Photo : Érick Deschênes - Archives

SOCIÉTÉ. «Des actes répréhensibles auraient été commis à l’égard de la Municipalité de Saint-Antoine-de-Tilly», a soulevé la Direction des enquêtes et des poursuites en intégrité municipale (DEPIM) dans un rapport déposé à la Commission municipale du Québec (CMQ) le 27 septembre dernier et qui vise des agissements de la directrice générale.

La DEPIM a conclu que la directrice générale a contrevenu à la Politique et aux dispositions du Code municipal du Québec en ce qui a trait aux pouvoirs du conseil municipal. (C’est) «en s’immisçant dans le processus de traitement d’une plainte, en refusant de collaborer sans condition et en refusant que le rapport d’enquête détaillé soit transmis à tous les membres du conseil municipal» que la directrice générale a contrevenu à ces normes, peut-on lire dans le rapport.

La DEPIM mentionne aussi que des propos personnels et des jugements de valeur qu’elle a émis contreviennent à cette politique «d’adopter une conduite dépourvue d’incivilité et en contribuant à la mise en place d’un climat de travail malsain».

Par ailleurs, toujours selon les conclusions, elle n'a pas respecté son code d’éthique. Elle a posé des actes de favoritisme et surveillé les communications d’un élu à son insu.

«À au moins deux reprises, la mise en cause a demandé d’obtenir et a obtenu d’un employé la liste des communications téléphoniques d’un élu à l’insu de ce dernier afin de vérifier notamment s’il communiquait avec des employés. […] De manière à vérifier que tel n’était pas le cas, elle a obtenu et analysé le relevé des communications téléphoniques de l’ancien maire», explique-t-on dans le rapport.

Troisièmement, la commission a relevé que la directrice générale avait accordé des contrats sans résolution préalable du conseil municipal. Enfin, elle a «refusé ou omis de transmettre des documents demandés par les enquêteurs de la DEPIM, contrevenant ainsi aux lois pertinentes».

Une série de recommandations a été présentée à la municipalité qui a jusqu’au 1er décembre de cette année pour apporter des correctifs.

Contexte particulier

La DEPIM a soulevé que son enquête s’est déroulée dans un contexte particulier teinté par le dépôt de plaintes en harcèlement, le départ de plusieurs employés municipaux, la démission du maire et d’une conseillère ainsi que la fin du mandat d’un autre conseiller. «Le contexte est également caractérisé par des relations houleuses entre la mise en cause et des élus municipaux et entre elle et des citoyens», précise-t-on dans le rapport.

 

Vous pouvez consulter le rapport à cette adresse : https://bit.ly/3ftH3X3 

 

Les plus lus

Un plan ambitieux pour le transport en commun

TRANSPORT. La MRC de Lotbinière voit grand pour le développement de son service de transport en commun. D'ici quelques années, la ligne actuelle de l’Express vers Sainte-Foy reliant Laurier-Station et Saint-Apollinaire aux institutions d’enseignement de Québec ne sera bientôt plus la seule liaison offerte aux citoyens de la région.

Problèmes sur des passages à niveau : Joly demande au CN de se pencher sur la problématique

SÉCURITÉ. Devant plusieurs plaintes de ses concitoyens, la Municipalité de Saint-Janvier-de-Joly a amorcé des démarches auprès du Canadien National (CN) afin que l’entreprise effectue des travaux correctifs sur des passages à niveau situés sur les terrains de Jolyens.

Encore un honneur pour Karl Breu et Theres Fuchs

AGRICULTURE. Le 9 novembre dernier, Agropur, a remis le titre de Championne régionale du Club de l’Excellence en matière de qualité du lait à Karl Breu et Theres Fuchs de Lotbinière.

Apprendre la langue de son refuge

SOCIÉTÉ. Depuis le 30 mai, la MRC de Lotbinière a accueilli au moins 37 Ukrainiens sur son territoire. Si certains sont partis vers d’autres régions, d’autres habitent toujours dans la MRC, principalement à Saint-Apollinaire et Saint-Antoine-de-Tilly. En plus de s’adapter à un nouveau mode de vie et intégrer le marché du travail, ils doivent aussi apprendre le français. C’est le cas de Tamara, une...

Nomination d’un directeur adjoint au CEC de Lotbinière

ÉDUCATION. La direction du Cégep de Thetford poursuit sa promesse de s’engager davantage dans la MRC de Lotbinière. L’organisation vient de nommer Pascal Binet comme directeur adjoint des études et responsable de la gestion du Centre d’études collégiales (CEC) de Lotbinière, à Saint-Agapit.

Saint-Antoine : suivi des progrès dans le dossier de l’eau potable

ENVIRONNEMENT. Si tout se passe comme prévu, les citoyens de Saint-Antoine-de-Tilly pourraient voir finalement s’achever la saga entourant l’eau potable et le traitement des eaux usées d’ici la fin de la décennie. Dans le cadre de l’initiative Octobre on jase, le conseil municipal a fait le point avec la population le 26 octobre dernier.

Québec pourrait élargir la cellule de crise des urgences dans les régions

Annoncée plus tôt la semaine dernière, une cellule de crise afin de faire face au taux d’occupation élevé dans les urgences, notamment à Montréal, a été mise en place. Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a indiqué lors d’une conférence de presse le 1er novembre que cette cellule de crise pourrait également s’élargir dans différentes régions du Québec, selon les besoins au cours des prochaines...

PREM 2023 : 24 nouveaux médecins de famille en Chaudière-Appalaches 

SANTÉ. C’est en septembre dernier que le ministère de la Santé et des Services sociaux dévoilait les plans régionaux d’effectifs médicaux (PREM) pour la prochaine année. En Chaudière-Appalaches, ce sont 24 nouveaux médecins de famille, dont 16 nouveaux facturants et 8 déjà en pratique, qui viendront prêter main-forte au système de santé régional. 

Investissement Québec fière de son appui à l’économie sociale

ENTREPRENEURIAT COLLECTIF. À l’occasion du mois de novembre, mois de l’économie sociale, Investissement Québec a dressé un bilan positif de son appui aux coopératives et autres entreprises d’économie sociale de Chaudière-Appalaches le 9 novembre.

Les efforts d’un étudiant de Laurier-Station récompensés

ÉDUCATION. Le Cégep de Lévis a tenu, le 28 octobre, sa 24e cérémonie de remise des diplômes pour sa cohorte 2021-2022. L’événement a également été l’occasion d'attribuer des distinctions honorifiques et un étudiant originaire de Laurier-Station était au nombre des lauréats.