Le plafond s’est affaissé par endroit. (Crédit photo : Mélanie Labrecque)

SOCIÉTÉ. Face au danger que représente sa résidence du 5254, route Marie-Victorin, Yvon Hamel a déposé une demande de permis de démolition à la municipalité de Sainte-Croix. Toutefois, un groupe de citoyens, qui souhaite la préserver comme bien patrimonial, s’oppose à la délivrance du permis.

Rencontrés en novembre, les propriétaires de la maison, Yvon Hamel et Lucie Audesse, avaient déjà confirmé leur intention de faire une demande de permis de démolition au printemps. «Elle est devenue dangereuse. J’ai peur qu’elle s’écrase», avait déclaré, à l’époque, M. Hamel.

Huit mois plus tard, la neige a fondu et il s'est rendu compte que l’état de la résidence s’est détérioré au point où le plafond s’est affaissé dans certaines parties du bâtiment. «J’ai demandé à l’urbaniste de la Ville de venir voir les lieux. Le plafond du deuxième est descendu à peu près à deux pieds du sol. Il m’a dit: je ne rentre pas là-dedans», a indiqué M. Hamel. Il craint qu’un accident survienne si la maison n’est pas démolie.

Toutefois, des citoyens de la région s’opposent à la demande et comptent bien se faire entendre lors de l’assemblée publique d’information du 3 juillet. Plus d’une dizaine d’entre eux ont déjà fait savoir, par écrit, qu’ils s’objectaient à cette démolition.

Au moment d’écrire ces lignes, le groupe attendait de recevoir l’appui d’Action patrimoine, de la Société patrimoine et histoire des seigneuries de Lotbinière, de la Fédération histoire Québec et des Amis et propriétaires de maisons anciennes du Québec.

«La présidente de la Société patrimoine et histoire des seigneuries de Lotbinière, veut contacter quelqu’un qui se spécialise dans la préservation de constructions anciennes. Il y a peut-être une solution avant d’en arriver à la destruction», a indiqué la vice-présidente de la Société, Christine Rousseau.

La maison est abandonnée depuis des années. «Je l’ai achetée d’Yvon Legendre, dans l’état où elle était», avait mentionné M. Hamel. Une évaluation commandée en 2014 par la municipalité de Sainte-Croix montrait qu’il en coûterait de 300 000 $ à 800 000 $ pour réaliser des travaux de restauration.

Cette résidence, construite en 1793, est la plus ancienne à être encore debout sur le territoire de Sainte-Croix. Elle est considérée comme le berceau de la famille Legendre en Amérique. Elle a longtemps appartenu à la famille et possède plusieurs caractéristiques architecturales uniques.

Les plus lus

«Actes répréhensibles» à la Municipalité de Saint-Antoine-de-Tilly

SOCIÉTÉ. «Des actes répréhensibles auraient été commis à l’égard de la Municipalité de Saint-Antoine-de-Tilly», a soulevé la Direction des enquêtes et des poursuites en intégrité municipale (DEPIM) dans un rapport déposé à la Commission municipale du Québec (CMQ) le 27 septembre dernier et qui vise des agissements de la directrice générale.

Deux Agapitois ont roulé jusqu’à Terre-Neuve

SOCIÉTÉ. Le 30 juin dernier, Lina Giguère et André Croteau ont commencé un périple à bicyclette en autonomie sur les routes du Québec. En roulant vers l’est, sans itinéraire précis, ils se sont rendus jusqu’à Terre-Neuve.

La Randonnée Lotbinière à vélo de retour

CYCLISME. Après une pause forcée de deux ans en raison de la pandémie de COVID-19, la Randonnée Lotbinière à vélo sera de retour le 18 septembre prochain.

Sainte-Agathe célèbrera de nouveau l’automne

FESTIVAL. La municipalité de Sainte-Agathe-de-Lotbinière vibrera au rythme des festivités du Festival d’automne. Du 22 au 25 septembre, les activités de la 42e édition animeront les rues de l’endroit.

Saint-Patrice joint les Incroyables comestibles

SOCIÉTÉ. La municipalité de Saint-Patrice-de-Beaurivage a joint le mouvement des Incroyables comestibles. Elle a inauguré récemment, au Centre d’hébergement pour personnes âgées, de nouvelles installations, soit un bac de jardin surélevé ainsi que deux arbres fruitiers.

Succès pour le bioblitz

ENVIRONNEMENT. Le 3 septembre dernier, près de 150 personnes se sont rendues dans la Forêt de la Seigneurie de Lotbinière pour participer au bioblitz organisé par l’Organisme de bassins versants de la zone du Chêne (OBV du Chêne). Ces derniers ont pu en apprendre plus sur les champignons.

Un succès pour le marché public de Saint-Patrice

SOCIÉTÉ. La municipalité de Saint-Patrice-de-Beaurivage a fait le point sur le dernier été et la première année d’activités de son marché public. Chaque dimanche, les producteurs se réunissaient dans le stationnement de l’église. Selon les responsables, le succès a été au rendez-vous pendant l’été.

Un budget citoyen à Lotbinière

SOCIÉTÉ. La Municipalité de Lotbinière a réservé une somme de 25 000 $ qu’elle dédie à son projet de budget participatif citoyen. Ces fonds permettront à la population de concrétiser un projet sur lequel, elle se sera prononcée.

Une campagne pour l’École des Quatre-Vents

ÉDUCATION. Lowe's Canada tiendra pour une cinquième année sa campagne des Héros Lowe's Canada, jusqu’au 30 septembre. Les quincailleries RONA Placide Martineau de Saint-Apollinaire prendront part à l’initiative.

Un succès pour les fêtes du 150e de Saint-Narcisse-de-Beaurivage

SOCIÉTÉ. Les célébrations du 150e anniversaire de Saint-Narcisse-de-Beaurivage se sont clôturées le 24 septembre dernier. Le comité organisateur trace un bilan positif de l’année de festivités qui viennent de se terminer.