Postes Canada fermera le comptoir postal de Saint-Gilles le 15 octobre. (Crédit photo : Postes Canada)

SOCIÉTÉ. Saint-Gilles a perdu son bureau de poste il y a un peu plus de 25 ans après le départ à la retraite de son maître de poste. Jusqu’à aujourd’hui, certains services de base étaient assurés par un comptoir postal situé à même les locaux d’Alimentation Saint-Gilles. Ce dernier sera fermé, en principe, aujourd'hui.

Une décision que s’explique mal le maire de la municipalité de plus de 2 600 habitants, Robert Samson. «Je ne pensais pas qu’on aurait à vivre ça avec une population aussi importante que la nôtre.»

Le nœud du problème, a-t-il mentionné, c’est que ce que verse Postes Canada au propriétaire de l’épicerie pour maintenir le comptoir postal n’est pas suffisant. Ce dernier a donc statué sur le fait qu’il ne leur louerait plus d’espace dans son commerce. «La société des postes devait chercher un autre fournisseur dans le village. Elle n’en a pas trouvé et a choisi de tout fermer en nous disant d’aller à Saint-Agapit pour avoir nos services. Pour nous, ce n’est pas du tout acceptable.»

Robert Samson promet que différents moyens de pression seront pris pour que la société d’État revienne sur sa décision et maintienne le comptoir postal à l’épicerie locale. «Dans certaines municipalités, pour un poste semblable, Postes Canada paie beaucoup plus cher que chez nous. On va aller jusqu’au bout. Vous devriez donner à notre fournisseur ce que vous offrez aux autres.»

Soutien

Robert Samson a dénoncé la situation lors de la plus récente rencontre du conseil des maires, le 9 octobre, sollicitant leur appui dans ses démarches auprès de Postes Canada. «Il est proposé que le conseil des maires de la MRC de Lotbinière demande à la société des postes de tout mettre en œuvre pour conserver ouvert le dernier point de service présent dans chacune de nos municipalités», a-t-il déclaré.

Il craint que cette situation puisse toucher éventuellement d’autres localités du territoire, pas seulement la sienne.

Postes Canada

De son côté, Postes Canada explique être en contact avec la municipalité afin de trouver une solution.

«Nous cherchons une autre entreprise pour héberger le comptoir postal à Saint-Gilles. En attendant, nous allons continuer à effectuer la livraison des colis à la porte ou dans les boîtes postales communautaires. Les résidents qui reçoivent un avis de livraison peuvent récupérer leur colis au bureau de poste de Saint-Agapit», a fait savoir la chargée des relations avec les médias de Postes Canada, Hayley Magermans.

Cette dernière précise que «la recherche se poursuivra jusqu’à ce que nous ayons épuisé toutes nos options».

Quant aux avis de livraison, ils sont remis aux citoyens quand il est impossible de joindre un client à la maison, qu'un article est trop gros pour la boîte postale communautaire ou lorsqu’une preuve d’identité ou une signature est requise.

 

Les plus lus

COVID-19 : un nouveau cas en Chaudière-Appalaches

COVID-19. Le Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) a indiqué, mercredi, qu'un nouveau cas d'infection au nouveau coronavirus a été confirmé en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures.

Un cas de plus de COVID-19 en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. La région de la Chaudière-Appalaches compte à présent 509 personnes infectées par la COVID-19, soit une de plus qu’hier. C’est ce qui ressort du plus récent bilan du Centre intégré de santé et de services sociaux de la Chaudière-Appalaches (CISSS-CA).

COVID-19 : la situation demeure stable dans Lotbinière

SANTÉ. On peut apprendre dans le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie dans la région du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) que la situation demeure stable dans la MRC de Lotbinière.

COVID-19: la Santé publique est prête à faire face à la deuxième vague

SANTÉ. La progression de la COVID-19 en Chaudière-Appalaches est au ralenti. Depuis le début du mois de juin, on signale l'apparition de moins d’un nouveau cas par jour. Ces chiffres encourageants permettent au Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches (CISSS-CA) de se concentrer sur l’arrivée d’une éventuelle deuxième vague.

Lieux publics intérieurs : les rassemblements de 50 personnes ou moins de nouveau autorisés

SANTÉ. En compagnie du Dr Richard Massé, conseiller médical stratégique à la Direction de la santé publique, le directeur national de santé publique du Québec, le Dr Horacio Arruda, a annoncé, le 15 juin, qu'il sera de nouveau permis de tenir un rassemblement de 50 personnes ou moins dans les lieux publics intérieurs dès lundi prochain.

COVID-19 : encore deux nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Comme hier, deux nouveaux cas d'infection au coronavirus ont été confirmés en Chaudière-Appalaches, selon ce que révèle les plus récentes données portant sur l'évolution de la pandémie au Québec.

Ouverts ou fermés le 24 juin et le 1er juillet?

ÉCONOMIE. Le ministère de l'Économie et de l'Innovation a tenu à rappeler aux commerçants et aux consommateurs, le 16 juin, que les commerces de détail devront fermer leurs portes au public le mercredi 24 juin, à l'occasion de la Fête nationale du Québec, et le mercredi 1er juillet, à l'occasion de la fête du Canada.

COVID-19 : l'état de la situation à 18h30

Une personne de plus a été testée positive à la COVID-19 en Chaudière-Appalaches, ce qui porte le nombre de cas depuis le début de la pandémie à 513. C'est aussi ce 21 juin que le gouvernement du Québec a dévoilé les offres mises en place pour favoriser le tourisme dans la province cet été.

COVID-19 : deux nouveaux cas en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Selon les plus récentes données portant sur l'évolution de la pandémie de COVID-19 au Québec, deux nouveaux cas d'infection au coronavirus ont été confirmés en Chaudière-Appalaches au cours des 24 dernières heures.

Les finissants de Pamphile-Le May se disent au revoir

SOCIÉTÉ. Le parcours scolaire des finissants de l’École secondaire Pamphile-Le May de Sainte-Croix a été souligné le 18 juin dernier. Les élèves et leurs parents se sont réunis, en soirée, dans le stationnement de l’établissement pour un gala de fin d’année hors du commun.