Un appel de la décision du comité de démolition dans le dossier de la maison Legendre a été officiellement déposé. (Crédit photo : Archives)

PATRIMOINE. Le comité de sauvegarde de la maison Legendre, à Sainte-Croix, a déposé sa demande d’appel de l'option retenue par le comité de démolition, le 19 juillet. Dans la décision rendue le 5 juillet, il autorisait le propriétaire à procéder à la démolition de la résidence.

Concrètement, la représentante du regroupement, Christine Rousseau, a demandé d’être entendue par le conseil municipal le 31 juillet, lors de son caucus qui sera tenu à huis clos.

Afin de pouvoir analyser toutes les options possibles, elle espère que le conseil municipal se prévale d’une disposition de la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme qui lui permettrait de repousser la date du prononcé de la décision.

Dans l’argumentaire déposé avec la requête, Mme Rousseau a expliqué qu’elle souhaite que la municipalité fasse réaliser une seconde expertise sur l’état de la maison érigée en 1793. Cette seconde opinion «pourrait se révéler extrêmement utile pour alimenter notre réflexion.»

Elle demande au conseil municipal d’évaluer sérieusement la déconstruction pièce par pièce dans l’objectif de la rebâtir ailleurs en remplaçant les matériaux irrécupérables par des matériaux neufs. «Cette option offre la possibilité d’entreposer la maison en attente de trouver un terrain où elle pourra être reconstruite.»

Autre choix

La déconstruction pièce par pièce ne serait pas la seule option envisageable. Dans le cas où la démolition serait inévitable, elle suggère de récupérer tout ce qui pourrait l’être.

«Je pense que la plupart des composantes de la maison pourraient tout de même être sauvées en procédant par étape à la déconstruction de la maison et non à sa démolition. […] Éléments qui pourraient être remis à des gens qui seraient en mesure d’en prendre soin et de valoriser leur provenance.»

Rapport intriguant

Le spécialiste en reconstruction de maisons anciennes pièce par pièce, Michel Martel, avait visité le bâtiment et fourni un rapport sur la condition de la résidence à la municipalité, dont la conclusion avait été lue le 3 juillet dernier.

«[…] Ce dossier implique une maison dans un très mauvais état. De par mon métier de récupérateur de maisons ancestrales vouées à la démolition, je ne pourrais pas m’engager à démonter cette maison à titre personnel. Les frais seraient trop volumineux pour la grosseur de mon entreprise pour m’investir dans un projet de sauvegarde de dernière minute, projet comportant beaucoup de paramètres techniques particuliers et coûteux.» 

Estimant qu’il reflète l’état de la maison et qu’il «est donc au cœur de la réflexion qui doit être faite», Mme Rousseau demande à la municipalité de le rendre public. Actuellement, il n’est pas disponible pour consultation. Le Peuple Lotbinière a fait une demande pour obtenir une copie du document par la Loi d’accès à l’information, ce qui lui a été refusé.

 

 

 

Les plus lus

Saint-Gilles retrouvera son comptoir postal

SOCIÉTÉ. Postes Canada confirme avoir trouvé un nouvel exploitant pour accueillir le comptoir postal de la municipalité. Il sera localisé à la station-service du 1244, rue Principale et sera en activité dès le 29 janvier, soit un peu plus de trois mois après la fermeture du point de service situé chez Alimentation Saint-Gilles.

La relève agricole récompensée au gala de LARACA

AGRICULTURE. Trois entreprises agricoles de la MRC et Lotbinière et leurs propriétaires ont été récompensés lors de la septième Soirée hommage de la Relève agricole de la Chaudière-Appalaches (LARACA). L’événement qui a réuni plus de 160 personnes a eu lieu le 1er février, à Saint-Bernard.

Projet de patinoire couverte à Saint-Apollinaire

LOISIRS. Afin de prolonger la saison de patinage, la Municipalité de Saint-Apollinaire souhaite se doter d’une patinoire extérieure couverte. Le projet, qui pour l’instant est estimé à plus ou moins 3 M$, pourrait voir le jour en 2021.

Des légumes plantés par tous et pour tous

ALIMENTATION. Des légumes et plantes comestibles accessibles à tous pourraient bientôt pousser aux quatre coins de la MRC de Lotbinière. C’est que le Groupe de réflexion et d’action sur la pauvreté (GRAP) dans Lotbinière veut implanter, dès cet été, le concept des Incroyables comestibles.

Saint-Narcisse prépare son 150e anniversaire

SOCIÉTÉ. La municipalité de Saint-Narcisse-de-Beaurivage travaille sur les célébrations entourant son 150e anniversaire. Un comité a été mis sur pied le 29 janvier dernier pour élaborer sur les festivités qui se dérouleront en 2022.

Portrait de l’immigration dans Lotbinière

ÉCONOMIE. Bien que Montréal et les grands centres urbains aient un important pouvoir d’attraction auprès des immigrants, certains ont fait le choix de s’installer en région et ont déposé leurs valises dans la MRC de Lotbinière. Pour avoir une idée précise de la situation de l’immigration sur le territoire, le Carrefour emploi Lotbinière (CEL) a commandé une enquête pour faire l’état de la situatio...

Une fleuriste pas comme les autres

ARTISANAT. Constatant que la beauté des arrangements floraux est toujours éphémère, l’Issoudunoise Amélie Saucier souhaitait plutôt les voir durer dans le temps. C’est ainsi qu’elle a décidé d’utiliser le papier afin de créer de toute pièce des fleurs qui ne faneront jamais.

L’agrandissement de l’École des Sentiers prévu pour cette année

ÉDUCATION. La municipalité de Saint-Apollinaire a cédé une parcelle de terrain de plus de 1 550 mètres carrés à la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN). Le terrain voisin de l’École des Sentiers permettra à la CSDN d’en faire son agrandissement.

La construction de la nouvelle patinoire reportée à Laurier-Station

INFRASTRUCTURES. La municipalité de Laurier-Station reporte au printemps la construction de sa nouvelle patinoire.

Près de 300 000 $ en redevances à l’enfouissement

ENVIRONNEMENT. La MRC de Lotbinière recevra une redevance de 284 000 $ de la part du ministère de l’Environnement pour la gestion de ses matières résiduelles. C’est ce qui a été confirmé aux élus le 8 janvier dernier à l’occasion du plus récent conseil des maires.