(Crédit photo : Tour Bus Productions)

FESTIVAL. Après avoir été reportée à deux reprises en raison de la COVID-19, la sixième édition du Festival country de Lotbinière a finalement pu avoir lieu. Un peu plus de 10 000 personnes se sont réunies sur les terrains de l’Expo, à Saint-Agapit, les 24, 25 et 26 septembre pour festoyer en compagnie des têtes d’affiche de l’événement.

Les organisateurs sont heureux de la réponse des amateurs de musique country qui se sont présentés en grand nombre à Saint-Agapit. Ils ont accueilli 3 800 personnes sur le site le vendredi, autant le samedi et 2 500 festivaliers le dimanche.

«J’ai pleuré de joie vendredi lorsque le premier artiste est monté sur scène. J’avais de la difficulté à y croire», s’est réjoui le cofondateur de l’événement, Guillaume Laflamme, quelques heures après la clôture de cette sixième édition.

D’ailleurs, la tête d’affiche du dimanche a été accueillie avec grand enthousiasme par le public. Granger Smith a finalement pu se produire sur la scène de Saint-Agapit après l’annulation de son spectacle en 2019 et le report du Festival en 2020.

«C’était la cerise sur le gâteau. Habituellement, on a de bons volumes de vente d’alcool, mais ce soir-là personne ne souhaitait perdre sa place et ils demeuraient dans leur zone. Ils voulaient être devant la scène», a illustré M. Laflamme.

Une édition marquée par la COVID-19

S’il n’y avait pas eu toutes les mesures sanitaires liées à la COVID-19, Guillaume Laflamme croit que le Festival aurait accueilli une foule record.

Le mois précédant la présentation du festival a nécessité beaucoup de travail aux organisateurs afin d’être à jour avec les règles sanitaires. D’ailleurs, l’application des règles a demandé plus de temps aux organisateurs. Quant à la première journée du Festival, elle a servi de période d’adaptation.

«Nous avions fait des travaux sur le site en 2019. Il est beaucoup plus grand maintenant. Ça nous a permis d’avoir des zones qui respectent les mesures sanitaires. […] Ces mesures demandaient aussi plus de logistique. Les festivaliers devaient passer leur passeport vaccinal, arriver plus tôt pour être dans la zone qu’ils voulaient. C’est sûr qu’on a perdu un peu de clientèle, mais le cœur des festivaliers était au rendez-vous.»

Septième édition

Compte tenu du succès de cette année, Guillaume Laflamme confirme que le Festival country de Lotbinière présentera une septième édition en 2022. Contrairement aux années précédentes, il n’avance pas de date pour le moment. Il préfère attendre et prendre une décision en fonction de l’évolution de la situation sanitaire.

Le succès connu cette année et les commentaires positifs qu’ils ont reçus des artistes leur permettent de croire qu’ils pourront offrir une programmation d’un calibre aussi relevé que celle de cette année.

«Nous avons à cœur la production d’événements de qualité. Les artistes n’en revenaient pas de voir comment c’était bien rodé malgré toutes les règles à suivre. Les membres de High Valley étaient contents. Ils ont comparé leur passage à des spectacles qu’ils ont donnés au Royaume-Uni. […] Granger Smith fait affaire avec une grosse agence. Lorsque quelqu’un comme lui, qui roule sa bosse depuis 20 ans, dit à son agent que notre organisation est numéro un, ça nous aidera à être pris au sérieux lorsque nous déposerons des offres.»

 

 

Les plus lus

Problème de vandalisme à Saint-Agapit

SOCIÉTÉ. Graffitis vulgaires, racistes, antisémites, mobilier urbain brisé, toilettes publiques saccagées, distributrices à savon et à papier arrachées, murs défoncés, panneaux d’arrêt noircis, arbres sectionnés ou cassés… Ces actes de vandalisme, Saint-Agapit les collectionne depuis le printemps. Ces gestes qui s’accumulent sur des installations neuves ou fraîchement rénovées exaspèrent de plus e...

Val-Alain : un programme victime de son succès

SOCIÉTÉ. Au grand étonnement de la Municipalité de Val-Alain, tous les terrains qu’elle a mis en vente ainsi que ceux donnés par la Corporation de développement économique (CDE) au début du mois de mai avaient déjà trouvé preneur à la mi-juin.

Bâtiment agricole détruit par les flammes

FAITS DIVERS. Un incendie a détruit un bâtiment agricole dans la soirée du 20 juillet, à Issoudun.

Christine Gilbert portera les couleurs de QS dans Lotbinière-Frontenac

POLITIQUE. Le 17 juin dernier, Québec solidaire a procédé à l’investiture de sa candidate dans Lotbinière-Frontenac. Christine Gilbert a été choisie pour porter les couleurs de la formation politique en prévision des prochaines élections provinciales, le 3 octobre.

Il crée un drapeau pour sa région

SOCIÉTÉ. Depuis qu’il est enfant, David Côté entretient une passion pour les drapeaux. Récemment, il a décidé de la concrétiser en créant un drapeau pour sa région natale, la MRC de Lotbinière.

Le conseil des maires en bref

POLITIQUE. Les maires de la MRC de Lotbinière se sont rassemblé le 13 juillet, à Saint-Sylvestre, pour leur rencontre mensuelle, la dernière avant les vacances. Voici quelques points inscrits à l’ordre du jour qui ont retenu l’attention.

Carte électorale fédérale : la MRC de Lotbinière scindée en deux

POLITIQUE. Le 29 juillet dernier, la Commission de délimitation des circonscriptions électorales fédérales pour le Québec a rendu publique sa proposition de refonte de la carte électorale. Dans cet exercice, la circonscription de Lévis-Lotbinière, occupée par le conservateur Jacques Gourde, a été redessinée et amputée d’une partie de la MRC de Lotbinière.

Changement de garde chez le Model

SPORT. Le Model de Lotbinière de la Ligue de hockey junior AA Chaudière-Appalaches a confirmé, le 20 juillet, différents changements dans l’organisation. Ces mouvements sont concentrés à la direction et derrière le banc.

Jeux du Québec : une grosse récolte pour la Chaudière-Appalaches

SPORT AMATEUR. Lors de la deuxième journée de la 55e Finale des Jeux du Québec, présentée dimanche, la délégation de la Chaudière-Appalaches a fait le plein d'honneurs alors qu'elle a récolté 16 nouvelles médailles.

Les nouvelles technologies pour briser l’isolement

SOCIÉTÉ. Qu’ils habitent en appartement ou en centre d’hébergement, les aînés peuvent souffrir d’un isolement social. L’utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC) pourrait leur permettre d’entrer en contact avec le monde extérieur. Pourtant, le sujet a été peu étudié. C’est ce qui a alimenté la réflexion de la journaliste indépendante Eugénie Emond dans la réalisati...