Solange Hamel a reçu le Prix de reconnaissance aux proches aidants. (Crédit photo : Mélanie Labrecque)

COMMUNAUTÉ. Le Regroupement des aidants naturels du Québec (RANQ) a décerné, pour une quatrième année, son Prix reconnaissance aux proches aidants le 7 novembre. Cette reconnaissance, qui met un visage sur cette réalité, a été remise à une citoyenne de la MRC de Lotbinière, Solange Hamel, lors du souper annuel du Regroupement des personnes aidantes de Lotbinière.

Très émue, Solange Hamel a simplement souligné l’importance du soutien qu’elle reçoit de sa familles, de ses amis et du Regroupement des personnes aidantes de Lotbinière pour réussir à bien s’occuper de sa mère, bientôt centenaire, et de son conjoint.

Mme Hamel, comme près du quart des proches aidants, l'est auprès de deux personnes. «Ça représente beaucoup, ce sont des gens très proches de moi, ça fait 20 ans que je prends soin de ma mère et 18 ans pour mon mari, depuis qu’il a perdu la vue. Je n’ai jamais eu de reconnaissance comme ça», a-t-elle décrit.

«Ce que nous souhaitons, c'est de mettre à l’honneur le dévouement, l’engagement sans faille jour après jour, le mérite de consacrer beaucoup de temps et d’énergie, malgré les sacrifices que cela implique dans la vie personnelle de tous les proches aidants», a indiqué la présidente de la Fédération des médecins spécialistes du Québec, Dre Diane Francoeur, tout juste avant d’annoncer que le prix a été accordé à Mme Hamel.

Solange Hamel a été choisie au terme d’un tirage au sort parmi des centaines de candidatures de partout au Québec. «Ce soir, nous rendons hommage à des êtres d’exception qui réalisent l’impossible et qui donnent sans compter», a noté Catherine Martel, du Regroupement des personnes aidantes de Lotbinière.

Besoins nombreux

Cette année, le RANQ a choisi Parce que nous serons tous proches aidants comme thématique de la semaine nationale. Ce n’est pas un hasard, a indiqué la présidente de l’organisme, Johanne Audet. Déjà, en 2012, le quart des Québécois agissait comme proche aidant. La situation est appelée à prendre de l’ampleur avec le vieillissement de la population et l’apparition de maladies chroniques.

«Nous croyons qu’il est plus que temps de mettre en place des mesures qui vont vraiment soutenir les proches aidants. On souhaite une politique nationale qui va inclure tous les proches aidants.»

Présente à la soirée, la députée de Lotbinière-Frontenac, Isabelle Lecours, a rappelé l’ouverture du gouvernement envers les proches aidants. «Notre gouvernement a pris l’engagement d’améliorer les conditions de vie des proches aidants et le soutien qui leur est offert. Sans les proches aidants, le réseau de la santé devrait prendre en charge des milliers de personnes âgées et d’enfants handicapés. Votre contribution doit être mieux reconnue légalement et financièrement.»

Selon des statistiques fournies par le RANQ, sans les proches aidants, l’impact sur le système actuel se chiffrerait entre 4 et 10 milliards de dollars. De plus, pour remplacer les heures réalisées par les proches aidants, il faudrait que le gouvernement embauche 1,2 million de professionnels à temps complet.

 

 

Les plus lus

Projet de 2 M$ à Saint-Apollinaire

ÉCONOMIE. L’entrée de Saint-Apollinaire a connu de nombreuses transformations au cours des dernières années. Ce n’est pas terminé. L’édifice du 426-428, route 273 sera agrandi. Le projet évalué à 2 M$ permettra l’installation d’un magasin de la chaîne Dollarama.

Le corps retrouvé à Lévis a été identifié

FAITS DIVERS. L’homme retrouvé sur les berges du fleuve Saint-Laurent, à Lévis, le 10 juillet dernier a formellement été identifié. Il s’agit de Léopold Beaudoin, 84 ans, de Deschaillons. Il avait été porté disparu par sa famille depuis deux ans.

Un circuit pour boire local

TOURISME. Vins, cidres, bières, hydromels, alcools de petits fruits, alcools d’érable… La MRC de Lotbinière compte de nombreux producteurs d’alcools et de spiritueux. Cette richesse et cette diversité devenaient un atout touristique incontournable pour la région. Conscients de ce potentiel, les producteurs ont choisi de s’unir pour créer la Route des alcools d’ici. Son lancement officiel a eu lieu...

La CSDN claque la porte de la FCSQ

ÉDUCATION. La Commission scolaire des Navigateurs a quitté, le 25 juin, la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ), le regroupement représentant la majorité des commissions scolaires francophones du Québec, en raison de divergences sur la question de la gouvernance scolaire qui s’accentuent depuis février.

Gaz naturel : les inquiétudes remontent à la surface

ENVIRONNEMENT. Une rencontre d’information tenue par Ressources Utica, le 6 juillet, a relancé le débat sur l’exploitation du gaz de schiste. L’entreprise, qui compte implanter un réservoir de gaz naturel conventionnel sur une terre agricole de Joly, a dû répondre aux critiques qui lui ont été adressées par les représentants de plusieurs groupes opposés à de tels projets.

Il y aurait peu d’abandon d’animaux dans la région

SOCIÉTÉ. À l’approche du 1er juillet, certains refuges pour animaux de la province font une offensive de sensibilisation à propos des abandons. Dans la MRC de Lotbinière, le responsable du service Facepatte, Mathieu Bélanger, appelle aussi à la vigilance, mais indique que les abandons ne sont pas chose courante sur le territoire.

Un succès pour Les Rendez-vous sur le parvis

CULTURE. Le beau temps et le public ont répondu présents pour la cinquième édition des Rendez-vous sur le parvis. Plus de 6 000 personnes se sont déplacées pour prendre part aux activités et spectacles proposés les 28, 29 et 30 juin.

Unis pour les enfants

COMMUNAUTÉ. Les séjours en camps de vacances peuvent rapidement devenir coûteux. Pour les familles à faible revenu, les offrir à leurs enfants peut alors devenir un véritable casse-tête financier. Cet été, quinze enfants provenant de milieux moins favorisés ou qui ont des problématiques particulières des MRC de Lotbinière et des Appalaches seront soutenus financièrement et auront la chance de part...

Un petit geste qui fait du bien

COMMUNAUTÉ. Élodie Fortin, 6 ans et demi et sa sœur Maély, qui aura bientôt 5 ans, ont fait preuve d’une grande générosité le 29 juin dernier. Les fillettes de Saint-Narcisse ont fait un don de cheveux à la Fondation DonEspoir Cancer.

Retrouver un peu de forêt en ville

ENVIRONNEMENT. Saint-Agapit a complété récemment l’agrandissement et la mise en valeur du Sentier de la rivière Noire. Les travaux évalués à plus de 50 000 $ ont permis à la municipalité d’aménager 1,5 km de sentier pédestre en milieu boisé et en bordure du cours d’eau.