(Crédit photo : Parti vert du Canada)

POLITIQUE. Depuis qu’il est en âge de voter, le candidat du Parti vert du Canada dans Lévis-Lotbinière, Patrick Kerr, a toujours été sensible à la cause environnementale. En portant les couleurs de la formation politique, il souhaite donner une voix à ceux qui partagent les mêmes valeurs et préoccupations.

«Je cherchais des options et le Parti vert est devenu mon premier choix en raison de mes inquiétudes pour l’environnement. J’ai réalisé que c’était le seul parti qui avait compris que le problème était aussi grave et qu’il fallait poser des gestes forts.»

Les propos tenus par la jeune militante Greta Thunberg devant l’ONU le 23 septembre dernier l’ont particulièrement ému et inspiré. Il a pu ainsi constater que les préoccupations de la jeune génération rejoignent celles que les verts défendent depuis plusieurs années. «Il faut poser des gestes importants pour favoriser la transition énergétique et nous avons peu de temps pour le faire.» Ces actions, le parti les présente déjà dans sa plateforme électorale, a-t-il souligné.

Transport

Bien qu’il soit conscient que le projet de troisième lien trouve un écho favorable des deux côtés du fleuve Saint-Laurent, il propose plutôt une alternative mettant à profit les infrastructures déjà existantes et qui auraient un impact significatif sur la circulation automobile. Elle pourrait se réaliser rapidement et à peu de frais.

«Il y a un chemin de fer sur le pont de Québec qui est sous-utilisé. Nous avons des gares à Charny et à Sainte-Foy. Un train permettrait de relier facilement les deux rives.» Un partenariat entre les municipalités et VIA Rail aiderait à la concrétisation de ce projet de train de banlieue, croit-il. Puisque le transport ferroviaire est de compétence fédérale, Ottawa pourrait venir jouer un rôle de facilitateur entre les intervenants.

Agriculture

Dans sa plateforme, le Parti vert livre un plaidoyer pour une agriculture de proximité et biologique afin de réduire l’émission de gaz à effet de serre. De ce fait, la protection de la gestion de l’offre permettrait de maintenir une agriculture locale, à échelle humaine «C’est dans notre intérêt d’améliorer l’approvisionnement local», a-t-il affirmé.

Offrir un choix

L’ancien candidat vert dans Beauport-Côte-de-Beaupré-Île-d’Orléans-Charlevoix en 2015 a répondu présent quand on lui a demandé de reprendre la circonscription de Lévis-Lotbinière. Il souhaitait donner l’occasion aux électeurs de Lévis-Lobinière de pouvoir voter pour un candidat du Parti vert. Rappelons que l’ancien candidat, Luc Saint-Hilaire, avait été contraint de quitter la course peu avant le déclenchement de la campagne électorale. Il avait partagé des publications «islamophobes» sur les médias sociaux.

Originaire de la Saskatchewan, Patrick Kerr habite à Québec depuis 2012. Même s’il n’y réside pas, il indique qu’il connaît la circonscription. D’ailleurs, il confirme qu’il passera les trois dernières semaines de la campagne dans le comté afin de rencontrer les électeurs.

 

Les plus lus

COVID-19 : un nouveau cas en Chaudière-Appalaches

COVID-19. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a indiqué, mercredi, qu'un nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus a été confirmé en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures.

Un cas de plus de COVID-19 en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. La région de la Chaudière-Appalaches compte à présent 509 personnes infectées par la COVID-19, soit une de plus qu’hier. C’est ce qui ressort du plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Chaudière-Appalaches (CISSS-CA).

COVID-19 : la situation demeure stable dans Lotbinière

SANTÉ. On peut apprendre dans le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie dans la région du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) que la situation demeure stable dans la MRC de Lotbinière.

COVID-19: la Santé publique est prête à faire face à la deuxième vague

SANTÉ. La progression de la COVID-19 en Chaudière-Appalaches est au ralenti. Depuis le début du mois de juin, on signale l'apparition de moins d’un nouveau cas par jour. Ces chiffres encourageants permettent au Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) de se concentrer sur l’arrivée d’une éventuelle deuxième vague.

Lieux publics intérieurs : les rassemblements de 50 personnes ou moins de nouveau autorisés

SANTÉ. En compagnie du Dr Richard Massé, conseiller médical stratégique à la Direction de la santé publique, le directeur national de santé publique du Québec, le Dr Horacio Arruda, a annoncé, le 15 juin, qu'il sera de nouveau permis de tenir un rassemblement de 50 personnes ou moins dans les lieux publics intérieurs dès lundi prochain.

COVID-19 : encore deux nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Comme hier, deux nouveaux cas d'infection au coronavirus ont été confirmés en Chaudière-Appalaches, selon ce que révèle les plus récentes données portant sur l'évolution de la pandémie au Québec.

Ouverts ou fermés le 24 juin et le 1er juillet?

ÉCONOMIE. Le ministère de l'Économie et de l'Innovation a tenu à rappeler aux commerçants et aux consommateurs, le 16 juin, que les commerces de détail devront fermer leurs portes au public le mercredi 24 juin, à l'occasion de la Fête nationale du Québec, et le mercredi 1er juillet, à l'occasion de la fête du Canada.

COVID-19 : l'état de la situation à 18h30

Une personne de plus a été testée positive à la COVID-19 en Chaudière-Appalaches, ce qui porte le nombre de cas depuis le début de la pandémie à 513. C'est aussi ce 21 juin que le gouvernement du Québec a dévoilé les offres mises en place pour favoriser le tourisme dans la province cet été.

COVID-19 : deux nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Selon les plus récentes données portant sur l'évolution de la pandémie de COVID-19 au Québec, deux nouveaux cas d'infection au coronavirus ont été confirmés en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures.

Les finissants de Pamphile-Le May se disent au revoir

SOCIÉTÉ. Le parcours scolaire des finissants de l’École secondaire Pamphile-Le May de Sainte-Croix a été souligné le 18 juin dernier. Les élèves et leurs parents se sont réunis, en soirée, dans le stationnement de l’établissement pour un gala de fin d’année hors du commun.