Un appel de la décision du comité de démolition dans le dossier de la maison Legendre a été officiellement déposé. (Crédit photo : Archives)

PATRIMOINE. Le comité de sauvegarde de la maison Legendre, à Sainte-Croix, a déposé sa demande d’appel de l'option retenue par le comité de démolition, le 19 juillet. Dans la décision rendue le 5 juillet, il autorisait le propriétaire à procéder à la démolition de la résidence.

Concrètement, la représentante du regroupement, Christine Rousseau, a demandé d’être entendue par le conseil municipal le 31 juillet, lors de son caucus qui sera tenu à huis clos.

Afin de pouvoir analyser toutes les options possibles, elle espère que le conseil municipal se prévale d’une disposition de la Loi sur l’aménagement et l’urbanisme qui lui permettrait de repousser la date du prononcé de la décision.

Dans l’argumentaire déposé avec la requête, Mme Rousseau a expliqué qu’elle souhaite que la municipalité fasse réaliser une seconde expertise sur l’état de la maison érigée en 1793. Cette seconde opinion «pourrait se révéler extrêmement utile pour alimenter notre réflexion.»

Elle demande au conseil municipal d’évaluer sérieusement la déconstruction pièce par pièce dans l’objectif de la rebâtir ailleurs en remplaçant les matériaux irrécupérables par des matériaux neufs. «Cette option offre la possibilité d’entreposer la maison en attente de trouver un terrain où elle pourra être reconstruite.»

Autre choix

La déconstruction pièce par pièce ne serait pas la seule option envisageable. Dans le cas où la démolition serait inévitable, elle suggère de récupérer tout ce qui pourrait l’être.

«Je pense que la plupart des composantes de la maison pourraient tout de même être sauvées en procédant par étape à la déconstruction de la maison et non à sa démolition. […] Éléments qui pourraient être remis à des gens qui seraient en mesure d’en prendre soin et de valoriser leur provenance.»

Rapport intriguant

Le spécialiste en reconstruction de maisons anciennes pièce par pièce, Michel Martel, avait visité le bâtiment et fourni un rapport sur la condition de la résidence à la municipalité, dont la conclusion avait été lue le 3 juillet dernier.

«[…] Ce dossier implique une maison dans un très mauvais état. De par mon métier de récupérateur de maisons ancestrales vouées à la démolition, je ne pourrais pas m’engager à démonter cette maison à titre personnel. Les frais seraient trop volumineux pour la grosseur de mon entreprise pour m’investir dans un projet de sauvegarde de dernière minute, projet comportant beaucoup de paramètres techniques particuliers et coûteux.» 

Estimant qu’il reflète l’état de la maison et qu’il «est donc au cœur de la réflexion qui doit être faite», Mme Rousseau demande à la municipalité de le rendre public. Actuellement, il n’est pas disponible pour consultation. Le Peuple Lotbinière a fait une demande pour obtenir une copie du document par la Loi d’accès à l’information, ce qui lui a été refusé.

 

 

 

Les plus lus

«Actes répréhensibles» à la Municipalité de Saint-Antoine-de-Tilly

SOCIÉTÉ. «Des actes répréhensibles auraient été commis à l’égard de la Municipalité de Saint-Antoine-de-Tilly», a soulevé la Direction des enquêtes et des poursuites en intégrité municipale (DEPIM) dans un rapport déposé à la Commission municipale du Québec (CMQ) le 27 septembre dernier et qui vise des agissements de la directrice générale.

Deux Agapitois ont roulé jusqu’à Terre-Neuve

SOCIÉTÉ. Le 30 juin dernier, Lina Giguère et André Croteau ont commencé un périple à bicyclette en autonomie sur les routes du Québec. En roulant vers l’est, sans itinéraire précis, ils se sont rendus jusqu’à Terre-Neuve.

La Randonnée Lotbinière à vélo de retour

CYCLISME. Après une pause forcée de deux ans en raison de la pandémie de COVID-19, la Randonnée Lotbinière à vélo sera de retour le 18 septembre prochain.

Sainte-Agathe célèbrera de nouveau l’automne

FESTIVAL. La municipalité de Sainte-Agathe-de-Lotbinière vibrera au rythme des festivités du Festival d’automne. Du 22 au 25 septembre, les activités de la 42e édition animeront les rues de l’endroit.

Saint-Patrice joint les Incroyables comestibles

SOCIÉTÉ. La municipalité de Saint-Patrice-de-Beaurivage a joint le mouvement des Incroyables comestibles. Elle a inauguré récemment, au Centre d’hébergement pour personnes âgées, de nouvelles installations, soit un bac de jardin surélevé ainsi que deux arbres fruitiers.

Succès pour le bioblitz

ENVIRONNEMENT. Le 3 septembre dernier, près de 150 personnes se sont rendues dans la Forêt de la Seigneurie de Lotbinière pour participer au bioblitz organisé par l’Organisme de bassins versants de la zone du Chêne (OBV du Chêne). Ces derniers ont pu en apprendre plus sur les champignons.

Un succès pour le marché public de Saint-Patrice

SOCIÉTÉ. La municipalité de Saint-Patrice-de-Beaurivage a fait le point sur le dernier été et la première année d’activités de son marché public. Chaque dimanche, les producteurs se réunissaient dans le stationnement de l’église. Selon les responsables, le succès a été au rendez-vous pendant l’été.

Un budget citoyen à Lotbinière

SOCIÉTÉ. La Municipalité de Lotbinière a réservé une somme de 25 000 $ qu’elle dédie à son projet de budget participatif citoyen. Ces fonds permettront à la population de concrétiser un projet sur lequel, elle se sera prononcée.

Une campagne pour l’École des Quatre-Vents

ÉDUCATION. Lowe's Canada tiendra pour une cinquième année sa campagne des Héros Lowe's Canada, jusqu’au 30 septembre. Les quincailleries RONA Placide Martineau de Saint-Apollinaire prendront part à l’initiative.

Un succès pour les fêtes du 150e de Saint-Narcisse-de-Beaurivage

SOCIÉTÉ. Les célébrations du 150e anniversaire de Saint-Narcisse-de-Beaurivage se sont clôturées le 24 septembre dernier. Le comité organisateur trace un bilan positif de l’année de festivités qui viennent de se terminer.