Photo 1: Alain Rhéaume et le directeur du service, Martin Simon. Photo 2: Stéphane Gingras et Martin Simon. (Crédit photo : Courtoisie)

SOCIÉTÉ. Le service de sécurité incendie de Saint-Antoine-de-Tilly a rendu récemment hommage à deux de ses sapeurs qui ont chacun cumulé plus de 20 ans de service. Alain Rhéaume et Stéphane Gingras ont tous deux reçu la Médaille des pompiers pour services distingués, remise par le bureau de la Gouverneure générale du Canada.

Pour le directeur, Martin Simon, il allait de soi de souligner le dévouement des deux hommes, rappelant que le service de Saint-Antoine-de-Tilly n’est composé que de pompiers volontaires.

C’est après avoir vu un entraînement des pompiers de la municipalité au début des années 1990 qu’Alain Rhéaume a eu le déclic. «Pour la pratique, ils avaient mis le feu à deux grosses granges situées derrière chez moi. C’était très impressionnant», a-t-il raconté. Ainsi, il a joint le service en janvier 1993. Pendant quelques années, il a même partagé la profession avec son épouse.

Tout au long d’une si longue carrière, les souvenirs se sont aussi accumulés. M. Rhéaume se rappelle, entre autres, l’incendie de la ferme Genest, sur le rang Boisclair. «Cela a duré plus de 30 heures, sans dormir. C’était la première fois qu’on était confronté à un aussi gros feu. On a beaucoup appris.» L’incendie à l’ancienne usine de Bombardier avait aussi été fort impressionnant. «Il s’était déclaré dans une petite cabane où étaient entreposées les matières dangereuses. Ça sautait de partout.»

Quelques fois, les interventions sont plus malheureuses, ils ont fait face à la mort à plusieurs reprises, souvent des accidents de la route. «J’ai vu trop de morts, mais ça fait partie de la game», a-t-il constaté. «Par contre, nous n’avons pas eu affaire à des feux ou nous avons trouvé des gens morts à l’intérieur.»

Âgé de plus de 60 ans, Alain Rhéaume n’entre plus dans les bâtiments en flammes. Sa capacité physique ne lui permettrait pas d’assurer sa sécurité et celle de ses coéquipiers. «Tant que le gars peut être avec nous, qu’il accepte de se lever la nuit et d’être là. Alain est encore alerte, il connait Saint-Antoine sur le bout de ses doigts, il est un excellent chauffeur de camion.C’est un atout à avoir dans un service incendie», a noté Martin Simon.

Les deux hommes ne tarissent pas non plus d’éloges envers Stéphane Gingras. «Il est extrêmement impliqué. II est toujours là, il n’a presque jamais manqué une pratique. Il travaille en face comme mécanicien. C’est le gars sur qui je peux compter tous les jours. Sa force, c’est la mécanique : les moteurs de camion, de scie à chaîne, de pompe portative, de VTT… C’est lui qui s’occupe de tout. C’est un bon chauffeur de camion et un très bon opérateur de pompe», a noté Martin Simon. Il ajoute qu’il est également très impliqué avec les premiers répondants.

Puisqu’il travaille en face de la caserne, je peux toujours compter sur lui. Sa force c’est la mécanique et il est aussi un bon opérateur de pompes», a poursuivi M. Simon. «Avec lui, tout est bien fait et si tu sais qu’il manque quelque chose, tu sais ce sera fait et bien fait. Il aime ça et prend ça vraiment à cœur. C’est quelqu’un sur qui tu peux compter», a ajouté M. Rhéaume.

 

 

 

 

 

 

 

 

Les plus lus

COVID-19 : l'état de la situation à 14h

CORONAVIRUS. Voici un résumé des derniers développements, autant régionaux que nationaux, portant sur la crise de la COVID-19.

Deux nouveaux cas de COVID-19 en Lotbinière

SANTÉ. Dans le bilan quotidien du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), on constate l’apparition de deux nouveaux cas de COVID-19 dans la MRC de Lotbinière. Cela porte le total de personnes qui ont été infectées par la maladie, depuis le début de la crise, à 20.

De nouveaux cas dans Lotbinière

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a confirmé deux nouveaux cas de COVID-19 dans la MRC de Lotbinière. Cela porte maintenant le nombre de personnes infectées à 22 dans la région.

Un projet de réinsertion sociale populaire

COMMUNAUTÉ. L’Oasis de Lotbinière se réjouit du succès qu’a rencontré son Projet nichoir auprès de la population. En deux ans, 438 nichoirs fabriqués par des participants au programme d’intégration sociale ont été vendus, majoritairement à des citoyens de la MRC de Lotbinière.

COVID-19 : un nouveau cas en Chaudière-Appalaches

CORONAVIRUS. Dans son bilan publié lundi, le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a fait savoir qu'un résident supplémentaire de la Chaudière-Appalaches a appris, au cours des 24 dernières heures, qu'il avait contracté la COVID-19.

Quinze personnes rétablies dans Lotbinière

SANTÉ. Selon le plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA), quinze personnes touchées par la COVID-19 dans la MRC de Lotbinière sont maintenant rétablies.

Un cas de plus dans Lotbinière

SANTÉ. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a recensé un nouveau cas d’infection à la COVID-19 dans la MRC de Lotbinière. Ce sont 23 personnes qui ont été infectées par la maladie depuis le début de la crise.

COVID-19 : état de situation à 13h45

SOCIÉTÉ. Les premiers ministres du Québec et du Canada, François Legault et Justin Trudeau, ont pris congé de leurs points de presse quotidien en ce samedi 2 mai. Toutefois, voici quelques informations qui ont marqué l’actualité liée à la COVID-19 au cours des 24 dernières heures.

COVID-19 : la situation en chiffres

CORONAVIRUS. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) et le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec ont dévoilé, cet après-midi, les plus récentes données sur l'évolution de la pandémie de la COVID-19 dans la région et dans la province.

Un nouveau cas de COVID-19 dans Lotbinière

SANTÉ. Après avoir été stable pendant quelques jours, le nombre de cas de COVID-19 a de nouveau augmenté dans la MRC de Lotbinière. Un nouveau cas positif a été comptabilisé, ce qui porte le total pour la MRC à 24.