Sur la première photo : Stéphane Breton en compagnie des copropriétaires, Michèle Youinou et Christian Laroche. Crédit : Mélanie Labrecque

TOURISME. L’un des cinq ambassadeurs des Arrêts gourmands de la Chaudière-Appalaches était de passage dans la région récemment. Le comédien Stéphane Breton a entrepris un périple à moto le 19 août à travers différentes destinations de la Chaudière-Appalaches. Il a effectué son premier arrêt à la crêperie Du côté de chez Swann, à Saint-Antoine-de-Tilly.

Déjà sensible à l’achat local et à l’importance de l’agroalimentaire, l’initiative du Panier bleu lancée en pleine pandémie l’a vraiment convaincu d’aller à la rencontre des producteurs locaux et d'en faire la promotion.

La nouvelle mouture des Arrêts gourmands a été présentée le 16 juin dernier. L’initiative de la Table agroalimentaire de la Chaudière-Appalaches regroupe 125 entreprises agroalimentaires de tout le territoire et propose aux visiteurs de faire des découvertes alimentaires pendant tout l’été.

«Quand tu entres dans un petit village ou dans une ville comme Lévis, tu te diriges généralement vers les grandes artères. Les Arrêts gourmands nous amènent loin de ces grandes rues et nous permettent d’aller dans un rang et découvrir autre chose. Sinon, si tu t’en tiens aux grands boulevards, tu vois seulement les mêmes affaires», a-t-il constaté.

D’ailleurs, ces découvertes ne se limitent pas uniquement aux produits, mais aussi aux rencontres que l’on peut faire. «Cela nous permet de rencontrer des gens accueillants, des entrepreneurs.

C’est aussi de découvrir d’autres idées, des idées nouvelles dans plusieurs domaines.» Stéphane Breton salue aussi l’ouverture des personnes qu’il croise lorsqu’il voyage en région.

L’aspect «ludique» qu’il perçoit dans l’initiative permet également d’alimenter la curiosité. «C’est important d’être curieux, de vouloir ouvrir ses horizons et d’aller au-delà de ce qu’on connaît.

Les parents de l’une de mes amies d’enfance sont propriétaires du Ricaneux [vignoble à Saint-Charles-de-Bellechasse]. Lorsque je m'y rendais, je me disais qu’il ne fallait pas avoir froid aux yeux pour faire ce qu’ils faisaient. Ils ont défriché et ça m’avait marqué», s’est-il souvenu. Toute cette audace, ajoute-t-il, peut devenir une source d’inspiration pour les jeunes d’aujourd’hui.

Dans la MRC de Lotbinière, on retrouve une vingtaine d’Arrêts gourmands et à Lévis, il y en a une quinzaine.

Les plus lus

Main-d'œuvre : la TREMCA veut un plan d’urgence

INDUSTRIE. Par voie de communiqué, la Table régionale des élus municipaux de Chaudière-Appalaches (TREMCA) et des industriels de la région ont fait une sortie, le 8 novembre, afin de demander au gouvernement du Québec d’implanter rapidement un plan d’urgence pour s’attaquer à la pénurie de main-d’oeuvre qui frappe la Chaudière-Appalaches.

Une autre coop se joint à la famille d’Avantis Coopérative

ÉCONOMIE. Avantis Coopérative a confirmé, le 1er novembre, la fusion des activités de la Coop Alliance aux siennes.

La CNESST publie ses recommandations pour le retour au travail

SÉCURITÉ. Dans la foulée des assouplissements annoncés récemment par le gouvernement, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a encouragé les milieux de travail à se tourner vers une formule hybride, en présentiel et en télétravail, pour une «transition réussie», le 9 novembre.

Investissements supplémentaires pour compléter le branchement d’Internet haute vitesse

TECHNOLOGIE. Le gouvernement du Québec a confirmé, le 23 novembre, une somme de 150 M$ pour compléter le branchement d’Internet haute vitesse dans les foyers qui ne sont toujours pas rejoints. Le dernier volet de l’Opération haute vitesse, Éclair III, permettra, d’ici septembre 2022, de relier les foyers très isolés ou qui n’étaient pas répertoriés sur les cartes de déploiement.