Stéphane Dion. (Crédit photo : Courtoisie)

POLITIQUE. Établi à Sainte-Croix depuis 13 ans, le communicateur Stéphane Dion a décidé de faire le saut en politique. À la tête de l’équipe Pour Sainte-Croix, il sollicitera la confiance des électeurs le 7 novembre prochain en briguant le poste de maire de la municipalité.

La pandémie a été la bougie d’allumage de sa réflexion. Il a constaté que les élus jouent un rôle de leader pour mobiliser et sont présents sur le terrain afin de répondre aux préoccupations des gens.

«J’ai invité les gens sur les médias sociaux à être solidaires des commerçants et des restaurateurs. Puis, ils ont commencé à m’interpeller sur la rue, dans les médias sociaux pour me demander si j’avais songé à la possibilité de me présenter aux prochaines élections. […] À force d’y penser et en discutant avec les autres, le tout a pris forme. Cependant, c’était très important pour moi, dès le début, d’y aller avec une équipe.»

D’ailleurs, ajoute-t-il, il y a actuellement une fenêtre d’opportunité avec le départ annoncé du maire actuel, Jacques Gauthier, qui a tenu les rênes de la municipalité pendant 16 ans. «Je crois que les gens sont prêts à saisir cette occasion et à faire confiance à une nouvelle équipe.»

Qualité de vie

Son programme misera, notamment, sur la qualité de vie. Il veut mobiliser la population, améliorer l’attractivité de la ville et en favoriser le développement. «Si nous voulons que des gens et des entreprises viennent s’établir à Sainte-Croix, cela doit être agréable de vivre ici. On veut que les gens soient fiers de vivre à Sainte-Croix.»

Cette attractivité passe, par exemple, par l’amélioration des communications avec la population, des projets qui faciliteront l’accès au fleuve ou valoriseront le patrimoine. «Ça commence par les rues, les trottoirs, les façades d’édifice. C’est quelque chose d’important pour nous.»

La venue de nouveaux citoyens aiderait les entreprises à résoudre leur problème de main-d’œuvre «Nous pourrons aller plus loin encore et en attirer d’autres [entreprises]. Nous créerons de la richesse et pourrons offrir de nouveaux services à la population.»

Il assure également que son équipe et lui seront à l’écoute des besoins de la population. «Je pense que les gens ont besoin de se sentir appuyés et encouragés. Quand quelqu’un arrive avec une idée, c’est important qu’il sache que les élus sont là pour le soutenir.»

La plateforme électorale sera dévoilée après la présentation des six candidats de Pour Sainte-Croix.

Travail d’équipe

Pour Sainte-Croix n’est pas l’œuvre d’un seul homme. Stéphane Dion se présentera entouré d’une équipe de six candidats; quatre femmes et deux hommes. Pour lui, le travail d’équipe est essentiel. «Ça incarnera le changement, le renouveau. Attention, on ne veut pas représenter uniquement les jeunes et les jeunes familles, mais l’ensemble de la population.»

Un nouveau candidat sera présenté chaque semaine. M. Dion souligne que ce sont des gens respectés, crédibles et déjà bien impliqués dans la communauté. «Je pense que la population va s’y retrouver.»

 

 

 

Les plus lus

Piste de course à Sainte-Croix: le règlement adopté

POLITIQUE. Le conseil municipal de Sainte-Croix a adopté, le 7 septembre, par un vote de 5 contre 1, le règlement visant à encadrer les heures d’exploitation du Circuit Riverside Speedway.

Élections fédérales : tous les candidats sont maintenant connus

POLITIQUE. La période de dépôt des candidatures en vue des prochaines élections fédérales, qui auront lieu le 20 septembre, est maintenant terminée. Le portrait des luttes qui opposeront les personnes qui désirent devenir le député de Lévis-Lotbinière est désormais clair.

Piste de course de Sainte-Croix: Pour Sainte-Croix veut le retrait du projet de règlement

POLITIQUE. L’équipe Pour Sainte-Croix, qui veut obtenir les sièges au conseil municipal de la municipalité lotbinièroise lors des prochaines élections municipales en novembre, demande au conseil municipal de faire marche arrière dans le dossier de la piste de course de Sainte-Croix. Le groupe dirigé par Stéphane Dion, l’aspirant à la mairie, souhaite que le projet de règlement soit retiré, afin qu...

Lamarche fait de la défense de la laïcité une priorité

POLITIQUE. Par voie de communiqué, le candidat du Bloc québécois dans Lévis-Lotbinière, Samuel Lamarche, s’est réjoui, le 31 août, que le chef de sa formation politique, Yves‑François Blanchet, se soit de nouveau engagé à défendre la laïcité de l’État à la suite des élections du 20 septembre prochain.

Un aspirant à la succession de Bernard Ouellet se dévoile

POLITIQUE. Conseiller municipal à Saint-Apollinaire depuis 12 ans, Jonathan Moreau a fait savoir, le 19 août, qu’il sollicitera un mandat lors des prochaines élections municipales, mais cette fois pour devenir le maire de la municipalité. Le 7 novembre prochain, il tentera donc d’obtenir la confiance de ses concitoyens afin de remplacer Bernard Ouellet, qui a décidé de se retirer de la vie politiq...

S’engager encore pour faire avancer les choses

POLITIQUE. L’ancien conseiller municipal et maire de Saint-Antoine-de-Tilly, Ghislain Daigle, portera de nouveau les couleurs du Parti libéral du Canada (PLC) dans Lévis-Lotbinière lors des élections fédérales du 20 septembre. Avec cette nouvelle implication, l’homme de 65 ans espère être élu afin de travailler à lutter contre les changements climatiques et favoriser l’innovation.

Débat anglophone : un tournant dans la campagne selon Lamarche

POLITIQUE. Le candidat du Bloc québécois dans Lévis-Lotbinière, Samuel Lamarche, croit qu’une véritable vague déferlera en faveur de son parti au Québec à la suite de la controverse provoqué par le débat anglophone du 9 septembre.

Robert Samson sollicitera un dernier mandat

POLITIQUE. Le maire de Saint-Gilles, Robert Samson, a confirmé au Peuple Lotbinière qu’il sollicitera un dernier mandat à la tête de la municipalité lotbiniéroise, lors des élections municipales du 7 novembre prochain.

Denise Poulin sollicitera un nouveau mandat

POLITIQUE. La mairesse de Saint-Édouard, Denise Poulin, tentera d’obtenir un troisième mandat à la tête de sa municipalité, lors des prochaines élections municipales le 7 novembre prochain.

Une candidate du Parti libre du Canada dans Lévis-Lotbinière

POLITIQUE. Le Parti libre du Canada (PLIC) aura une candidate dans Lévis-Lotbinière, Mariève Lemay. La mère de six enfants se lance en politique pour «protéger le futur de ses enfants».