René Bilodeau et Steve Castonguay implanteront leur usine de production à Saint-Flavien. Crédit : Mélanie Labrecque

ÉCONOMIE. Les propriétaires de la microbrasserie La Boîte à Malt, Steve Castonguay et René Bilodeau, investiront plus de 1,5 M$ pour aménager leur usine de production à Saint-Flavien, dans les locaux de l’ancien salon de quilles Lauvien.

Concrètement, toute la production sera transférée de Saint-Nicolas vers Saint-Flavien. Les travaux d’aménagement devraient débuter en mars pour que la production commence officiellement en juin ou en juillet, selon le moment où ils obtiendront les permis de brasseurs.

«Notre clientèle qui vient ici [à Saint-Nicolas] attendait ça avec impatience. On essaie de profiter de la demande qui monte tout le temps. Les gens veulent de plus en plus des bières de microbrasseries et découvrir de nouvelles saveurs», a expliqué Steve Castonguay, copropriétaire de la Boîte à Malt.

L’entreprise ajoutera quatre fermenteurs de double capacité à ses équipements actuels, ce qui lui permettra de tripler sa production. Les bières seront embouteillées et distribuées dans les magasins spécialisés et les supermarchés de la région. Plus tard, ils ajouteront un format canette à leur production.

«On va commencer par offrir quatre ou cinq produits différents en bouteille et nous jouerons avec les saisons. Il y aura des bières saisonnières et d’autres plus classiques qui seront disponibles pendant toute l’année. L’objectif, c’est de commencer avec des produits qui sont bien implanté et connus», a-t-il poursuivi, ajoutant qu’il a à son actif une cinquantaine de recettes de bière.

S’ajoutera aussi un salon de dégustation de plus de 30 places, qui permettra aux amateurs de houblon de déguster les produits directement sur place et un espace boutique. 

Par ailleurs, l’espace qui sera laissé vacant dans leurs locaux de Saint-Nicolas permettra à Steve Castonguay et René Bilodeau d’aménager une cuisine complète et d’offrir un menu plus élaboré à la clientèle.

Penser à l’avenir

«L’objectif, c’était de devenir propriétaire de la bâtisse. On s’éloigne pour avoir un meilleur rapport qualité prix. Nous voulions aussi avoir suffisamment d’espace», a précisé Steve Castonguay. 

Les deux entrepreneurs, qui sont originaires de Sainte-Croix et de Saint-Agapit, se sont aussi offert l’espace nécessaire pour prendre de l’expansion, si cela s’avère nécessaire. 

«Elle est beaucoup trop grande pour nos besoins actuels, a-t-il admis. On sait que beaucoup de microbrasseries qui ont commencé ont eu besoin d’agrandir dans un court laps de temps ou ils étaient pris dans une usine trop petite. Déjà, on pense à long terme. Nous serons capables de suivre la demande qui augmentera avec les années. Nous serons aussi capable d’agrandir si nous en avons besoin.»

Pour faciliter leur installation à Saint-Flavien, les propriétaires ont aussi reçu la confirmation de d’un prêt de 430 000 $ de la part d’Investissement Québec.

Les plus lus

St-Agapit : un homme aurait été tué dans une fusillade

Le Bureau des enquêtes indépendantes (BEI) va enquêter sur les circonstances entourant une intervention policière de la Sûreté du Québec, menée à Saint-Agapit le 4 octobre, alors qu'un civil de 41 ans serait décédé au cours d'une fusillade. Huit enquêteurs du BEI ont été envoyés sur place.

Le raisin québécois en vedette

AGRICULTURE. Le raisin de table du Québec compte pour moins de 1 % des raisins consommés par les Québécois. Pour les viticulteurs de la province, il est temps que cela change. C’est pour cette raison qu’une vingtaine d’entre eux ont uni leurs forces et ont lancé officiellement la saison du raisin de table, le 17 septembre dernier.

Le cri du cœur d’une restauratrice

ÉCONOMIE. La région de la Chaudière-Appalaches basculera dans la zone rouge le 1er octobre. Ce niveau d’alerte signifie également un rehaussement des restrictions, notamment la fermeture des salles à manger des restaurants. À bout de souffle et confrontée au manque de personnel provoqué le contexte actuel, Sylvie Fisette, la propriétaire du restaurant Le St-Octave, à Dosquet, n’a pas attendu les c...

COVID-19 : 33 nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. La montée des cas de COVID-19 se poursuit en Chaudière-Appalaches. La région a dépassé hier la barre psychologique des 1 000 cas, avec 1 003 cas confirmés depuis mars. Aujourd’hui, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches a comptabilisé 33 cas supplémentaires, pour 1 036 cas confirmés dans la région.

Restaurants de nouveau fermé une pilule difficile à avaler

ÉCONOMIE. L’annonce que la région de la Chaudière-Appalaches tomberait en zone rouge le 1er octobre, pour une période de 28 jours, a eu l’effet d’une douche froide pour les restaurateurs de la région. Déjà durement éprouvés par le confinement de mars, ces derniers devront une fois de plus user de créativité pour survivre à la fermeture des salles à manger.

COVID-19 : 50 nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Au cours des 24 dernières heures, 50 nouveaux cas d'infection au nouveau coronavirus ont été découverts en Chaudière-Appalaches, selon le plus récent bilan régional du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA).

La ristourne Desjardins bientôt versée

ÉCONOMIE. Par voie de communiqué, Desjardins a annoncé, le 6 octobre, que les ristournes individuelles de ses membres seront versées au cours des prochaines semaines.

COVID-19 : 24 nouveaux cas et un décès enregistré dans la région

SANTÉ. Si pour une troisième journée le nombre de nouveaux cas de COVID-19 a diminué en Chaudière-Appalaches, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a confirmé jeudi qu'un quatorzième résident de la région a récemment perdu la vie en raison du coronavirus.

Délit de fuite mortel à Sainte-Eulalie: automobiliste arrêté à Saint-Apollinaire

FAITS DIVERS. Un homme dans la cinquantaine a qui travaillait sur le chantier de l’autoroute 20 est, à la hauteur à du kilomètre 215, à Sainte-Eulalie, a perdu la vie après qu’il ait été heurté par un véhicule vers 4h ce matin. Il a finalement été retrouvé et arrêté par les policiers de la Sûreté du Québec, à Saint-Apollinaire.

COVID-19 : nouveaux sommets de cas et d'hospitalisations en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. La Chaudière-Appalaches a atteint un nouveau sommet de nouveaux cas d'infection au coronavirus depuis le début de la crise sanitaire le printemps dernier. Hier, 68 résidents de la Chaudière-Appalaches ont appris qu'ils avaient contracté la COVID-19 tandis que 32 personnes sont hospitalisées dans la région en raison du coronavirus, un autre triste sommet.