jeudi 22 février 2024
Votre Journal. Votre allié local.
Infection

Augmentation des cas de coqueluche en Chaudière-Appalaches

Les + lus

Photo : Courtoisie - CISSS-CA

21 déc. 2023 04:55

La Santé publique régionale a fait savoir, le 21 décembre, qu'elle a constaté une augmentation récente des cas de coqueluche en Chaudière-Appalaches.

Ainsi, la Santé publique régionale demande aux citoyens de la région d'être vigilants. Si vous souffrez ou un proche a des quintes de toux incontrôlables ou une toux suivie de vomissements, de pauses ou difficultés respiratoires ou une toux qui finit en sifflement bruyant (chant du coq), il se pourrait que vous ayez la coqueluche.

Les personnes souffrant de cette infection doivent éviter les contacts avec les femmes enceintes au troisième trimestre ainsi qu'avec les bébés d'un an et moins. En effet, la coqueluche est plus grave chez les enfants de moins de 12 mois, particulièrement chez les bébés de moins de 6 mois, qui doivent souvent être hospitalisés à cause de la maladie, a rappelé la Santé publique régionale.

Cette direction du Centre intégré de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches a souligné que les parents d’un bébé de moins de 12 mois et les femmes enceintes dans leur dernier mois de grossesse qui pensent avoir été en contact avec une personne souffrant de la coqueluche doivent contacter le 811 pour une évaluation.

Pour les autres personnes, qui ne sont pas à risque de complications graves, il n’y a pas de traitement préventif à offrir. Elles peuvent aussi contacter le 811 au besoin pour avoir des conseils.

La Santé publique régionale a enfin profité de l'occasion pour rappeler que la vaccination contre la coqueluche des enfants de moins d'un an et de la femme enceinte entre 26 et 32 semaines «est le meilleur moyen de protéger les bébés contre les complications graves de cette maladie».

Les + lus