Crédit photo : Archives

Comme l’an dernier, la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) signera cette année son budget en vert. L’exercice financier 2019-2020 adopté à l’unanimité par les commissaires de l’instance le 27 août prévoit un surplus de près de 1,9 M$.

Par Érick Deschênes - Collaboration spéciale

«C’est toujours agréable d’écrire à l’encre noire qu’à l’encre rouge. Nous n’éteignons pas des feux, nous sommes en développement, nous pouvons ajouter des services aux élèves et nous avons des sous pour nos enfants. Ce sont de très bonnes nouvelles», se réjouissait Jérôme Demers, président de la CSDN, quelques minutes avant l’adoption de l’exercice financier 2019-2020.

En effet, le budget de fonctionnement adopté prévoit des revenus de 294,08 M$ et des dépenses de 292,2 M$, pour un excédent de 1,88 M $. L’an dernier, la CSDN avait également présenté un surplus, se chiffrant à plus de 1,1 M$. Le surplus de 1,88 M$ est réservé aux centres de formation professionnelle (1,2 M$) pour des projets futurs et le reste (600 000 $) pour des investissements au cours des prochaines années.

83,89 % du budget sera dédié en services à l’élève, 10,42 % pour l’entretien d’immeubles, 3,68 % en administration et 2,01 % pour les intérêts sur la dette.

Pour l’année scolaire 2019-2020, la commission scolaire pourra disposer d’un budget d’investissement de 25,13 M$. Cette enveloppe inclut notamment des sommes de 15,34 M$ pour le maintien des bâtiments et résorption du déficit d’entretien et de 2,36 M$ pour l’implantation du plan d’action numérique.

Cette initiative, mise en place par Québec en juin dernier, prévoit l’intégration de la robotique et de la programmation dans tous les établissements de la CSDN, notamment par le biais de la formation offerte par l’Escouade-TIC, en place dans deux réseaux d’écoles du centre et de l’ouest de Lévis, ainsi que par l’achat de robots, tablettes, imprimantes 3D, etc. L’intégration des «compétences du 21e siècle» voulue par le gouvernement sera également soutenue par le rehaussement des équipements interactifs (télévision et tableaux) et l’utilisation par les élèves d’appareils mobiles en classe.

Ajout de ressources

Également, le budget de fonctionnement prévoit l’ajout de ressources en lien avec les orientations ministérielles comme la Mesure d’appui à la réussite pour une somme de 6,73 M$, ce qui entraîne une augmentation de l’équivalent de 10 postes destinés à des services aux élèves, tels des éducateurs spécialisés, des orthopédagogues ou des psychoéducateurs.

La CSDN a également créé six postes d’enseignants au niveau primaire et sept postes au niveau secondaire en raison de la croissance de la clientèle de plus de 600 élèves sur le territoire pour ces niveaux scolaires.

Baisse du compte de la taxe scolaire

Comme les contribuables du territoire de la CSDN ont pu le constater en ouvrant leur compte de taxe scolaire cet été, une baisse appréciable du compte de la taxe scolaire marque l’exercice financier 2019-2020 de la commission scolaire.

Rappelons que le gouvernement provincial a uniformisé la taxe scolaire à un taux commun pour l’ensemble des régions du Québec. Le taux de la région de la Chaudière-Appalaches est passé de 0,2259 $ du 100 $ d’évaluation à 0,1755 $, soit une diminution de 0,0504 $ du 100 $ d’évaluation. Pour une demeure de 250 000 $ (dont 25 000 $ sont exempts de taxe), cela équivaut à une baisse de 113 $ du compte de la taxe scolaire.

Toutefois, grâce aux compensations accordées par Québec lors de l’adoption de cette mesure, les commissions scolaires ne subiront pas une perte appréciable de revenus.

«Le gouvernement compense 100 % de la différence. Sans cette modification, notre montant de taxe scolaire serait de 52 M$. En raison de la modification, le gouvernement nous compense à la hauteur de 16 M$. Donc, nous taxerons environ 36 M$ et nous recevrons une compensation de 16 M$, ce qui donne 52 M$», a conclu Jean-François Houle, le directeur des ressources financières et du transport de la CSDN.

Les plus lus

La relève agricole récompensée au gala de LARACA

AGRICULTURE. Trois entreprises agricoles de la MRC et Lotbinière et leurs propriétaires ont été récompensés lors de la septième Soirée hommage de la Relève agricole de la Chaudière-Appalaches (LARACA). L’événement qui a réuni plus de 160 personnes a eu lieu le 1er février, à Saint-Bernard.

Saint-Narcisse prépare son 150e anniversaire

SOCIÉTÉ. La municipalité de Saint-Narcisse-de-Beaurivage travaille sur les célébrations entourant son 150e anniversaire. Un comité a été mis sur pied le 29 janvier dernier pour élaborer sur les festivités qui se dérouleront en 2022.

Une fleuriste pas comme les autres

ARTISANAT. Constatant que la beauté des arrangements floraux est toujours éphémère, l’Issoudunoise Amélie Saucier souhaitait plutôt les voir durer dans le temps. C’est ainsi qu’elle a décidé d’utiliser le papier afin de créer de toute pièce des fleurs qui ne faneront jamais.

Maladie du coeur: une seconde chance

SOCIÉTÉ. Enceinte pour la première fois à 31 ans, l’Apollinairoise Nancy Côté, sentait que quelque chose n’allait pas bien. Active et en santé, elle a vu sa condition physique se détériorer pendant les derniers mois de sa grossesse. Ce que les médecins interprétaient comme des symptômes normaux liés à son état étaient en réalité la sonnette d’alarme de quelque chose de beaucoup plus grave. Son cœu...

Une aide pour le transport collectif en région

TRANSPORTS. Le gouvernement a confirmé, le 3 février, qu’il bonifiait son Programme d’aide au développement du transport collectif dans toutes les régions du Québec. Le programme bénéficiera d’une enveloppe globale de 513,8 M$ répartie sur deux ans.

De l’aide pour les proches aidants

SOCIÉTÉ. La ministre responsable des Aînés et des Proches aidants, Marguerite Blais, a confirmé, le 7 février dernier, que 545 000$ seraient investis en Chaudière-Appalaches pour améliorer les services offerts directement aux proches aidants.

Les glissades de Saint-Sylvestre de retour

FAMILLE. Pour une 13e année, les amateurs de glisse sont conviés à Saint-Sylvestre les 7, 8 et 9 février, près de l’église, au bout de la rue Delisle. La municipalité, le Club Lions de Saint-Sylvestre ainsi que la Corporation D.É.F.I. accueilleront les amateurs de sensations fortes dans le cadre des traditionnelles Glissades familiales de Saint-Sylvestre.

Des bornes de recharge performantes

TRANSPORTS. Hydro-Québec a dévoilé, le 3 février, les statistiques d’utilisation de ses bornes de recharge pour véhicules électriques. Deux des installations les plus fréquentées se retrouvent même dans la MRC de Lotbinière, à Saint-Apollinaire et à Laurier-Station.

Une réflexion sur l’avenir des églises

PATRIMOINE. Confrontée à la réalité que certaines églises devront fermer leurs portes dans les prochaines années, la MRC de Lotbinière a amorcé un processus de réflexion sur l’avenir de ces bâtiments situés sur son territoire. La journée Ciel mon église! se déroulera le 13 mars à la salle La Chapelle de Laurier-Station.

Saint-Patrice prépare les fêtes de son 150e anniversaire

SOCIÉTÉ. Ce sont 55 citoyens de Saint-Patrice-de-Beaurivage qui se sont réunis, le 4 février, à la salle communautaire de la municipalité pour assister à la soirée d’information sur les fêtes du 150e anniversaire de la municipalité. Saint-Patrice-de-Beaurivage célèbrera les 150 ans de sa fondation en 2021.