samedi 18 mai 2024
Votre Journal. Votre allié local.
Persévérance scolaire

Un an pour l’École près de chez vous

Les + lus

Photos : Mélanie Labrecque

06 mars 2024 08:40

Le projet d’école alternative lancé par le Carrefour emploi Lotbinière (CEL) a célébré son premier anniversaire le 28 février dernier. L’École près de chez vous accueille actuellement 15 élèves qui poursuivent leur parcours scolaire.

L’objectif n’est pas de sortir les jeunes du cheminement régulier, mais de soutenir ceux qui ont de la difficulté à s’y intégrer comme ceux qui souffrent d’anxiété, qui ont des troubles d’apprentissage ou qui ont décroché.

«C’est un projet que le CEL souhaitait développer depuis de longues années. On voit que ça fonctionne et qu’on répond à un besoin. Notre objectif, c’est de pouvoir améliorer ce projet», a soutenu la directrice générale du CEL, Huguette Charest.

Des travaux d’agrandissement de la classe devraient être réalisés cet été afin d’accueillir confortablement la quinzaine d’élèves qui sont inscrits.

«Quand on nous a parlé du projet d’aller chercher des jeunes de Lotbinière qui avaient le goût de poursuivre leur scolarisation de façon différente, ça nous a fait plaisir d’embarquer dans le projet», a précisé la directrice du Centre d’éducation des adultes des Navigateurs (CEAN), Sophie Turgeon.

Cette dernière souligne que les élèves n’ont pas uniquement accès à des cours théoriques sur les matières de base. On leur présente également différentes options pour l’avenir.

«On va leur parler de métiers semi-spécialisés, les accompagner dans leur cheminement afin qu’ils vivent des réussites et que ce soit positif de venir à l’école», a-t-elle rajouté.

 Des jeunes enthousiastes

 Les célébrations de ce premier anniversaire a été l’occasion pour les élèves de présenter les projets qu’ils ont réalisés durant la dernière année. Ils ont autant touché à la robotique qu’au travail du bois qu’à la cuisine.

Cette expérience leur amène du positif. «J’ai fait deux écoles d’adultes. Je préfère celle-là parce qu’il y a les études, mais aussi tout ce qui nous prépare à la vie d’adulte comme Mes finances, mes choix ou les projets d’entrepreneuriat», a expliqué Merle.

Pour Patrick, l’école lui a permis de raccrocher. «J’ai lâché l’école pendant huit ans. J’ai essayé de recommencer aux adultes, mais j’avais un manque de motivation. Ici, j’aime ça. Avec les ateliers, on fait autre chose que seulement être dans nos cahiers.»

«J’ai toujours eu de la misère à l’école. Quand j’ai entendu parler de ce projet, j’ai lâché mon secondaire trois et je suis venu ici. Être assis derrière un bureau, je ne suis pas capable. Quand je suis venu ici, le premier examen que j’ai fait, c’est le plus haut résultat que j’ai eu en math. Ça me donne la motivation de continuer», a rajouté Jason, avec fierté.

Les + lus