La maison Legendre sera démolie. (Crédit photo : Archives)

SOCIÉTÉ. Le comité de démolition de la municipalité de Sainte-Croix a accordé le permis de démolition de la maison Legendre à son propriétaire, le 5 juillet.

«C’est la décision à laquelle je m’attendais», a lancé Yvon Hamel, heureux du dénouement. Ce dernier a rappelé que la résidence n’était plus assurable en raison de l’important danger qu’elle représentait. D’ailleurs, il avait signifié qu’il mettrait la municipalité en demeure si le permis lui était refusé.

«Attendu que le comité de démolition a reçu et considéré plusieurs oppositions écrites concernant la démolition de cet immeuble; […] Attendu que cet immeuble est dans un état tel qu’il peut mettre en danger des personnes; […] Le comité en vient à la conclusion que la demande de permis pour la démolition est accepté [sic] aux conditions suivantes», peut-on lire dans le rapport.

Le comité a rendu sa décision après avoir analysé les commentaires contenus dans 20 lettres et tenu une séance publique, le 3 juillet dernier où les opposants et ceux qui étaient en faveur ont fait entendre leurs arguments. Les opposants mentionnaient, entre autres, qu’il était encore possible de récupérer certaines parties de la maison, de la démonter pièce sur pièce et de la reconstruire ailleurs.

«Ce qui est souhaitable, c’est de récupérer ce qui peut l’être et de s’assurer de remonter le tout à un autre endroit. Elle ne perdra pas son âme à 100 % et on lui redonnera une nouvelle vie», avait fait valoir la présidente de la Société patrimoine et histoire des Seigneuries de Lotbinière, Sylvie Bernard.

Conditions

Le permis de démolition a été accordé sous certaines conditions. Certaines définissent les dates de début et de fin des travaux, d’autres la date de fin des travaux d’aménagement paysager. On peut aussi y lire les modalités dans lesquelles les travaux devront être effectués.

«Les fenêtres et portes devront d’abord être retirés [sic] de l’immeuble. Les murs de l’immeuble pourront par la suite être abattus de façon à permettre de récupérer certains éléments de l’immeuble. Le propriétaire et sa famille pourront récupérer les éléments de l’immeuble. Par la suite, les éléments restants pourront être récupérés par monsieur Yvon Legendre, ainsi que par monsieur Michel Martel, en collaboration avec le propriétaire.»

Yvon Hamel a confirmé qu’il allait récupérer tous les éléments qui pourront l’être. «Quand j’ai fait ma demande, je leur ai dit que je ferais ça avec mes trois gendres, lentement pour abîmer le moins de choses possible et préserver ce qui peut l’être.»

Du même souffle, il a confirmé qu’il ne travaillerait pas avec le comité local de sauvegarde de la maison. Le lien de confiance a été brisé en 2014, a-t-il rappelé le 3 juillet, lorsque des membres ont fait des interventions sur la résidence, en l’absence des propriétaires et sans assurances.

Lorsque la démolition sera complétée, le terrain sera nivelé et reverdi, comme indiqué. «Ce ne sera pas pour bâtir des condos ou pour construire une maison, a-t-il assuré. […] Michel Martel a dit qu’il y avait un saule âgé de 150 à 200 ans et un érable qui a au moins 100 ans. Je vais y faire attention, je veux les garder.»

 

 

Les plus lus

Forages : Joly ne reviendra pas sur sa décision

ENVRIONNEMENT. Le dossier des forages à Joly continue de faire des remous au sein d’une partie population qui s’oppose au projet de l’entreprise gazière Ressources Utica. En août dernier, le comité des citoyens de Joly a même déposé une lettre à l’attention du conseil municipal pour tenter de le convaincre de revenir sur sa position favorable à l’élaboration du forage d’un puits sur une terre agri...

Saint-Apollinaire : l’École des Sentiers prête pour la rentrée

OUVERTURE. En vue de la rentrée scolaire, l’heure est à la finalisation de l’ameublement à la nouvelle école primaire des Sentiers de la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) à Saint-Apollinaire.

Le candidat des Verts dans Lévis-Lotbinière doit se retirer

Luc St-Hilaire n’est plus le candidat du Parti vert du Canada (PVC) dans la circonscription de Lévis-Lotbinière en vue des prochaines élections fédérales. Alors que la campagne sera bientôt déclenchée, le PVC a demandé, à la mi-août, au stratège et créateur publicitaire de retirer sa candidature en raison d’une controverse dont il était l’objet sur les médias sociaux.

Famille nombreuse, famille heureuse

PORTRAIT. Ils étaient sept et ils seront bientôt neuf. Olivier, Malik, Dylan, William, Léa-Kim et leurs parents attendent impatiemment l’arrivée des deux nouveaux membres de leur grande famille, les jumeaux nés sur la route 116 dans la nuit du 19 au 20 août.

Alexandra Demers, la peintre qui innove

PEINTURE. Depuis qu’elle a terminé ses études et qu’elle affirme l’artiste en elle, Alexandra Demers, originaire de Sainte-Croix, expose ses toiles un peu partout, tant en galerie que dans les symposiums. En laissant libre cours à son imagination, la peintre se distingue par sa démarche créative.

François-Noël Brault, candidat bloquiste pour Lévis-Lotbinière

Devant une soixantaine de partisans, le Bloc québécois (BQ) a procédé à l’investiture de son candidat, François-Noël Brault, dans la circonscription de Lévis-Lotbinière en vue des élections fédérales de l’automne prochain, le 31 août dernier. Ses priorités : La Davie, le secteur agricole, la défense de la langue française, le transport collectif et l’environnement.

De nouveaux locaux pour le studio Hypnose

DANSE. Le studio Hypnose, ouvert depuis un peu plus d’un an, a procédé le 18 août dernier à l’ouverture d’un tout nouveau local au-dessus de celui déjà établi à Saint-Apollinaire. Victime de sa popularité, l’école qui offre des cours multistyles a doublé sa superficie afin d’accueillir un nombre encore plus grand de danseurs.

Les fermes de Lotbinière ouvrent leurs portes

ACTIVITÉ. La 17e édition des portes ouvertes sur les fermes de l’UPA se tiendra le dimanche 8 septembre entre 10h et 16h, alors que plus de 100 fermes au Québec accueilleront les visiteurs. Deux fermes seront quant à elles hôtesses de l'activité sur le territoire de Lotbinière.

Coup de pouce demandé pour des travailleurs étrangers

SOCIÉTÉ. Consciente que la pénurie de main-d’œuvre qui touche actuellement le Québec affecte également les entreprises de la région, l’Apollinairoise Pauline Harrisson souhaite mettre l'épaule à la roue. Elle veut faire venir au Québec 10 jeunes Haïtiens à titre de travailleurs temporaires ou saisonniers. Malgré toute sa bonne volonté, elle se bute à la lourdeur bureaucratique. Elle lance un cri d...

La santé et l’environnement par les semences

RÉCOLTES. Si quelques pratiques traditionnelles comme le fait de cultiver un jardin ont été délaissés au fil du temps, la tendance veut que les gens en reviennent à la base. Arrivés de l’Estrie en novembre 2018 pour s’établir à Sainte-Agathe-de-Lotbinière, Ariane B. Louis-Seize et Roby Gobeil songent à populariser davantage leur mode de culture, la semence artisanale.