samedi 13 juillet 2024
Votre Journal. Votre allié local.

Immobilier > Actualités

Modernisation de la loi Françoise David

QS «tend la main» au gouvernement caquiste

Les + lus

Gabriel Nadeau-Dubois veut un comité transpartisan pour améliorer la protection des aînés face aux évictions. Photo : Courtoisie - Page Facebook de Gabriel Nadeau-Dubois

05 avr. 2024 09:14

Accompagné de la députée de Sherbrooke Christine Labrie et de groupes œuvrant auprès des aînés, le porte-parole de Québec solidaire, Gabriel Nadeau-Dubois, a lancé, le 5 avril, un «appel au compromis» et demande à François Legault de permettre l'étude transpartisane en commission parlementaire du projet de loi visant à protéger davantage d'aînés d'expulsion de leur logement.

«Je tends la main à François Legault et je veux être clair. Nous sommes prêts à faire des compromis pour trouver un terrain d'entente et permettre l'adoption d'une loi protégeant les aînés des évictions. Je ne lui demande pas d'être d'accord avec chaque virgule du projet de loi. Je lui demande de permettre aux députés de tous les partis d'étudier ensemble le projet de loi de Christine Labrie et entendons toutes les parties prenantes, en commençant par les personnes aînées elles-mêmes. On doit tout faire pour protéger les locataires aînés», a soutenu M. Nadeau-Dubois.

Rappelons que le projet de loi déposé par la députée solidaire de Sherbrooke vise à étendre la disposition protégeant les aînés d'expulsion. Si la réforme est adoptée, les personnes âgées de 65 ans et plus demeurant à la même adresse depuis au moins cinq ans ne pourraient être délogées de leur milieu de vie, contre 70 ans et 10 ans selon les normes actuellement en place grâce au travail de l'ancienne porte-parole de QS, Françoise David.

Les + lus