(Crédit photo: Archives)

ALIMENTATION. Des légumes et plantes comestibles accessibles à tous pourraient bientôt pousser aux quatre coins de la MRC de Lotbinière. C’est que le Groupe de réflexion et d’action sur la pauvreté (GRAP) dans Lotbinière veut implanter, dès cet été, le concept des Incroyables comestibles.

Les Incroyables comestibles (Incredible Edible) est un mouvement mondial mis sur pied en 2007 dans la municipalité de Todmorden, en Angleterre. L'idée en soi est relativement simple. La population est invitée à semer des légumes et des plantes comestibles partout où cela est possible pour que les gens puissent les récolter selon leurs besoins, sans avoir à rendre de compte.

«Contrairement aux jardins communautaires où les gens ont une partie de terre qui leur appartient ou aux jardins collectifs qui sont la propriété d'un groupe, les Incroyables comestibles c’est un mouvement ouvert à tous. Ce n’est pas nécessairement la personne qui va planter qui s’occupera des plantes ou ramassera les légumes», a expliqué la directrice d’Aide alimentaire Lotbinière, Andréanne Leblanc.

Depuis, le projet a fait des petits et il est maintenant présent dans 25 pays, dont le Canada. Plusieurs municipalités au Québec comme Drummondville, Victoriaville ou Thetford Mines y ont déjà adhéré et la réponse de la population est très bonne. «Les gens continuent d’alimenter les conversations là-dessus. On voit que les endroits où les plants ont été mis en terre sont entretenus et qu’il y a du mouvement. On peut dire que la cible est atteinte.»

Les organismes communautaires, les entreprises, les écoles et les citoyens peuvent prendre part au mouvement. Les municipalités peuvent également mettre leurs ressources à la disposition des Incroyables comestibles.

«Elles ont déjà un budget assigné pour les fleurs. Tant qu’à consacrer du temps et de l’argent là-dedans, pourquoi ne pas planter des légumes que les gens pourraient prendre», a indiqué Mme Leblanc. D’ailleurs, certaines municipalités de la MRC ont manifesté un intérêt à participer, a-t-elle poursuivi.

En apprendre plus

Une séance d’information sur le projet aura lieu le 25 février prochain à la salle La Chapelle de Laurier-Station.

Les représentants du GRAP expliqueront le projet plus en détail, ses valeurs et sa mission ainsi que les façons de participer. «C’est ouvert à tous ceux qui veulent en apprendre plus sur le mouvement et qui auraient un intérêt.»

D’ailleurs les valeurs prônées par l’initiative sortent des sentiers battus. «C’est sûr que c’est une autre philosophie. Ça n’appartient pas juste à moi. On le fait en collectivité. Il y a des valeurs de solidarité et de partage qui sont mises de l’avant. C’est pro-environnement. Ça devient un lieu d’échange et d’apprentissage.»

 

 

 

 

 

 

Les plus lus

L’accès au compte d’urgence pour les entreprises élargit

POLITIQUE. Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a confirmé ce matin l’élargissement des critères d’admissibilité au Compte d’urgence pour les entreprises canadiennes (CUEC).

Se réinventer pour faire face à la crise

ÉCONOMIE. Depuis le début de la crise sanitaire, Le Porc de Beaurivage a vu fondre une bonne partie de sa clientèle composée de restaurateurs, de chefs et de bouchers. Toutefois, une décision d’affaires prise l’automne dernier leur permet maintenant de combler une part de ce vide.

Des fleurs pour la fête des Mères

COMMUNAUTÉ. Annie Charest a donné le sourire à une centaine de femmes de la MRC de Lotbinière, de Lévis et de Québec pendant la fin de semaine de la fête des Mères. Celle qui possède son salon de coiffure à Laurier-Station a parcouru près de 400 km en voiture pendant deux jours pour surprendre certaines de ses clientes, qui sont également des mamans, avec un bouquet de fleurs.

Une photographe de Saint-Apollinaire se distingue

CULTURE. Le talent d’une photographe de Saint-Apollinaire, Josée Talbot, a récemment été reconnu par ses pairs. Elle a reçu, le 25 avril dernier, le titre d’Artisan des arts photographiques (Craftman of Photographic Arts) décerné par les Photographes professionnels du Canada. Cette distinction lui a été remise par la présidente de l’association, Louise Vessey, lors du gala virtuel de l’association...

Deux nouveaux cas de COVID-19 en Lotbinière

SANTÉ. Dans le bilan quotidien du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), on constate l’apparition de deux nouveaux cas de COVID-19 dans la MRC de Lotbinière. Cela porte le total de personnes qui ont été infectées par la maladie, depuis le début de la crise, à 20.

De nouveaux cas dans Lotbinière

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a confirmé deux nouveaux cas de COVID-19 dans la MRC de Lotbinière. Cela porte maintenant le nombre de personnes infectées à 22 dans la région.

COVID-19 : un nouveau cas en Chaudière-Appalaches

CORONAVIRUS. Dans son bilan publié lundi, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a fait savoir qu'un résident supplémentaire de la Chaudière-Appalaches a appris, au cours des 24 dernières heures, qu'il avait contracté la COVID-19.

Le maire de Leclercville quitte ses fonctions

POLITIQUE. Le maire de Leclercville, Marcel Richard, s’est retiré de la vie politique. Il en a fait l’annonce aux citoyens de la municipalité, par le biais du journal municipal, au début du mois.

Un virage web payant

ÉCONOMIE. Depuis le début de la crise de la COVID-19, certaines entreprises québécoises ont réussi à tirer leur épingle du jeu. C’est notamment le cas de Meubles South Shore. Le fabricant de meubles basé à Sainte-Croix a vu ses ventes en ligne bondir de 90%.

Quinze personnes rétablies dans Lotbinière

SANTÉ. Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), quinze personnes touchées par la COVID-19 dans la MRC de Lotbinière sont maintenant rétablies.