Le comédien Stéphane Breton est l’un des cinq ambassadeurs des arrêts gourmands. (Crédit photo : Courtoisie)

TOURISME. La Table agroalimentaire de Chaudière-Appalaches (TACA) a lancé, le 16 juin, la nouvelle mouture des Arrêts gourmands de la Chaudière-Appalaches. En tout, 125 entreprises agroalimentaires de toute la Chaudière-Appalaches proposeront aux visiteurs de faire des découvertes alimentaires pendant tout l’été.

«C’est un projet qui existait auparavant et qui a été remis au goût du jour. C’est un projet structurant qui fait découvrir le savoir-faire des gens, les produits et les projets novateurs et extraordinaires que l’on retrouve un peu partout dans la région. Ce sont aussi des individus. Derrière chacun des produits qu’on achète, il y a des producteurs qui y ont investi beaucoup de temps», a souligné le directeur général de la TACA, Bruno Couture.

Ainsi, dans la MRC de Lotbinière, on compte 17 entreprises accréditées Arrêts gourmands, dont le Canard goulu, la Fromagerie Bergeron, le restaurant la Bouche-Bée et le vignoble la Charloise.

À Lévis, elles sont actuellement 10 à avoir choisi de faire partie de l’aventure. Parmi celles-ci, on retrouve Chocolats Favoris, l’Érablière du Cap, le vignoble Clos Lambert et les Bleuets du Vire-Crêpe.

Offensive sur plusieurs axes

Afin de dynamiser les arrêts gourmands, la TACA a fait appel à cinq ambassadeurs qui sillonneront la région pendant tout l’été : le comédien Stéphane Breton, le planchiste Éliot Grondin, le chef Jérémie Jean Baptiste, l’influenceur Samuel Larochelle et la blogueuse Isabelle Henry.

L’achat local, la région et les producteurs tiennent à cœur au comédien originaire de Lévis, Stéphane Breton. Ce dernier parcourra les routes de la Chaudière-Appalaches à moto afin d’aller à la rencontre des producteurs

«À moto c’est le fun les arrêts gourmands et je veux mettre l’accent là-dessus. On s’arrête souvent. La plupart du temps, les motocyclistes le font pour les paysages, mais aussi pour rencontrer des gens. […] C’est un beau mariage la moto et les arrêts gourmands.»

Pour sa part, le chef Jérémie Jean-Baptiste a été impressionné par la diversité des produits que l’on retrouve dans la région. Il explique qu’il offrira un périple virtuel gourmand, drôle, ludique et inspirant notamment avec des recettes préparées avec des produits locaux.

«Pour moi, c’est tout à fait normal de cuisiner des choses qui ont été prises dans la terre quelques heures avant. Avec mes casquettes de papa et de chef de cuisine, je vais pouvoir proposer des repas équilibrés qui passent par des produits de qualité et faire la promotion des actions locales, ce qui fait partie de mes activités professionnelles.»

La TACA souhaite également travailler sur quatre grands axes : les tables gourmandes, les entreprises, les découvertes et la visibilité.

«Les MRC et la Ville de Lévis sont très fières de collaborer. Il y a un potentiel exceptionnel au plan économique avec des producteurs, des produits diversifiés variés de qualité, des producteurs solides, le tout dans un décor qui est enchanteur. On est bien situé pour pouvoir développer notre plein potentiel», a soutenu le directeur général de la MRC de L’Islet et représentant des directeurs généraux de la Chaudière-Appalaches et de Lévis à la TACA, Patrick Hamelin.

Afin de mettre sur pied cette nouvelle mouture des arrêts gourmands, la TACA et ses partenaires ont profité de différentes aides financières gouvernementales, dont une 50 000 $ provenant du Programme Proximité mis en œuvre dans le cadre du Partenariat canadien pour l’agriculture et une de 128 564 $ provenant du Fonds d’appui au rayonnement des régions.

 

 

 

 

 

 

Les plus lus

Des terrains qui n’auraient pas dû être donnés à Val-Alain

SOCIÉTÉ. Au printemps 2022, la Corporation de développement économique (CDE) de Val-Alain avait mis en place un programme de dons de terrain. Parallèlement, la Municipalité avait mis en vente d’autres terrains à 0,95 $ du pied carré. La nouvelle rapportée dans les médias nationaux en juin 2022 a attiré l’attention de la Commission municipale du Québec (CMQ) et de la Direction des enquêtes et des p...

C’est un petit garçon

SOCIÉTÉ. La MRC de Lotbinière a accueilli son tout premier bébé de 2023. Jules Sauvé est né le 1er janvier à 9h44, à l’Hôtel-Dieu de Lévis.

La faim ne prend pas de congé pendant les Fêtes

COMMUNAUTÉ. Les impacts de l’inflation que vit le pays depuis le début de l’année se font de plus en plus sentir dans les poches des citoyens de la MRC de Lotbinière. Parmi, les besoins essentiels à combler, celui de l’alimentation demeure le plus important enjeu et Aide Alimentaire Lotbinière en ressent les effets dans les demandes d’aide reçues.

Rétrospective 2022 – Septembre

RÉTROSPECTIVE. Si la campagne électorale a occupé en grande partie l’actualité nationale, régionale et locale de septembre, on voyait aussi poindre le début de la saga entourant le climat de tension qui régnait à Saint-Antoine-de-Tilly.

Une entente pour faciliter la gestion de la formation des pompiers

SÉCURITÉ. Bien que le Centre de formation des pompiers se trouve sur le territoire de Saint-Agapit, c’est la Ville de Saint-Apollinaire qui coordonne, de façon non officielle, la gestion de la formation de l’ensemble des pompiers de la MRC de Lotbinière. Une entente survenue entre Saint-Agapit et les autres municipalités du territoire officialisera le statut de Saint-Agapit comme gestionnaire de l...

Matières résiduelles : plus de 375 000 $ en redevances

ENVIRONNEMENT. La MRC de Lotbinière a fait le point, le 11 janvier, sur les sommes qu’elle recevra du ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les Changements climatiques (MELCC) en guise de redevance pour l’élimination des matières résiduelles en 2022.

Rétrospective 2022 – Octobre

RÉTROSPECTIVE. L’élection provinciale a eu lieu le 3 octobre et a permis de réélire un gouvernement de la Coalition avenir Québec (CAQ) ainsi que la députée sortante de Lotbinière-Frontenac. La saga de Saint-Antoine-de-Tilly s’est poursuivie et de bonnes nouvelles du côté de la santé ont aussi marqué le dixième mois de l’année.

La notoriété touristique de Chaudière-Appalaches s’élargit

SOCIÉTÉ. La notoriété touristique de la Chaudière-Appalaches est en croissance selon les résultats de sondages commandés par Tourisme Chaudière-Appalaches (TCA) et qui ont été rendus publics à la fin de l’année 2022.

Rétrospective 2022 – Décembre

RÉTROSPECTIVE. L’actualité n’a pas pris congé en décembre, alors que la période des Fêtes s’approchait de plus en plus, on a appris les noms des artistes qui se produiront à l’Expo Extra, qu’il pourrait y avoir une nouvelle école à Saint-Apollinaire et assisté à l’inauguration de l’Espace Philippe Boucher.

Faire la lumière sur la détresse en milieu agricole

AGRICULTURE. La détresse psychologique en milieu agricole est un phénomène encore auréolé de certains tabous. Afin de rejoindre les agriculteurs et démontrer qu’il y a des solutions, Agri-Ressources Arthabaska-Érable et le Syndicat de l’UPA de Lotbinière-Nord ont collaboré avec le Théâtre Parminou pour la création d’une pièce de théâtre destinée aux agriculteurs. Elle sera présentée en première, l...