Le comité Parents-Secours de Saint-Agapit. (Crédit photo : Courtoisie)

SOCIÉTÉ. Soucieux de la sécurité des enfants de leur quartier, un groupe de parents de Saint-Agapit s’est réuni pour mettre sur pied un comité Parents-Secours. Le regroupement de Saint-Agapit, le premier du genre dans la MRC de Lotbinière, a officiellement été reconnu par Parents-Secours, le 4 juillet.

La mort tragique de la fillette martyre de Granby, au printemps, a fortement touché l’Agapitoise Renée-France Philibert. Cette dernière souhaitait apporter sa contribution afin de rendre son milieu de vie plus sécuritaire pour les enfants et les personnes vulnérables.

«C’est ce qui m’a fait allumer sur le fait que s’il y avait eu plus d’options pour elle, cela aurait peut-être changé quelque chose. Peut-être pas, mais, dans notre tête de parent, on essaie toujours de chercher [des solutions ou des explications]. J'ai consulté le site de Parents-Secours pour prendre des informations sur le fonctionnement», a-t-elle justifié.

Un appel à la mobilisation sur Facebook lui a permis de rassembler l’appui de plusieurs parents de la municipalité et de trouver les cinq membres qui forment actuellement le comité de Saint-Agapit. Ces derniers se chargeront des rencontres avec les personnes intéressées à devenir foyer-refuge en affichant la fameuse pancarte rouge et blanche.

«On travaille en collaboration avec les agents de la Sûreté du Québec de Laurier-Station. Tout sera vérifié, les antécédents judiciaires de la personne qui fait la demande, de son conjoint et de tous les enfants de plus de 12 ans qui vivent sous son toit. À partir du moment où tout est positif, on les rencontre une deuxième fois et on leur remet la pancarte et un contrat d’engagement», a poursuivi Mme Philibert.

Cette dernière croit que les premières affiches pourront être installées dans les vitres des foyers-refuges d’ici l’Halloween. En trois mois, elle espère qu’environ 25 résidences soient ciblées.

Support concret

Les foyers-refuges ne sont pas là uniquement en cas d’extrême urgence, a mentionné Renée-France Philibert. «Ça peut être un enfant qui revient de l’école en bus et qui a oublié sa clé. Il pourra aller cogner quelque part. Des adolescents le soir qui se promènent, l’un se fait intimider et ne veut pas marcher seul, il va pouvoir demander de l’aide. Ces situations peuvent nous sembler banales, mais pour eux, elles génèrent beaucoup d’anxiété.»

Par ailleurs, depuis 1992, a ajouté Mme Philibert, les personnes âgées en situation de détresse peuvent également solliciter de l'aide aux foyers-refuges et y trouver le support nécessaire.

Pour les personnes intéressées, une rencontre d’information aura lieu le 10 octobre à 19h30, au Complexe des Seigneuries. «C’est important en tant que communauté d’être là pour ces personnes qui en ont plus besoin

En plus du comité de Saint-Agapit, il en existe deux autres en Chaudière-Appalaches, l’un à Sainte-Claire-de-Bellechasse et l’autre à Thetford Mines.

 

 

 

Les plus lus

COVID-19 : un nouveau cas en Chaudière-Appalaches

COVID-19. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a indiqué, mercredi, qu'un nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus a été confirmé en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures.

Un cas de plus de COVID-19 en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. La région de la Chaudière-Appalaches compte à présent 509 personnes infectées par la COVID-19, soit une de plus qu’hier. C’est ce qui ressort du plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Chaudière-Appalaches (CISSS-CA).

COVID-19 : la situation demeure stable dans Lotbinière

SANTÉ. On peut apprendre dans le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie dans la région du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) que la situation demeure stable dans la MRC de Lotbinière.

COVID-19: la Santé publique est prête à faire face à la deuxième vague

SANTÉ. La progression de la COVID-19 en Chaudière-Appalaches est au ralenti. Depuis le début du mois de juin, on signale l'apparition de moins d’un nouveau cas par jour. Ces chiffres encourageants permettent au Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) de se concentrer sur l’arrivée d’une éventuelle deuxième vague.

Lieux publics intérieurs : les rassemblements de 50 personnes ou moins de nouveau autorisés

SANTÉ. En compagnie du Dr Richard Massé, conseiller médical stratégique à la Direction de la santé publique, le directeur national de santé publique du Québec, le Dr Horacio Arruda, a annoncé, le 15 juin, qu'il sera de nouveau permis de tenir un rassemblement de 50 personnes ou moins dans les lieux publics intérieurs dès lundi prochain.

COVID-19 : encore deux nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Comme hier, deux nouveaux cas d'infection au coronavirus ont été confirmés en Chaudière-Appalaches, selon ce que révèle les plus récentes données portant sur l'évolution de la pandémie au Québec.

Ouverts ou fermés le 24 juin et le 1er juillet?

ÉCONOMIE. Le ministère de l'Économie et de l'Innovation a tenu à rappeler aux commerçants et aux consommateurs, le 16 juin, que les commerces de détail devront fermer leurs portes au public le mercredi 24 juin, à l'occasion de la Fête nationale du Québec, et le mercredi 1er juillet, à l'occasion de la fête du Canada.

COVID-19 : l'état de la situation à 18h30

Une personne de plus a été testée positive à la COVID-19 en Chaudière-Appalaches, ce qui porte le nombre de cas depuis le début de la pandémie à 513. C'est aussi ce 21 juin que le gouvernement du Québec a dévoilé les offres mises en place pour favoriser le tourisme dans la province cet été.

Les finissants de Pamphile-Le May se disent au revoir

SOCIÉTÉ. Le parcours scolaire des finissants de l’École secondaire Pamphile-Le May de Sainte-Croix a été souligné le 18 juin dernier. Les élèves et leurs parents se sont réunis, en soirée, dans le stationnement de l’établissement pour un gala de fin d’année hors du commun.

COVID-19 : deux nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Selon les plus récentes données portant sur l'évolution de la pandémie de COVID-19 au Québec, deux nouveaux cas d'infection au coronavirus ont été confirmés en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures.