Le comédien Stéphane Breton est l’un des cinq ambassadeurs des arrêts gourmands. (Crédit photo : Courtoisie)

TOURISME. La Table agroalimentaire de Chaudière-Appalaches (TACA) a lancé, le 16 juin, la nouvelle mouture des Arrêts gourmands de la Chaudière-Appalaches. En tout, 125 entreprises agroalimentaires de toute la Chaudière-Appalaches proposeront aux visiteurs de faire des découvertes alimentaires pendant tout l’été.

«C’est un projet qui existait auparavant et qui a été remis au goût du jour. C’est un projet structurant qui fait découvrir le savoir-faire des gens, les produits et les projets novateurs et extraordinaires que l’on retrouve un peu partout dans la région. Ce sont aussi des individus. Derrière chacun des produits qu’on achète, il y a des producteurs qui y ont investi beaucoup de temps», a souligné le directeur général de la TACA, Bruno Couture.

Ainsi, dans la MRC de Lotbinière, on compte 17 entreprises accréditées Arrêts gourmands, dont le Canard goulu, la Fromagerie Bergeron, le restaurant la Bouche-Bée et le vignoble la Charloise.

À Lévis, elles sont actuellement 10 à avoir choisi de faire partie de l’aventure. Parmi celles-ci, on retrouve Chocolats Favoris, l’Érablière du Cap, le vignoble Clos Lambert et les Bleuets du Vire-Crêpe.

Offensive sur plusieurs axes

Afin de dynamiser les arrêts gourmands, la TACA a fait appel à cinq ambassadeurs qui sillonneront la région pendant tout l’été : le comédien Stéphane Breton, le planchiste Éliot Grondin, le chef Jérémie Jean Baptiste, l’influenceur Samuel Larochelle et la blogueuse Isabelle Henry.

L’achat local, la région et les producteurs tiennent à cœur au comédien originaire de Lévis, Stéphane Breton. Ce dernier parcourra les routes de la Chaudière-Appalaches à moto afin d’aller à la rencontre des producteurs

«À moto c’est le fun les arrêts gourmands et je veux mettre l’accent là-dessus. On s’arrête souvent. La plupart du temps, les motocyclistes le font pour les paysages, mais aussi pour rencontrer des gens. […] C’est un beau mariage la moto et les arrêts gourmands.»

Pour sa part, le chef Jérémie Jean-Baptiste a été impressionné par la diversité des produits que l’on retrouve dans la région. Il explique qu’il offrira un périple virtuel gourmand, drôle, ludique et inspirant notamment avec des recettes préparées avec des produits locaux.

«Pour moi, c’est tout à fait normal de cuisiner des choses qui ont été prises dans la terre quelques heures avant. Avec mes casquettes de papa et de chef de cuisine, je vais pouvoir proposer des repas équilibrés qui passent par des produits de qualité et faire la promotion des actions locales, ce qui fait partie de mes activités professionnelles.»

La TACA souhaite également travailler sur quatre grands axes : les tables gourmandes, les entreprises, les découvertes et la visibilité.

«Les MRC et la Ville de Lévis sont très fières de collaborer. Il y a un potentiel exceptionnel au plan économique avec des producteurs, des produits diversifiés variés de qualité, des producteurs solides, le tout dans un décor qui est enchanteur. On est bien situé pour pouvoir développer notre plein potentiel», a soutenu le directeur général de la MRC de L’Islet et représentant des directeurs généraux de la Chaudière-Appalaches et de Lévis à la TACA, Patrick Hamelin.

Afin de mettre sur pied cette nouvelle mouture des arrêts gourmands, la TACA et ses partenaires ont profité de différentes aides financières gouvernementales, dont une 50 000 $ provenant du Programme Proximité mis en œuvre dans le cadre du Partenariat canadien pour l’agriculture et une de 128 564 $ provenant du Fonds d’appui au rayonnement des régions.

 

 

 

 

 

 

Les plus lus

Dons de terrains à Val-Alain

SOCIÉTÉ. Le marché résidentiel hypercompétitif actuel ne favorise pas les premiers acheteurs et ceux qui ne peuvent pas faire de surenchère sur une maison. C’est avec cette idée en tête que la Corporation de développement économique (CDE) de Val-Alain a récemment lancé son programme de don de terrains.

De généreux Apollinairois

SOCIÉTÉ. Touchés par la crise humanitaire qui se déroule en Ukraine, trois Apollinairois ont uni leurs forces pour trouver des familles d’accueil dans la municipalité afin d’héberger des réfugiés. Jusqu’à présent, ils ont recruté six familles et en recherchent d’autres puisque les premiers Ukrainiens devraient arriver sous peu.

Saint-Narcisse: Michel Barrette porte-parole de la fin de semaine d’époque

SOCIÉTÉ. Les fêtes du 150e anniversaire de Saint-Narcisse-de-Beaurivage se poursuivront du 20 au 22 mai prochains avec la Fin de semaine d’époque. Pour l’occasion, le comité organisateur a réussi à recruter un porte-parole de taille, l’humoriste et comédien Michel Barrette.

Un revers en cour pour le RCSCCBE

SOCIÉTÉ. Le Regroupement des citoyens de Sainte-Croix contre le bruit excessif (RCSCCBE) a échoué dans sa tentative de faire suspendre temporairement le nouveau règlement encadrant l’exploitation de la piste de course. Le juge Pierre Ouellet, de la Cour supérieure du Québec, a rendu sa décision le 4 mai dernier.

Ouvrir sa maison à des Ukrainiens

SOCIÉTÉ. Une famille ukrainienne pourrait bientôt trouver refuge à Leclercville. Citoyen engagé, Normand Beaudet partage son temps entre Blainville et Leclercville. Propriétaire d’une résidence dans chacune des municipalités, il trouvait approprié d’offrir un toit à une famille qui a fui l'Ukraine. C’est Leclercville qu'elle a choisi comme terre d’accueil et elle devrait arriver prochainement.

Une Apollinairoise gagne 80 000 $ à La Poule aux œufs d’or

SOCIÉTÉ. L’émission La Poule aux œufs d’or a fait une gagnante dans la région le 24 avril dernier. L’Apollinairoise Sandra Lévesque a remporté 80 000 $ au jeu télévisé.

Ils immortalisent les églises

PATRIMOINE. Passionnés d’histoire, de patrimoine et d’architecture, Sylvain Piché et Yves Coulombe parcourent les églises de la province. Avec leur chaîne YouTube et leur site Internet Sur la route de nos églises, ils immortalisent à l’aide de courts métrages, ce qu’ils appellent les «châteaux du Québec». Ils étaient de passage dans la région à la fin du mois d’avril pour filmer certaines des égli...

Saint-Apollinaire de la végétation pour combattre les îlots de chaleurs

ENVIRONNEMENT. Bien que la MRC de Lotbinière se trouve en milieu rural, elle n’est pas exempte d’îlots de chaleurs. Dans le but d’atténuer les effets provoqués par l’une de ces surfaces dépourvues de couvert végétal, la Municipalité de Saint-Apollinaire et le Conseil régional de l’environnement Chaudière-Appalaches (CRECA) participent à l’initiative Sous les pavés qui mènera à l’aménagement, cet a...

Collectionneur de l'histoire

PATRIMOINE. L’Agapitois André Gingras est un passionné d’histoire et plus particulièrement de celle de son village. Au fil des années, il a réuni des tonnes de documents, de photos d’époque, de journaux, de livres, etc. liés à l’histoire de Saint-Agapit.

Charge mentale: un travail invisible qui pèse lourd

SANTÉ. La charge mentale définit tout le travail invisible d’organisation et de gestion de la vie familiale et professionnelle ainsi que l’implication émotionnelle auquel est confronté un individu. Ce sont souvent les femmes qui doivent composer avec cette gymnastique complexe et le contexte sociosanitaire dans lequel la société est plongée depuis deux ans n’a fait que l’alourdir. C’est le princip...