(Crédit photo: Archives)

ÉCONOMIE. La vitesse de propagation du variant Omicron de la COVID-19 change la donne pour les entreprises. Déjà qu’elles doivent composer avec une pénurie de main-d’œuvre, elles devront prendre en compte l’absentéisme provoqué par un résultat positif à un test de dépistage d’un employé ou d’un proche.

Depuis le 4 janvier, le gouvernement a annoncé des changements dans les consignes d’isolement et de gestions des contacts. Ainsi, la durée recommandée de l'isolement en présence de symptômes de la COVID-19 passe désormais de 10 à 5 jours pour les personnes adéquatement vaccinées.

Actuellement, les tests PCR réalisés en clinique de dépistage sont accessibles à certaines clientèles prioritaires. Les entreprises comme Planchers PG de Saint-Édouard doivent se fier aux tests rapides. S’il s’agit d’une bonne nouvelle pour les entreprises, l’enjeu, explique la présidente-directrice générale, Anne-Marie Faucher, c’est l’accès à ces tests.

«C’est bien de dire que le délai est abaissé à cinq jours. Quand tu as des symptômes et que tu n’as pas accès à des tests rapides, tu ne sais pas si tu l’as et tu dois demeurer cinq jours à la maison. Avec la transmission rapide dans la population, ça peut mettre à risque un quart de travail», a-t-elle analysé. S’ajoutent aussi les cas déclarés dans une bulle familiale qui force l’isolement de l’ensemble des membres d’une famille pendant plusieurs jours.

Afin d’éviter la propagation de la maladie dans les murs de l’entreprise, différentes mesures ont été mises en place, souligne Mme Faucher. Ainsi, tous les sous-traitants qui se présentent à l’usine doivent subir un test de dépistage rapide. De plus, la prise de température a été ramenée pendant les travaux qui ont eu lieu dans l’usine pendant la pause des Fêtes. D’ailleurs, les nouveaux aménagements à la fin de la ligne de production permettront de maintenir une distance de deux mètres entre les employés.

Chez Structure d’acier Turgeon, la nouvelle est également bien accueillie. D’ailleurs, son président, René Turgeon, assure qu’un suivi «méticuleux» est fait afin d’éviter une possible propagation de la maladie. L’entreprise assure une surveillance des employés et un suivi des symptômes. «Dans l’usine on a été assez chanceux. On n’a pas eu à isoler de départements. On a eu peur, mais ç’a été correct.»

 

 

Les plus lus

Deux entreprises de Lotbinière au national du Défi OSEntreprendre

ÉCONOMIE. Chaudière-Appalaches économique a dévoilé les lauréats régionaux du 24e Défi OSEntreprendre le 4 mai dernier. Parmi ceux-ci, deux entreprises de la MRC de Lotbinière seront au nombre des représentants de Chaudière-Appalaches lors gala national qui aura lieu le 8 juin.

Un prix pour l’Econo Lodge de Saint-Apollinaire

ÉCONOMIE. Choice Hotels Canada a confirmé récemment l’identité des lauréats des prix Satisfaction de la clientèle 2022. Parmi ceux-ci on retrouve L’Econo Lodge Inn & Suites de Saint-Apollinaire. Il a reçu la distinction Platine pour l’excellence opérationnelle et le dévouement de son personnel.

Revenus en hausse à la Caisse Desjardins de la Nouvelle-Beauce

ÉCONOMIE. La Caisse Desjardins de la Nouvelle-Beauce a tenu son assemblée générale annuelle le 19 avril dernier. Elle a présenté un bilan positif de la dernière année à ses membres. Pendant l’exercice financier 2021, l’institution financière a affiché des revenus d’exploitation de 27,79 M$, une augmentation de 18,7 % par rapport à 2020.

Succès pour le souper des femmes entrepreneures

ÉCONOMIE. Le 38e souper des femmes entrepreneures de Lotbinière a eu lieu le 20 avril dernier. Une trentaine de femmes se sont réunies au Club de golf de Lotbinière pour l’événement qui se déroulait en présentiel.

Mise en garde des autorités contre de faux prêteurs d'argent

ARGENT. L'Autorité des marchés financiers (AMF) et l'Office de la protection du consommateur (OPC) ont mis à nouveau la population en garde, le 2 mai, contre de faux prêteurs d'argent, qui utiliseraient notamment les médias sociaux pour recruter leurs «clients».

Assurance stabilisation : 23,5 M$ de plus au secteur bovin

AGRICULTURE. La Financière agricole du Québec a confirmé, le 25 avril, le versement de 23,5 M$ aux producteurs de veaux d’embouche, de veaux de grain, de bouvillons et de bovins d’abattage. Il s’agit du paiement final pour l’année 2021 du programme d’assurance stabilisation des revenus agricoles.

L'entreprise Planchers PG honorée aux Pléiades

ÉCONOMIE. La Chambre de commerce de Lévis a tenu, le 16 mai, son 21e Gala des Pléiades. Parmi les lauréats, Planchers PG s’est distingué en remportant l’un des cinq prix mérites spéciaux.

Aide d’urgence demandée par les apiculteurs

AGRICULTURE. Le taux de mortalité élevé des abeilles inquiète les producteurs apicoles du Québec. Dans un effort conjoint, l’Union des producteurs agricoles (UPA) du Québec et les Apiculteurs et Apicultrices du Québec (AAQ) demandent une aide de 12 M$ aux gouvernements du Québec et du Canada.