La famille Bergeron s’est réunie pour rendre hommage à Raymond Bergeron. (Crédit photo : Mélanie Labrecque)

SOCIÉTÉ. La municipalité de Saint-Antoine-de-Tilly a procédé, le 29 septembre dernier, à l’inauguration officielle de l’Espace Raymond-Bergeron. Ce parc, situé à l’extrémité est du village, rend hommage à l’un des bâtisseurs de la municipalité.

Plusieurs citoyens, dont la famille de M. Bergeron, s’étaient réunis à l’intersection du chemin de Tilly et de la route 132 afin d’assister à l’événement.

«C’est une journée qui brasse pas mal de souvenirs. […] Lorsque la municipalité où nous avons été élevés décide de désigner l'endroit au nom de notre père et qu'il y aurait une plaque commémorative, c’est quelque chose de très gratifiant pour toute la famille», a résumé l’un des fils de Raymond Bergeron, Sylvain Bergeron.

«Je suis très honoré et très touché. Mon père, c’était quelqu’un de très humble, un leader discret. Je l’ai réalisé lors de ses funérailles. Beaucoup de gens m’ont serré la main et m’ont dit qu’il leur avait donné leur première chance», a ajouté Roger Bergeron.

Début du projet

L’histoire de l’Espace Raymond-Bergeron commence en 2018. «J’ai rêvé ce projet depuis mon entrée au conseil municipal», a lancé le conseiller Guy Lafleur. Saint-Antoine-de-Tilly avait alors décidé, en collaboration avec la Fabrique, de déplacer la chapelle de procession Saint-Joseph, située à l’époque sur le chemin de Tilly, dans l'est de la localité. Une équipe de 15 à 20 bénévoles a consacré plus de 1 000 heures à la restauration du bâtiment construit en 1855. Les volontaires, menés par Jacques Dumas et Paul Lafleur, ont travaillé au projet de juin 2018 à septembre 2019.

«Une fois démarré, on s’est dit, à la municipalité, qu’on ne pouvait pas la laisser comme ça, seule sur le terrain. De là est venue l’idée de l’aménagement.» Des tables, des bancs, des poubelles et un abreuvoir ont été ajoutés afin de rendre l’endroit plus agréable.

«Ensuite, l’idée de l’Espace Bergeron survient. Avec mes collègues, on n’a pas réfléchi longtemps. Dès que j’en ai parlé, la réaction a été instantanée», a poursuivi M. Lafleur. Par voie de résolution, le 3 septembre, Saint-Antoine-de-Tilly a soumis le nom d’Espace Raymond Bergeron à la Commission de toponymie du Québec qui l’a officialisé le 27 septembre dernier.

Un pionnier

Raymond Bergeron est décédé en 2017. L’homme originaire du Lac-Saint-Jean s’était établi à Saint-Antoine-de-Tilly en 1954 après s’être porté acquéreur d’une fromagerie. Il a ainsi contribué pendant des années à l’essor économique de la municipalité.

Pendant plus de 25 ans, avec son frère Égide, il a travaillé au développement de la fromagerie Meuldor, qu’il a gardé jusqu’à la fin des années 1970. Par la suite, il a continué la fabrication de fromage à petite échelle. C’est ainsi qu’il a transmis sa passion à ses enfants qui, quelques années plus tard, ont fondé avec lui la Fromagerie Bergeron.

Sa générosité a aussi été remarquée dans le village alors qu’il a aidé plusieurs jeunes à apprendre un métier, il s’est également impliqué dans la restauration de l’église et du presbytère de Saint-Antoine-de-Tilly ainsi que dans la construction du Domaine Saint-Antoine.

Surprise

D’ailleurs, son fils et le président de Fromagerie Bergeron, Roger Bergeron, a profité de l’occasion pour confirmer le retour de la marque Meuldor dans la famille Bergeron. Vendue à Agrinove en 1978, elle était détenue jusqu’à tout récemment par Agropur.

«J’ai la chance d’être au conseil de l’industrie laitière. À un moment, j’ai pu discuter avec le président [d’Agropur] de la marque Meuldor. J’ai dit :" vous ne l’utilisez plus et pour moi, elle aurait une importance sentimentale. Est-ce que l’on pourrait faire quelque chose ?" Officiellement, vendredi (27 septembre), j’ai signé les papiers et Agropur nous l'a cédé. Après 41 ans, elle revient dans la famille. Elle pourra revivre et renaître. […] Mon père en serait probablement fier», a indiqué Roger Bergeron.

 

La veuve de Raymond Bergeron, Colombe Ouellet et le maire de Saint-Antoine-de-Tilly, Christian Richard.

(Crédit photo : Mélanie Labrecque)

 

 

Les plus lus

Rester debout malgré les épreuves

COMMUNAUTÉ. Depuis le 7 mai, la vie de la famille Turcotte-Rivard de Saint-Agapit est complètement mise en veilleuse. Le père, Ian Turcotte, est cloué à un lit d’hôpital, paralysé, incapable de respirer seul et de parler.

La Fromagerie Bergeron procède au rappel de plusieurs produits

SANTÉ. La Fromagerie Bergeron a procédé au rappel de plusieurs de ses produits Brins de Gouda et Le Populaire. Ces fromages vendus au Québec et en Ontario pourraient être contaminés par la bactérie Salmonella.

Solugen inaugure ses installations

ENVIRONNEMENT. L’entreprise lévisienne Solugen a inauguré officiellement, le 29 octobre, ses premières installations de traitement du lisier de porc. Situées à Sainte-Agathe-de-Lotbinière, elles permettent de filtrer les déjections animales, d’en extraire l’eau et de valoriser la matière résiduelle.

Cétal ouvre ses portes à la population

COMMUNAUTÉ. L’entreprise Cétal de Laurier-Station ouvrira ses portes à la population le 22 novembre prochain, dans ses locaux de la rue Olivier. L’organisme, qui emploie principalement des personnes handicapées, profitera de l’occasion pour inaugurer officiellement la nouvelle usine érigée au coût de 4 M$.

Feu vert pour la radio de Portneuf et de Lotbinière

RADIO. Dans une décision rendue le 25 octobre dernier, le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes, le CRTC, a donné le feu vert au projet de radio commerciale couvrant les régions de Portneuf et de Lotbinière.

Saint-Agapit veut augmenter son potentiel commercial

AFFAIRES. Saint-Agapit souhaite faire l’acquisition d’un terrain de plus d’un million de pieds carrés, situé dans le prolongement de l’avenue Bergeron. Pour se faire, elle doit contracter un emprunt de 1,4 M$. Avant d’aller de l’avant, la Ville doit demander l’autorisation à ses payeurs de taxes. Ainsi, les opposants à cet emprunt pourront signer un registre le 23 octobre prochain, au Complexe des...

Logement social : des besoins criants

SOCIÉTÉ. Il y a un manque important de logements sociaux sur le territoire de la MRC de Lotbinière. C’est le constat qui a été tracé par différents intervenants du milieu communautaire dans le cadre de l’activité annuelle du Groupe d’action et de réflexion sur la pauvreté (GRAP) dans Lotbinière, le 17 octobre.

On recule l'heure cette fin de semaine

SOCIÉTÉ. Le ministère de la Justice désire rappeler à la population qu'il faudra reculer montres et horloges d'une heure en fin de semaine. Ainsi, dans la nuit de samedi à dimanche, le 3 novembre à 2 h précisément, il sera en réalité une heure.

Les prochains défis pour la protection de l’eau

ENVIRONNEMENT. Une quarantaine d’intervenants des milieux municipal, agricole, forestier, industriel, économique, communautaire et gouvernemental se sont réunis le 17 octobre dernier au Complexe des Seigneuries. Ils ont travaillé à établir les nouvelles priorités qui guideront la mise à jour du plan directeur de l’eau de l'Organisme de bassin versant (OVB) de la zone du Chêne.

Beaurivage remonte au palmarès des écoles secondaires

ÉDUCATION. L’École Beaurivage de Saint-Agapit a repris sa place dans le top cinq régional du Palmarès des écoles secondaires de l’Institut Fraser, publié le 26 octobre. Quant à l’École Pamphile-Le May, elle dégringole du 5e au 12e rang régional. L’École Beaurivage est remontée au palmarès des écoles secondaires. (Crédit photo : Archives)