Crédit photo : Gilles Boutin - Archives

ÉCONOMIE. Les municipalités de la Chaudière-Appalaches et les organismes de développement économique de la région ont lancé une mobilisation à la fin août afin de réaliser une étude sur les impacts de la pénurie de main-d’œuvre.

Par Érick Deschênes - Collaboration spéciale

Concrètement, les organisations derrière l’enquête veulent chiffrer les conséquences de la pénurie de main-d’œuvre depuis les cinq dernières années sur le développement des entreprises et l’économie régionale.

Pour ce faire, un sondage massif a été mené les 30 et 31 août auprès des quelque 1 200 entreprises manufacturières de la Chaudière-Appalaches. L’étude «permettra de documenter la valeur des manques à gagner fiscaux attribuables à la pénurie de main-d’œuvre». Des données quantitatives, telles que la valeur des refus de contrats, des opportunités d’exportation manquées, des abandons de projets, de l’incapacité à démarrer de nouveaux quarts de travail et le choix de poursuivre sa croissance hors région, ont été recueillies afin de chiffrer l’envergure des impacts de cette crise.

Avec les données de l’enquête, ses commanditaires estiment qu’ils pourront formuler des recommandations et interpeller les différents paliers de gouvernement afin de réclamer urgemment des améliorations à leurs programmes respectifs pour soutenir les entreprises.

«Alors que le secteur manufacturier représente 27 % du PIB de Chaudière-Appalaches, soit le plus haut taux d’activités manufacturières au Québec, il est crucial de trouver des solutions à cet enjeu qui ampute la croissance de nos entreprises et la vitalité de nos milieux», a argué Paul Vachon, président de la Table régionale des élus de Chaudière-Appalaches (TRÉMCA) et préfet de la MRC des Appalaches.

Les plus lus

Main-d'œuvre : la TREMCA veut un plan d’urgence

INDUSTRIE. Par voie de communiqué, la Table régionale des élus municipaux de Chaudière-Appalaches (TREMCA) et des industriels de la région ont fait une sortie, le 8 novembre, afin de demander au gouvernement du Québec d’implanter rapidement un plan d’urgence pour s’attaquer à la pénurie de main-d’oeuvre qui frappe la Chaudière-Appalaches.

Une autre coop se joint à la famille d’Avantis Coopérative

ÉCONOMIE. Avantis Coopérative a confirmé, le 1er novembre, la fusion des activités de la Coop Alliance aux siennes.

La CNESST publie ses recommandations pour le retour au travail

SÉCURITÉ. Dans la foulée des assouplissements annoncés récemment par le gouvernement, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a encouragé les milieux de travail à se tourner vers une formule hybride, en présentiel et en télétravail, pour une «transition réussie», le 9 novembre.

Investissements supplémentaires pour compléter le branchement d’Internet haute vitesse

TECHNOLOGIE. Le gouvernement du Québec a confirmé, le 23 novembre, une somme de 150 M$ pour compléter le branchement d’Internet haute vitesse dans les foyers qui ne sont toujours pas rejoints. Le dernier volet de l’Opération haute vitesse, Éclair III, permettra, d’ici septembre 2022, de relier les foyers très isolés ou qui n’étaient pas répertoriés sur les cartes de déploiement.