Ghislain Daigle. (Crédit photo : Facebook Ghislain Daigle)

POLITIQUE. L’ancien maire de Saint-Antoine-de-Tilly, Ghislain Daigle, souhaite porter les couleurs de la bannière libérale dans Lévis-Lotbinière pour les élections fédérales du 21 octobre prochain. Il a récemment confirmé ses intentions.

Préoccupé par les questions environnementales et économiques, M. Daigle souhaite mettre ses compétences d’ingénieur au service de la population.

«C’est la bonne occasion. Si les gens m’appuient, ils auront la chance d’envoyer quelqu’un à Ottawa qui est un expert dans le domaine. J’ai travaillé dans les carburants, j’ai fait des projets alimentaires. […] Il y a beaucoup de choses à faire, mais qui ne sont pas poussées assez loin», a-t-il lancé en entrevue téléphonique.

D’ailleurs, il croit qu’il faut bien planifier et bien structurer la transition énergétique. Il ne serait pas réaliste de tout couper du jour au lendemain. «Si, demain matin, il n’y a plus de pétrole, plus de voiture, plus d’ambulance, plus de camion de pompier, vous n’avez plus rien. Tout le monde est à pied. En milieu rural c’est important d’avoir des ressources énergétiques pour assurer les services essentiels.»

L’aspirant candidat souligne être sensible à toute la question de l’agriculture et les enjeux qui préoccupent les cultivateurs de la région. Il plaide, entre autres, pour le maintien de la gestion de l’offre.

Il mentionne également que tout le milieu agricole a son importance à jouer dans le domaine environnemental. «C’est important pour eux. Ils vivent avec l’environnement. C’est sûr qu’il va y avoir des changements et des ajustements à faire. Ce qui me déçoit un peu actuellement, c’est qu’on met l’accent sur l’auto électrique pendant que les tracteurs et les camions fonctionnent encore au diésel. Ils ont besoin de bons tracteurs pour travailler leurs terres. Il va falloir sortir des modèles électriques un moment donné.»

Reconstruction

Ghislain Daigle assure la présidence de l’association de circonscription de Lévis-Lotbinière depuis octobre 2018. «J’ai remis en marche et organisé la machine. J’ai un exécutif. On monte la machine pour travailler. […] Je suis revenu à mes anciennes amours. J’ai vu que les gens s’impliquaient plus ou moins. Quand on a un parti politique, il faut le faire marcher [le bureau de circonscription] puisque c’est la façon dont les députés s’informent de ce qui se passe dans le comté. S’il n’y a personne autour de nous, on ne va pas très loin.»

La date de l’assemblée d’investiture des libéraux dans Lévis-Lotbinière n’est pas encore connue.

Ghislain Daigle a été maire de Saint-Antoine-de-Tilly de 2009 à 2013. Il a brigué de nouveau les suffrages lors de l’élection municipale de 2017.

 

 

Les plus lus

Le candidat des Verts dans Lévis-Lotbinière doit se retirer

Luc St-Hilaire n’est plus le candidat du Parti vert du Canada (PVC) dans la circonscription de Lévis-Lotbinière en vue des prochaines élections fédérales. Alors que la campagne sera bientôt déclenchée, le PVC a demandé, à la mi-août, au stratège et créateur publicitaire de retirer sa candidature en raison d’une controverse dont il était l’objet sur les médias sociaux.