Un appel de la décision du comité de démolition dans le dossier de la maison Legendre a été officiellement déposé. (Crédit photo : Archives)

PATRIMOINE. Le comité de sauvegarde de la maison Legendre, à Sainte-Croix, a déposé sa demande d’appel de l'option retenue par le comité de démolition, le 19 juillet. Dans la décision rendue le 5 juillet, il autorisait le propriétaire à procéder à la démolition de la résidence.

Concrètement, la représentante du regroupement, Christine Rousseau, a demandé d’être entendue par le conseil municipal le 31 juillet, lors de son caucus qui sera tenu à huis clos.

Afin de pouvoir analyser toutes les options possibles, elle espère que le conseil municipal se prévale d’une disposition de la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme qui lui permettrait de repousser la date du prononcé de la décision.

Dans l’argumentaire déposé avec la requête, Mme Rousseau a expliqué qu’elle souhaite que la municipalité fasse réaliser une seconde expertise sur l’état de la maison érigée en 1793. Cette seconde opinion «pourrait se révéler extrêmement utile pour alimenter notre réflexion.»

Elle demande au conseil municipal d’évaluer sérieusement la déconstruction pièce par pièce dans l’objectif de la rebâtir ailleurs en remplaçant les matériaux irrécupérables par des matériaux neufs. «Cette option offre la possibilité d’entreposer la maison en attente de trouver un terrain où elle pourra être reconstruite.»

Autre choix

La déconstruction pièce par pièce ne serait pas la seule option envisageable. Dans le cas où la démolition serait inévitable, elle suggère de récupérer tout ce qui pourrait l’être.

«Je pense que la plupart des composantes de la maison pourraient tout de même être sauvées en procédant par étape à la déconstruction de la maison et non à sa démolition. […] Éléments qui pourraient être remis à des gens qui seraient en mesure d’en prendre soin et de valoriser leur provenance.»

Rapport intriguant

Le spécialiste en reconstruction de maisons anciennes pièce par pièce, Michel Martel, avait visité le bâtiment et fourni un rapport sur la condition de la résidence à la municipalité, dont la conclusion avait été lue le 3 juillet dernier.

«[…] Ce dossier implique une maison dans un très mauvais état. De par mon métier de récupérateur de maisons ancestrales vouées à la démolition, je ne pourrais pas m’engager à démonter cette maison à titre personnel. Les frais seraient trop volumineux pour la grosseur de mon entreprise pour m’investir dans un projet de sauvegarde de dernière minute, projet comportant beaucoup de paramètres techniques particuliers et coûteux.» 

Estimant qu’il reflète l’état de la maison et qu’il «est donc au cœur de la réflexion qui doit être faite», Mme Rousseau demande à la municipalité de le rendre public. Actuellement, il n’est pas disponible pour consultation. Le Peuple Lotbinière a fait une demande pour obtenir une copie du document par la Loi d’accès à l’information, ce qui lui a été refusé.

 

 

 

Les plus lus

Le Jardin Norah et Romy inauguré

C’est dans la cour arrière de l’organisme Deuil-Jeunesse de Québec qu’a été inauguré le jardin commémoratif de Norah et Romy Carpentier, le 6 octobre dernier. À l’image des intérêts des deux fillettes lévisiennes décédées à l’été 2020, le jardin sera un lieu d’intervention et réconfortant pour la clientèle endeuillée de Deuil-Jeunesse.

COVID-19 : la Santé publique régionale tire la sonnette d'alarme

SANTÉ. Par voie de communiqué, la Direction régionale de santé publique du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a partagé son inquiétude face à la détérioration de la situation épidémiologique de la région.

Saint-Agapit reçoit près de 10 000 $ des Lions pour sa politique de l’arbre

ENVIRONNEMENT. Saint-Agapit a obtenu un important coup de pouce de la part des clubs Lions. L’organisation a investi 9 500 $ pour la plantation de 100 arbres sur le territoire de la municipalité l’an prochain. Avec une contribution de la Municipalité de 3 500 $, ce sont donc 13 000 $ qui seront consacrés à ce projet d’envergure.

Importante hausse des nouveaux cas de COVID-19 en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a notamment rapporté une importante hausse du nombre de nouveaux cas de COVID-19, dans son bilan régional sur l'évolution de la pandémie publié mardi. La majorité des nouvelles infections ont été découvertes en Beauce.

Bris de service à prévoir à l’APHL

SOCIÉTÉ. La pénurie de main-d’œuvre affecte durement l’Association des personnes handicapées de Lotbinière (APHL). Une démission imprévue plonge l’organisation dans une fâcheuse situation où elle est forcée d’interrompre certains de ses services et pourrait en arrêter d’autres dans un proche avenir.

COVID-19 : légère augmentation des hospitalisations dans la région

SANTÉ. Dans son plus récent bilan régional sur l'évolution de la pandémie, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a annoncé jeudi que de nouvelles personnes ont dû être hospitalisées dans la région en raison de la COVID-19.

Santé : l'urgence de l'Hôtel-Dieu de Lévis à éviter, la situation épidémiologique encore stable

SANTÉ. Si la situation épidémiologique de la Chaudière-Appalaches n'a pas trop changé, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a lancé un appel aux citoyens, dans son bilan régional publié mercredi. L'organisation demande en effet aux gens de la région d'éviter l'urgence de l'Hôtel-Dieu de Lévis si leur état de santé ne nécessite pas une intervention ur...

COVID-19 : nouvelle augmentation des hospitalisations dans la région

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a constaté au cours de la fin de semaine une augmentation du nombre de personnes hospitalisées dans la région en raison de la COVID-19. C'est notamment ce qu'on peut apprendre dans le plus récent bilan régional sur l'évolution de la pandémie préparé par l'organisme.

Une année 2022 animée à Saint-Narcisse-de-Beaurivage

SOCIÉTÉ. La programmation des Fêtes du 150e anniversaire de Saint-Narcisse-de-Beaurivage a été officiellement lancée le 9 octobre dernier. Devant plus de 250 personnes qui s’étaient réunies au terrain de balle, le comité organisateur a présenté les activités qui commenceront le 31 décembre de cette année.

Faire le point sur l’offre alimentaire

SOCIÉTÉ. Le Centre-Femmes de Lotbinière veut faire le point sur les habitudes de consommation alimentaire des citoyens de la région. Pour y arriver, l’organisation veut, entre autres, consulter la population de la MRC de Lotbinière par le biais d’un sondage mis en ligne sur son site Internet et accessible jusqu’au 23 octobre.