Misant sur son expérience d’exposante, Giuliana Iuliani a créé un salon répondant aux attentes des visiteurs et des exposants des salons consacrés au mieux-être. Crédit photo : Courtoisie

SANTÉ. Lévis sera l’hôte d’un nouvel événement dédié à l’épanouissement personnel, à l’art de vivre, au mieux-être, à la spiritualité, à la voyance et aux émotions. En effet, la première édition du Salon Santé, Bonheur et Abondance se tiendra du 6 au 8 septembre au Centre de congrès et d’expositions de Lévis.

Par Érick Deschênes - Collaboration spéciale

C’est sous l’impulsion de Giuliana Iuliani, plus connue sous le nom de Giuliana, la fée de l’Ouest, que la nouvelle activité a pu voir le jour. Cette dernière est voyante depuis plus de 16 ans et elle est régulièrement sollicitée par les médias.
Dans le cadre de son métier, Giuliana Iuliani a participé à de nombreux salons portant sur le mieux-être. Grâce à ces différentes expériences, la voyante a développé le goût de créer son propre événement.

«Je désirais créer un événement qui allait offrir le meilleur de tous les salons similaires afin de répondre adéquatement aux besoins de tous les exposants et des visiteurs. L’opportunité de créer cet événement est arrivée et nous l’avons saisie», a expliqué Mme Iualiani, également porte-parole du Salon Santé, Bonheur et Abondance.

Une programmation riche et diversifiée

 Pour ce faire, les organisateurs du Salon Santé, Bonheur et Abondance ont mis en place une liste d’activités variées afin de répondre à tous les goûts.

D’abord, les visiteurs pourront rencontrer environ 150 exposants. Ces derniers ont été regroupés en cinq zones thématiques, soit les halls épanouissement personnel, art de vivre et spiritualité, mieux-être, de la voyance et émotions. Les visiteurs devront emprunter un trajet déjà déterminé, ce qui permettra un passage assuré devant tous les exposants.

Pendant la fin de semaine, quelques conférences seront présentées, dans le but d’informer les visiteurs tout en leur permettant d’avoir du temps pour rencontrer les exposants. Le samedi, Suzanne Raynauld (En plein cœur du vivant), Élizabeth Beaumont (Pierres et cristaux: puissants alliés au quotidien) et Patricia Spaans (Déclin cognitif et alimentation) seront les conférencières invitées. 

Le dimanche, Martine Chu-Jiong-Send (La Paix intérieure et la santé passent par la guérison de l’Âme), Giuliana, la fée de l’Ouest (Comment générer l’abondance) et Carol Boucher (Comment se libérer de la culpabilité) compléteront le programme des conférences.

Enfin, le Salon Santé, Bonheur et Abondance proposera à ses participants ses «Grandes Rencontres», des discussions animées par Giuliana Iuliani avec des sommités internationales du milieu du mieux-être. 

Thierry Janssen, psychothérapeute, Stéphane Drouet, thérapeute, et Imane Lahlou, docteure en science des aliments, qui tiendront également des ateliers pratiques durant l’événement, en seront les têtes d’affiche. Également de la partie, le réputé Jacques Martel, auteur de l’ouvrage à succès Le Grand dictionnaire des malaises et des maladies, fera une première présence publique au Québec depuis deux ans dans le cadre des «Grandes Rencontres».

«M. Martel a marqué le Québec avec son livre. En Europe, il est extrêmement reconnu. L’œuvre de Jacques Martel est une référence, il a lié l’émotionnel avec la maladie. Ce sera une belle rencontre avec lui», se réjouissait encore Mme Iuliani.

Notons que l’accès à l’événement est gratuit. Les visiteurs pourront y accéder le vendredi 6 septembre de 16h à 21h, le samedi 7 septembre de 10h à 18h ainsi que le dimanche 8 septembre de 10h à 17h. Pour en savoir plus sur l’événement, vous pouvez consulter le www.santebonheurabondance.com.

Les plus lus

Rester debout malgré les épreuves

COMMUNAUTÉ. Depuis le 7 mai, la vie de la famille Turcotte-Rivard de Saint-Agapit est complètement mise en veilleuse. Le père, Ian Turcotte, est cloué à un lit d’hôpital, paralysé, incapable de respirer seul et de parler.

Cétal ouvre ses portes à la population

COMMUNAUTÉ. L’entreprise Cétal de Laurier-Station ouvrira ses portes à la population le 22 novembre prochain, dans ses locaux de la rue Olivier. L’organisme, qui emploie principalement des personnes handicapées, profitera de l’occasion pour inaugurer officiellement la nouvelle usine érigée au coût de 4 M$.

Un prof pas comme les autres

ÉDUCATION. Enseignant en sciences à l’École secondaire Beaurivage de Saint-Agapit depuis 15 ans, Steve Julien a vu son approche pédagogique être saluée par un prix national il y a quelques mois. Le professeur qui cumule 25 ans d’expérience a en effet reçu le Prix du premier ministre du Canada pour l’excellence dans l’enseignement des sciences, à la technologie, à l’ingénierie et aux mathématiques ...

Beaurivage remonte au palmarès des écoles secondaires

ÉDUCATION. L’École Beaurivage de Saint-Agapit a repris sa place dans le top cinq régional du Palmarès des écoles secondaires de l’Institut Fraser, publié le 26 octobre. Quant à l’École Pamphile-Le May, elle dégringole du 5e au 12e rang régional. L’École Beaurivage est remontée au palmarès des écoles secondaires. (Crédit photo : Archives)

Berce du Caucase : des milliers de plants éradiqués

ENVIRONNEMENT. Les équipes locales et régionales d’éradication de la berce du Caucase dans la MRC de Lotbinière ont déraciné plus de 15 000 plants l’été dernier.

Léo Major, soldat méconnu et héroïque

HISTOIRE. Surnommé le Rambo québécois, Léo Major libéra une ville à lui seul, Zwolle aux Pays-Bas, pendant la Seconde Guerre mondiale. Le parcours hors norme de ce soldat du Régiment de la Chaudière est retracé dans un livre de l’historien Luc Lépine.

La CSDN veut une gouvernance scolaire «durable, positive et bienveillante»

La Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) a présenté, le 5 novembre à l’Assemblée nationale, son mémoire portant sur le projet d’abolition des commissions scolaires francophones devant la commission parlementaire de la culture et de l’éducation. L’une des rares commissions scolaires ne s’y opposant pas, la CSDN a alors proposé certaines modifications pour bonifier le projet de loi 40.

Saint-Apollinaire a payé pour sécuriser l’intersection 273 et rue des Vignes

TRANSPORTS. Afin de sécuriser l’intersection de la route 273 avec la rue des Vignes, la municipalité de Saint-Apollinaire a injecté 800 000 $ pour l’implantation de feux de circulation et d’une piste multifonctionnelle. Une dépense que la municipalité a assumée seule, bien que la route 273 soit sous la responsabilité du ministère des Transports du Québec (MTQ).

L’histoire de la Seigneurie de Tilly racontée

PATRIMOINE. La Société du patrimoine de Saint-Antoine-de-Tilly a procédé au lancement, le 1er décembre, d’un ouvrage retraçant l’histoire de l’ancienne Seigneurie de Tilly.

L’École des Sentiers officiellement inaugurée

ÉDUCATION. La Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) a procédé, le 19 novembre dernier, à l’inauguration officielle de l’École des Sentiers de Saint-Apollinaire. La nouvelle école primaire, la deuxième de la municipalité, a été construite au coût de 12,4 M$ et accueille 210 élèves de la maternelle à la cinquième année.