(Crédit photo : Courtoisie)

ENVIRONNEMENT. La municipalité de Saint-Apollinaire a aménagé les abords d’un bassin de rétention situé dans le secteur de la rue des Érables. Plus de 2 000 arbres et arbustes ont été plantés les 15, 16 et 17 septembre derniers.

Un an de travail a été nécessaire pour concrétiser ce projet qui compte 881 arbres et 1 229 arbustes. Ils ont été mis en terre par des professionnels d’Arbre-Évolution, des employés de la municipalité, des représentants de l’Organisme de bassin versant de la zone du Chêne et des bénévoles. La municipalité y aménagera aussi un sentier qui permettra aux citoyens du secteur de se promener dans un nouvel environnement.

«Nous sommes ravis d’avoir pu compléter cet important projet au cœur de notre milieu de vie. Nos investissements vont permettre de redonner accès à un site qui n’attendait que d’être mis en valeur. C’est important aussi pour nous de jouer notre rôle dans la lutte aux changements climatiques», a expliqué la directrice générale de la municipalité, Cathy Bergeron. Afin de permettre la concrétisation du projet, Saint-Apollinaire a investi 11 000 $.

Dans les prochaines années, la zone entourant le bassin de 27 000 mètres carrés sera bordée d’arbres de neuf variétés différentes, dont le tilleul d’Amérique, le saule noir, le chêne bicolore et l’érable rouge.

Compensation carbone

Le projet a été parrainé par la coopérative Arbre-Évolution de L’Islet qui a investi plus de 7 000 $ pour financer l’achat des arbres, la visite de caractérisation, la production du plan de reboisement une partie de la main-d’œuvre et des matériaux sylvicoles.

Cet argent provient du Programme Reboisement social qui permet aux citoyens et aux entreprises d’acheter une compensation carbone. «À travers ce programme, nous procédons à la compensation carbone au nom d’entreprises et de citoyens. Au retour d’un voyage par exemple, les gens se rendent sur notre site (www.calculcarbone.org), calcul leur pollution et achètent des arbres que l’on va planter là où ça compte, comme à Saint-Apollinaire », a souligné le coordonnateur de la coopérative, Simon Côté.

En tout, 591 arbres sur les 881 financés proviennent du site Internet de la coopérative. Ce projet de plantation a aussi permis au Mouvement Desjardins, à Femessor et au Conseil de bassin versant de la rivière du Lièvre de planter 290 arbres et compenser 60,32 tonnes de Co2.

 

 

Les plus lus

COVID-19 : Lotbinière repasse en zone rouge

SANTÉ. Comme toutes les autres MRC de la Chaudière-Appalaches, la MRC de Lotbinière passera demain à 20h en zone rouge et ses citoyens devront respecter des mesures supplémentaires. Cependant, les Lotbiniérois ne se voient pas imposer le reconfinement strict qui entrera aussi en vigueur jeudi à 20h dans la communauté métropolitaine de Québec, incluant Lévis, ainsi que dans la région de Gatineau.

Un feu d’artifice pour souligner l’arrivée du printemps

SOCIÉTÉ. La municipalité de Lotbinière célèbrera l’arrivée du printemps en grand. Le 20 mars prochain, le ciel de la municipalité sera illuminé par des feux d’artifice.

La MRC de Lotbinière passe au rouge foncé

SANTÉ. Le premier ministre du Québec, François Legault a annoncé, lors de son point de presse du 13 avril, que les mesures spéciales d’urgence seront prolongées jusqu’au 25 avril et s’appliqueront dorénavant à l’ensemble de la Chaudière-Appalaches y compris la MRC de Lotbinière, dès demain, à 20h.

COVID-19 : Lotbinière évite le reconfinement

PANDÉMIE. La MRC de Lotbinière ne fait pas partie des cinq MRC de la Chaudière-Appalaches où un confinement strict comme à Lévis sera en vigueur dès demain à 20h. Par voie de communiqué, le gouvernement du Québec a annoncé dimanche que les citoyens des MRC de Bellechasse, de La Nouvelle-Beauce (région de Sainte-Marie), des Etchemins, de Beauce-Sartigan (région de Saint-Georges) et Robert-Cliche (r...

Aires protégées : Nature Québec soulève des inquiétudes

ENVIRONNEMENT. Les propos tenus par ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Pierre Dufour, à propos du développement futur des aires protégées inquiète l’organisme Nature Québec. Le Journal de Québec rapportait récemment que le ministère pourrait exiger que les prochaines aires protégées du sud du Québec permettent des activités de foresterie.

Les écoles du CSSBE fermées la semaine prochaine

SANTÉ. En raison de la propagation de la COVID-19 et de l’augmentation importante des cas dans le secteur du Centre de services scolaire de la Beauce-Etchemin (CSSBE), la direction régionale de la santé publique a exigé la fermeture des établissements scolaires sous sa responsabilité.

COVID-19 : 11 nouveaux cas découverts en Chaudière-Appalaches

SANTÉ. Selon le plus récent bilan sur l'évolution de la pandémie du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches, 11 résidents de la région ont appris, au cours des 24 dernières heures, qu'ils avaient contracté la COVID-19.

COVID-19 : 41 cas en Chaudière-Appalaches et 1 009 au Québec

Les données des 24 dernières heures concernant la COVID-19 au Québec rapportent 41 nouveaux cas et aucun décès supplémentaire en Chaudière-Appalaches, ce 27 mars. Dans la province, le bilan fait état de 1 009 nouveaux cas et 8 décès.

Le port du masque chirurgical obligatoire en milieu de travail

SANTÉ. Dans un contexte où la COVID-19 se propage plus rapidement, la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité au travail (CNESST) exige, à partir de demain, le port en continu du masque chirurgical à l’intérieur dans les milieux de travail.

L’École Beaurivage se mobilise pour Leucan

COMMUNAUTÉ. Le 10 mai prochain, 90 élèves de la 5e année à la 5e secondaire et membres du personnel de l’École Beaurivage de Saint-Agapit passeront sous le rasoir et les ciseaux du Défi Têtes rasées. Leur objectif est ambitieux, mais ils sont en bonne voie de le réaliser. La journée du Défi, ils souhaitent remettre un chèque de 40 000 $ à Leucan.