Les maires se sont prononcés en faveur de l’intégration du CLD de Lotbinière à la MRC. (Crédit photo : Mélanie Labrecque)

ÉCONOMIE. La MRC de Lotbinière mettra en place son propre département de développement économique. Ainsi, elle a confirmé, le 10 juillet, le début d’une procédure d’intégration des ressources du Centre local de développement (CLD) de Lotbinière à celles de la MRC de Lotbinière.

Cette décision est le fruit d’un long processus de réflexion amorcé il y a quelques années. C’est un désir d’améliorer la performance financière et la synergie des deux organisations qui aura finalement mené à la décision de la MRC de Lotbinière.

«On ne fera pas ça n’importe comment. Le diagnostic a été posé autant sur la MRC de Lotbinière que sur le CLD. À partir de maintenant, nous allons travailler avec des représentants de la MRC, du CLD et de la firme Allia Conseil afin d’établir un plan de match qui nous permettra d’arriver à bon port et de créer notre propre département de développement économique», a expliqué le préfet de la MRC de Lotbinière, Normand Côté.

D’autres éléments ont pesé dans la balance, notamment la réalisation d’audits de performance par la Commission municipale du Québec dans les MRC pour s’assurer de l’optimisation des ressources. De même, plusieurs départs à la retraite sont prévus autant à la MRC qu’au CLD. Pour la MRC, il s’agissait d’une occasion à saisir afin de faciliter l’intégration des deux entités.

Cet exercice ne causera aucune perte d’emploi, certifie Normand Côté. Les employés du CLD ont également été avisés du processus de transition. Aussi, les activités du CLD se poursuivront normalement jusqu’à ce que le transfert soit complété en décembre 2019. De plus, chacune des deux organisations demeure dans ses locaux actuels.

Le choix des MRC

En avril 2015, le gouvernement du Québec adoptait la loi 28 qui venait modifier la Loi sur les compétences municipales. Ainsi, le gouvernement donnait aux MRC les pleins pouvoirs en matière de développement économique régional. Dorénavant, elles pouvaient choisir d’exercer directement et exclusivement ces compétences ou de conserver leur CLD.

Toutefois, en juin 2015, la MRC de Lotbinière avait décidé de maintenir en place le CLD tout en révisant sa mission. Dès lors, l’organisme allait proposer davantage de temps de ressources auprès des entrepreneurs de la région en démarrage, en croissance ou en transfert d’entreprise. Aussi, il allait appuyer le développement des municipalités et en stratégies de communication et médias sociaux.

 

 

Les plus lus

Se réinventer pour faire face à la crise

ÉCONOMIE. Depuis le début de la crise sanitaire, Le Porc de Beaurivage a vu fondre une bonne partie de sa clientèle composée de restaurateurs, de chefs et de bouchers. Toutefois, une décision d’affaires prise l’automne dernier leur permet maintenant de combler une part de ce vide.

Un virage web payant

ÉCONOMIE. Depuis le début de la crise de la COVID-19, certaines entreprises québécoises ont réussi à tirer leur épingle du jeu. C’est notamment le cas de Meubles South Shore. Le fabricant de meubles basé à Sainte-Croix a vu ses ventes en ligne bondir de 90%.

Desjardins investira plus de 160 M$ pour favoriser la relance économique

ÉCONOMIE. Alors que le Québec amorce la reprise de ses activités, le Mouvement Desjardins a annoncé, le 29 avril, la mise en place de diverses initiatives afin de favoriser la relance économique de la Belle Province et de l'Ontario. La coopérative financière basée à Lévis investira notamment 160 M$ pour ce motif.

Les Confections Joly prête pour la reprise des activités

ÉCONOMIE. Au cours des prochains jours et des semaines à venir au Québec, l’économie reprendra graduellement. Toutefois, les entreprises devront respecter des normes sanitaires strictes lors de leur réouverture. De son côté, les Confections Joly est prête à recommencer ses activités.

Aide fédérale en agriculture : insuffisante selon Sollio

AGRICULTURE. Si l’aide de 252 M$ accordée par le gouvernement fédéral au milieu agricole de tout le Canada est saluée, selon plusieurs représentants du milieu elle est «nettement insuffisante». Sollio Groupe Coopératif (anciennement la Coop Fédérée) joint sa voix à plusieurs autres porte-parole du milieu, dont celles de l’Union des producteurs agricoles (UPA) du Québec et de la Fédération canadien...

Logistik Unicorp produira des millions de blouses pour le secteur médical

ÉCONOMIE. L’entreprise Logistik Unicorp vient tout juste de signer un important contrat avec le gouvernement canadien. Son réseau d’usines et de sous-traitants, une vingtaine en tout, confectionnera des millions de blouses de protection destinées aux travailleurs de la santé de tout le pays.

De nouveaux webinaires pour les entrepreneurs

ÉCONOMIE. La SADC de Lotbinière, le département de développement économique de la MRC de Lotbinière et le Carrefour emploi Lotbinière poursuivent leurs efforts afin d’outiller les entreprises dans la poursuite de leurs affaires en temps de pandémie. Une série de webinaires gratuits sera offerte tous les vendredis du mois de mai.

Prestation travailleurs essentiels : inscription selon le mois de naissance

EMPLOI. Les travailleurs admissibles au Programme incitatif pour la rétention des travailleurs essentiels (PIRTE) pourront déposer leur requête auprès de Revenu Québec dès le 19 mai. Afin d’alléger le processus, un calendrier d’inscriptions en lien avec le mois de naissance a été établi.

Plus de 5M$ aux producteurs de maïs-grain affectés par la crise du propane

AGRICULTURE. La Financière agricole du Québec a confirmé une aide supplémentaire de 5,2 M$ aux producteurs de maïs et de grain. Le versement de l’argent annoncé le 12 mai s’ajoute à un montant déjà confirmé de 60 M$ pour soutenir ceux qui ont été lourdement affectés par la crise du propane de l’automne 2019.

Relance du secteur agroalimentaire : Sollio propose des solutions

AGRICULTURE. Le président de Sollio Groupe Coopératif, Ghislain Gervais, s’est fait entendre devant le panel sur l’autosuffisance et les chaînes d’approvisionnement dans le contexte de la COVID-19, le 26 mai. Il a partagé avec le gouvernement fédéral certaines pistes de réflexion pour limiter les conséquences de la COVID-19 à court et long terme sur la chaîne d’approvisionnement agroalimentaire.