. La municipalité est présentement en réflexion sur la question.

Le gymnase que Dosquet envisageait de construire l’aurait été sur le terrain du centre social. L’édifice, fermé depuis plusieurs années, devrait être démoli en 2020. 


Les plus lus

COVID-19 : un nouveau cas en Chaudière-Appalaches

COVID-19. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a indiqué, mercredi, qu'un nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus a été confirmé en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures.

Un cas de plus de COVID-19 en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. La région de la Chaudière-Appalaches compte à présent 509 personnes infectées par la COVID-19, soit une de plus qu’hier. C’est ce qui ressort du plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Chaudière-Appalaches (CISSS-CA).

COVID-19 : la situation demeure stable dans Lotbinière

SANTÉ. On peut apprendre dans le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie dans la région du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) que la situation demeure stable dans la MRC de Lotbinière.

COVID-19: la Santé publique est prête à faire face à la deuxième vague

SANTÉ. La progression de la COVID-19 en Chaudière-Appalaches est au ralenti. Depuis le début du mois de juin, on signale l'apparition de moins d’un nouveau cas par jour. Ces chiffres encourageants permettent au Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) de se concentrer sur l’arrivée d’une éventuelle deuxième vague.

Lieux publics intérieurs : les rassemblements de 50 personnes ou moins de nouveau autorisés

SANTÉ. En compagnie du Dr Richard Massé, conseiller médical stratégique à la Direction de la santé publique, le directeur national de santé publique du Québec, le Dr Horacio Arruda, a annoncé, le 15 juin, qu'il sera de nouveau permis de tenir un rassemblement de 50 personnes ou moins dans les lieux publics intérieurs dès lundi prochain.

COVID-19 : encore deux nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Comme hier, deux nouveaux cas d'infection au coronavirus ont été confirmés en Chaudière-Appalaches, selon ce que révèle les plus récentes données portant sur l'évolution de la pandémie au Québec.

Ouverts ou fermés le 24 juin et le 1er juillet?

ÉCONOMIE. Le ministère de l'Économie et de l'Innovation a tenu à rappeler aux commerçants et aux consommateurs, le 16 juin, que les commerces de détail devront fermer leurs portes au public le mercredi 24 juin, à l'occasion de la Fête nationale du Québec, et le mercredi 1er juillet, à l'occasion de la fête du Canada.

COVID-19 : l'état de la situation à 18h30

Une personne de plus a été testée positive à la COVID-19 en Chaudière-Appalaches, ce qui porte le nombre de cas depuis le début de la pandémie à 513. C'est aussi ce 21 juin que le gouvernement du Québec a dévoilé les offres mises en place pour favoriser le tourisme dans la province cet été.

COVID-19 : deux nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Selon les plus récentes données portant sur l'évolution de la pandémie de COVID-19 au Québec, deux nouveaux cas d'infection au coronavirus ont été confirmés en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures.

Les finissants de Pamphile-Le May se disent au revoir

SOCIÉTÉ. Le parcours scolaire des finissants de l’École secondaire Pamphile-Le May de Sainte-Croix a été souligné le 18 juin dernier. Les élèves et leurs parents se sont réunis, en soirée, dans le stationnement de l’établissement pour un gala de fin d’année hors du commun.