(Crédit photo : Mélanie Labrecque)

CULTURE. L’agriculture est au cœur de l’histoire du Québec et l’un des témoins de ce passé est la machinerie associée à la culture de la terre. À Issoudun, il est possible d’avoir un aperçu de la vie agricole du début du 20e siècle avec la collection de miniatures exposée au Musée Isidore-Boisvert.

Les 150 pièces, toutes confectionnées par l’Issoudunois Isidore Boisvert, permettent d’avoir une idée de ce qu’était la vie dans les champs au siècle dernier et de constater l’importance du cheval dans le travail agricole.

Ainsi, il est possible d’y voir plusieurs engins tractés par des chevaux : charrette à foin, arracheuse à patate, sleigh, rouleau à terre, semoir, etc. Des textes descriptifs viennent expliquer la fonction de chacune de ces machines.

«Pour quelqu’un qui ne sait rien de l’agriculture, il est difficile de connaître la fonction de chacune des machines et de savoir comment elles étaient utilisées», a rappelé la mairesse d’Issoudun, Annie Thériault. Cette dernière a participé à la revitalisation du musée et à la rédaction des textes explicatifs en 2006.

De plus, elles ont été classées selon les saisons. Il est alors possible de les remettre dans leur contexte d’utilisation comme le temps des sucres, le labour, la fauche des foins ou l’enlèvement de la neige.

On peut également y voir d’autres véhicules comme des calèches, des traîneaux et un corbillard ainsi que différents outils qui étaient utilisés par les agriculteurs de l’époque et d’autres qui meublaient le quotidien des gens: baratte à beurre, meule, laveuse ou métier à tisser.

Pour le plaisir

Isidore Boisvert ne recherchait pas la reconnaissance avec son travail. Ce dernier n’était pas un artiste, mais un retraité qui reproduisait des machines agricoles en petit format (quelquefois dans un gabarit un peu plus imposant) pour le plaisir et pour passer le temps. Et pour les confectionner, il utilisait souvent des objets du quotidien.

«C’était un patenteux. Il prenait tout ce qu’il avait sous la main. Lorsque l’on regarde de près on reconnaît certains éléments qui ont servi à la fabrication des pièces. Aussi, on a demandé à l’une de nos fermières, Marianne Cayer, de décorer nos miniatures afin d’y ajouter un peu de vie. Elle avait une collection de poupées Barbie. Elle a confectionné des vêtements et les a toutes habillées à la mode du temps», a décrit Annie Thériault.

À son décès, en 1996, il a légué sa collection à la municipalité. Ce n’est que quelques années plus tard qu’elle a été mise en valeur, après qu’Issoudun se soit porté acquéreur de l’édifice de l’ancienne école primaire. À l’initiative de bénévoles et d’élus, une salle de classe située au deuxième étage a été aménagée afin d’y exposer le travail de M. Boisvert. C’est à ce moment qu’une grande fresque murale a été peinte sur les murs de la pièce qui illustre des scènes de la vie agricole de l’époque.

Le Musée Isidore-Boisvert se trouve au deuxième étage du Centre communautaire d’Issoudun.

 

 

 

 

 

Les plus lus

Nouvelle distinction pour Josée Talbot

CULTURE. La photographe originaire de Saint-Apollinaire, Josée Talbot, s’est de nouveau distinguée parmi ses pairs. Elle a récemment reçu le titre de Maître des arts photographiques (MPA) des Photographes professionnels du Canada. Il lui a été présenté par le président de l’organisation, Ross Outerbridge, lors du gala virtuel de remise de prix de l’association, le 18 avril dernier.

Déconfinement des festivals : le Festival country de Lotbinière suit la situation de près

SPECTACLE. À partir du 25 juin, festivals et événements extérieurs pourront avoir lieu, mais devront respecter certaines conditions. Ils ne pourront pas accueillir plus de 2 500 personnes et elles devront être réparties en 10 zones séparées et autonomes. L’annonce de ce plan de déconfinement le 19 mai réjouit les organisateurs du Festival country de Lotbinière, mais ces derniers font preuve d’un o...

Une biographie pour Henri-Gustave Joly De Lotbinière

CULTURE. Plutôt connu pour sa contribution à la foresterie, Henri-Gustave Joly De Lotbinière a aussi connu une longue carrière politique. Protestant, né en France, il s’est opposé à la confédération qui a mené à la formation du Canada et a été brièvement premier ministre du Québec à la suite du coup d’État de 1878. C’est cette histoire peu banale que relate l’auteure Lucie Desrochers dans la biogr...

Dix spectacles présentés au Moulin du Portage

SPECTACLES. Le Moulin du Portage a lancé, le 21 juin, sa programmation estivale de spectacles. Ce sont 10 spectacles qui seront présentés du 31 juillet au 24 septembre.