(Crédit photo : Courtoisie)

ÉCONOMIE. Trois fromages de la Fromagerie Bergeron se sont distingués sur la scène internationale. Ils ont été décorés lors de plus récente édition du Superior Taste Award tenu par l’International Taste Institute à Bruxelles.

Le Fin Renard aux truffes, qui sera lancé cet automne, a reçu une étoile, le Louis Cyr vieilli deux ans a eu deux étoiles et le Louis Cyr vieilli quatre ans a obtenu trois. Les distinctions sont remises après qu’un jury composé de chefs et de sommeliers ait goûté les produits. Ils ont noté les fromages selon des critères précis d’évaluation, dont l’odeur, l’apparence, le goût et la texture en bouche. Chacun des fromages présentés a reçu des notes supérieures à 70 sur 100.

Pour la fromagerie de Saint-Antoine-de-Tilly, il s’agissait d’une première participation. «Nous souhaitions évaluer le potentiel international de nos fromages et nous mesurer à d’autres produits alimentaires de partout dans le monde. Ces excellents résultats nous confirment que nous avons entre les mains des fromages qui auront assurément du succès à l’international », a expliqué le directeur ventes et marketing, Jean-Christophe Magnan.

D’ailleurs, poursuit M. Magnan, la Fromagerie espère percer le marché international avec les Louis Cyr vieilli deux ans et quatre ans. Actuellement, rappelle l'entreprise, il est difficile pour les fromageries canadiennes d’exporter leurs produits à l’extérieur des frontières. La complexité des règles, les quotas et les frais de douane sont parmi les principaux irritants à l’exportation. L’entreprise veut défricher ces nouveaux marchés afin de faire connaître les fromages québécois et canadiens à l’international.

 

 

 

Les plus lus

Une expansion hors des prévisions

ÉCONOMIE. Lorsqu’ils ont racheté l’École de conduite Lotbinière le 1er février 2021, Gabriel et Anthony Beaudet, Chantal Croteau et Anaïs Deslauriers avaient comme projet de faire grandir l’entreprise. Neuf mois plus tard, leurs prévisions ont toutes été dépassées.

La pénurie de main-d’œuvre toujours aussi présente

ÉCONOMIE. En 2021, le taux de chômage en Chaudière-Appalaches est passé de 4 % en janvier à 2,9 % en décembre, une bonne nouvelle au premier coup d’œil. Cependant, les employeurs de la région ne le voient pas de la même façon, surtout dans le secteur manufacturier qui peine à attirer des travailleurs.

Cri à l’aide et résilience

ÉCONOMIE. À moins de 24 heures de préavis, les restaurants du Québec ont été obligés de fermer leurs portes la veille du jour de l’an. Ceux de la MRC de Lotbinière n’y ont pas échappé. Si certains de ces entrepreneurs s’en tirent mieux, d’autres sont poussés dans leurs derniers retranchements.

Fromagerie Victoria ouvre ses portes à Laurier-Station

ÉCONOMIE. Fromagerie Victoria a ouvert, le 13 janvier dernier, son 18e établissement. Ce dernier a pignon sur rue à Laurier-Station, au 138, boulevard Laurier.

Un nouveau directeur général pour Evol

ÉCONOMIE. Evol (anciennement Femessor) a nommé son nouveau directeur général pour la Chaudière-Appalaches. Il s’agit de Dany Rodrigue.

Omicron s’invite dans la crise

ÉCONOMIE. La vitesse de propagation du variant Omicron de la COVID-19 change la donne pour les entreprises. Déjà qu’elles doivent composer avec une pénurie de main-d’œuvre, elles devront prendre en compte l’absentéisme provoqué par un résultat positif à un test de dépistage d’un employé ou d’un proche.

Autobus Auger passe à l’électrique

TRANSPORT. Autobus Auger vient de confirmer, le 27 janvier, la signature d’une entente de cinq ans avec l’entreprise Girardin pour l’acquisition de 50 autobus scolaires électriques.