mercredi 21 février 2024
Votre Journal. Votre allié local.

Techno/Innovation > Affaires

développement économique

La MRC de Lotbinière mise sur l’économie verte

Les + lus

Photo : Mélanie Labrecque

27 nov. 2023 07:36

La MRC de Lotbinière a présenté le 22 novembre dernier son projet Signature innovation. Mis en place au coût de près de 2,4 M$, il permettra de créer un pôle de développement économique où l’économie verte sera mise de l’avant.

«Nous voulons créer un lieu commun, un espace de collaboration et d’innovation en économie verte. On veut regrouper les acteurs économiques au même endroit pour faciliter la synergie et faciliter la vie des entrepreneurs. Ils auront un lieu unique pour aller chercher les services liés à l’économie et à l’économie durable», a expliqué le conseiller en environnement à la MRC de Lotbinière et coordonnateur du projet Signature économie verte en Lotbinière, Louis Cournoyer.

«C’est un projet porté par une vision audacieuse, une vision qui place notre belle MRC sur la voie de la prospérité durable dans un monde en constante évolution. Il est donc impératif que nous embrassions le changement, non seulement pour nous adapter et protéger nos milieux de vie, mais également pour prospérer», a rajouté le préfet de la MRC de Lotbinière et maire de Val-Alain, Daniel Turcotte.

Ce pôle sera situé dans l’ancien édifice du CLD, à Laurier-Station. Le service aux entreprises de la MRC de Lotbinière y est déjà établi. D’autres organisations en développement économique ont manifesté leur désir d’intégrer ce pôle, a poursuivi M. Cournoyer.

Travailler sur différents fronts

«Je crois fermement que notre collectivité a le potentiel de s’adapter et de devenir un modèle d’excellence en matière de prospérité durable», a précisé Daniel Turcotte.

Ce projet sera déployé en trois grands axes d’intervention : changement et transition, leviers politiques, et développement économique durable.

Le changement et transition permettra d’outiller l’équipe de la MRC pour contrer la résistance aux changements. Cela passera, entre autres, par de la formation et de la sensibilisation. La résistance aux changements peut se traduire de différentes façons, a noté Louis Cournoyer. C’est par exemple un événement qui ne vend plus d’eau embouteillée et qui doit faire face à la critique.

Avec les leviers politiques, la MRC utilisera ses pouvoirs et son influence pour accroître le sentiment d’appartenance au projet. Cela passera notamment par les achats, l’aménagement des terrains et des bâtiments, encourager la mobilité durable en faisant la promotion du covoiturage et du transport collectif. «La mobilité durable est un pilier de notre virage vert : améliorer notre empreinte carbone tout en favorisant des déplacements plus sains», a expliqué M. Turcotte.

L’objectif est aussi d’augmenter la résilience des milieux par des projets de verdissement ou à des infrastructures vertes pour la gestion des eaux pluviales.

Enfin, le développement économique durable permettra d’accompagner les entreprises dans leur transition vers des pratiques responsables, les appuyer dans leur diversification et augmenter leur résilience à long terme.

Ces stratégies nouvellement développées seront offertes aux municipalités, aux entreprises et à la population avec l’objectif de créer un effet d’entraînement.

 

 

 

Les + lus