Crédit photo : Courtoisie

DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE. Femmessor a procédé au dévoilement de son nouveau nom et de sa nouvelle identité de marque, le 15 septembre. L’organisation qui œuvre en entrepreneuriat s’appellera désormais Evol.

Ces changements arrivent quelques mois après que l’organisation ait annoncé l’élargissement de son mandat ainsi que la création d’une toute nouvelle enveloppe de financement pour soutenir des entreprises à propriété diversifiée et inclusive qui génèrent un impact positif sur la société.

«Femmessor poursuit son évolution et avec Evol, nous avons la conviction d’avoir trouvé un nom qui incarne réellement l’ambition que nous poursuivons, soit celle de transformer l’économie en vue de la rendre plus inclusive, plus équitable et plus durable. Avec notre signature, Financer le changement, notre organisation affirme haut et fort sa volonté de contribuer à la création, la croissance et l’acquisition d’entreprises qui sont dirigées et détenues par des entrepreneur.e.s qui représentent la pluralité des visages de notre société et qui proposent des modèles d’affaires différents, innovants et surtout, plus conscients», a expliqué Sévrine Labelle, présidente-directrice générale d’Evol.

Rappelons que depuis son premier financement public en 2001, Femmessor a octroyé 31 M$ à 1 200 entreprises à propriété féminine, ce qui a généré 185 M$ en retombées d’investissement et a permis la création et le maintien de 6 035 emplois. À travers les années, ce sont 75 000 entrepreneures qui ont été touchées par les actions de l’organisation.

Présente dans les 17 régions du Québec, l’organisme qui s’appelle désormais Evol est une organisation soutenue financièrement par le ministère de l’Économie et de l’Innovation et par le gouvernement du Canada. Il a pour mission de contribuer directement à la création, à la croissance et à l’acquisition d’entreprises diversifiées et inclusives qui ont un impact positif sur la société.

Les plus lus

Main-d'œuvre : la TREMCA veut un plan d’urgence

INDUSTRIE. Par voie de communiqué, la Table régionale des élus municipaux de Chaudière-Appalaches (TREMCA) et des industriels de la région ont fait une sortie, le 8 novembre, afin de demander au gouvernement du Québec d’implanter rapidement un plan d’urgence pour s’attaquer à la pénurie de main-d’oeuvre qui frappe la Chaudière-Appalaches.

Une autre coop se joint à la famille d’Avantis Coopérative

ÉCONOMIE. Avantis Coopérative a confirmé, le 1er novembre, la fusion des activités de la Coop Alliance aux siennes.

La CNESST publie ses recommandations pour le retour au travail

SÉCURITÉ. Dans la foulée des assouplissements annoncés récemment par le gouvernement, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) a encouragé les milieux de travail à se tourner vers une formule hybride, en présentiel et en télétravail, pour une «transition réussie», le 9 novembre.

Investissements supplémentaires pour compléter le branchement d’Internet haute vitesse

TECHNOLOGIE. Le gouvernement du Québec a confirmé, le 23 novembre, une somme de 150 M$ pour compléter le branchement d’Internet haute vitesse dans les foyers qui ne sont toujours pas rejoints. Le dernier volet de l’Opération haute vitesse, Éclair III, permettra, d’ici septembre 2022, de relier les foyers très isolés ou qui n’étaient pas répertoriés sur les cartes de déploiement.