Photo 1: Alain Rhéaume et le directeur du service, Martin Simon. Photo 2: Stéphane Gingras et Martin Simon. (Crédit photo : Courtoisie)

SOCIÉTÉ. Le service de sécurité incendie de Saint-Antoine-de-Tilly a rendu récemment hommage à deux de ses sapeurs qui ont chacun cumulé plus de 20 ans de service. Alain Rhéaume et Stéphane Gingras ont tous deux reçu la Médaille des pompiers pour services distingués, remise par le bureau de la Gouverneure générale du Canada.

Pour le directeur, Martin Simon, il allait de soi de souligner le dévouement des deux hommes, rappelant que le service de Saint-Antoine-de-Tilly n’est composé que de pompiers volontaires.

C’est après avoir vu un entraînement des pompiers de la municipalité au début des années 1990 qu’Alain Rhéaume a eu le déclic. «Pour la pratique, ils avaient mis le feu à deux grosses granges situées derrière chez moi. C’était très impressionnant», a-t-il raconté. Ainsi, il a joint le service en janvier 1993. Pendant quelques années, il a même partagé la profession avec son épouse.

Tout au long d’une si longue carrière, les souvenirs se sont aussi accumulés. M. Rhéaume se rappelle, entre autres, l’incendie de la ferme Genest, sur le rang Boisclair. «Cela a duré plus de 30 heures, sans dormir. C’était la première fois qu’on était confronté à un aussi gros feu. On a beaucoup appris.» L’incendie à l’ancienne usine de Bombardier avait aussi été fort impressionnant. «Il s’était déclaré dans une petite cabane où étaient entreposées les matières dangereuses. Ça sautait de partout.»

Quelques fois, les interventions sont plus malheureuses, ils ont fait face à la mort à plusieurs reprises, souvent des accidents de la route. «J’ai vu trop de morts, mais ça fait partie de la game», a-t-il constaté. «Par contre, nous n’avons pas eu affaire à des feux ou nous avons trouvé des gens morts à l’intérieur.»

Âgé de plus de 60 ans, Alain Rhéaume n’entre plus dans les bâtiments en flammes. Sa capacité physique ne lui permettrait pas d’assurer sa sécurité et celle de ses coéquipiers. «Tant que le gars peut être avec nous, qu’il accepte de se lever la nuit et d’être là. Alain est encore alerte, il connait Saint-Antoine sur le bout de ses doigts, il est un excellent chauffeur de camion.C’est un atout à avoir dans un service incendie», a noté Martin Simon.

Les deux hommes ne tarissent pas non plus d’éloges envers Stéphane Gingras. «Il est extrêmement impliqué. II est toujours là, il n’a presque jamais manqué une pratique. Il travaille en face comme mécanicien. C’est le gars sur qui je peux compter tous les jours. Sa force, c’est la mécanique : les moteurs de camion, de scie à chaîne, de pompe portative, de VTT… C’est lui qui s’occupe de tout. C’est un bon chauffeur de camion et un très bon opérateur de pompe», a noté Martin Simon. Il ajoute qu’il est également très impliqué avec les premiers répondants.

Puisqu’il travaille en face de la caserne, je peux toujours compter sur lui. Sa force c’est la mécanique et il est aussi un bon opérateur de pompes», a poursuivi M. Simon. «Avec lui, tout est bien fait et si tu sais qu’il manque quelque chose, tu sais ce sera fait et bien fait. Il aime ça et prend ça vraiment à cœur. C’est quelqu’un sur qui tu peux compter», a ajouté M. Rhéaume.

 

 

 

 

 

 

 

 

Les plus lus

Un Gillois dans les hautes sphères de l’armée

PORTRAIT. Brigadier-général des Forces armées canadiennes, Marc Gagné a été promu, le 6 août dernier, au grade de major-général. Depuis sa nomination, le Gillois occupe d’importantes fonctions au sein de l’état-major à titre de chef des programmes stratégiques du personnel militaire.

Le comptoir postal de Saint-Gilles fermera sous peu

SOCIÉTÉ. Saint-Gilles a perdu son bureau de poste il y a un peu plus de 25 ans après le départ à la retraite de son maître de poste. Jusqu’à aujourd’hui, certains services de base étaient assurés par un comptoir postal situé à même les locaux d’Alimentation Saint-Gilles. Ce dernier sera fermé, en principe, aujourd'hui.

Une voix pour l’environnement

POLITIQUE. Depuis qu’il est en âge de voter, le candidat du Parti vert du Canada dans Lévis-Lotbinière, Patrick Kerr, a toujours été sensible à la cause environnementale. En portant les couleurs de la formation politique, il souhaite donner une voix à ceux qui partagent les mêmes valeurs et préoccupations.

L’Espace Raymond-Bergeron inauguré

SOCIÉTÉ. La municipalité de Saint-Antoine-de-Tilly a procédé, le 29 septembre dernier, à l’inauguration officielle de l’Espace Raymond-Bergeron. Ce parc, situé à l’extrémité est du village, rend hommage à l’un des bâtisseurs de la municipalité.

Construction de la plateforme de compostage en 2020

ENVIRONNEMENT. Si tout va comme prévu, la construction de la plateforme de compostage de la MRC de Lotbinière, sur le site du lieu d’enfouissement technique (LET) de Saint-Flavien, devrait commencer à la fin de l’été 2020.

L’alimentation locale intéresse

ALIMENTATION. Une vingtaine de personnes s’est réuni le 14 septembre dernier au vignoble La Charloise de Lotbinière. Ils ont pris part au premier atelier donné dans le cadre des mois Goûtez Lotbinière, Manger local à l’année.

Avenir des commissions scolaires: la CSDN présente à Québec son projet de réforme

ÉDUCATION. Dans les dernières semaines, la Commission scolaire des Navigateurs (CSDN) a présenté au cabinet du ministre de l’Éducation du Québec le résultat de sa démarche lancée après le départ fracassant de la Fédération des commissions scolaires du Québec (FCSQ), en juin dernier, en lien avec l’avenir des commissions scolaires. En entrevue, le président de la CSDN, Jérôme Demers, a partagé la p...

Portrait plus clair des habitudes de transport

TRANSPORTS. L’auto solo est le moyen de transport privilégié par une majorité de résidents de la MRC de Lotbinière. Près de 80 % d’entre eux utilisent leur voiture pour effectuer leur déplacement quotidien.

112 M$ pour les écoles de Chaudière-Appalaches

ÉDUCATION. Le ministre de l’Éducation, Jean-François Roberge a confirmé le 22 septembre dernier un investissement de 2,3 G$ dans les écoles de la province. De ce montant, 112 M$ seront alloués aux commissions scolaires de la Chaudière-Appalaches.

Le Fin renard se distingue

ALIMENTATION. Le fromage Fin Renard de la Fromagerie Bergeron s’est distingué lors de la remise des prix de la 21e édition du Concours Sélection Caseus 2019. La cérémonie s’est déroulée le 10 septembre dernier, au Musée de la civilisation de Québec.