mercredi 21 février 2024
Votre Journal. Votre allié local.
COVID-19

La Santé publique recommande une dose de rappel aux personnes vulnérables

Les + lus

Photo : Gilles Boutin - Archives

23 août 2023 09:10

Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a fait savoir, le 23 août, qu'une dose supplémentaire de vaccin contre la COVID-19 sera recommandée cet automne aux personnes vulnérables ou à risque.

Par Érick Deschênes - Collaboration spéciale

Cette décision fait suite à une recommandation du Comité d'immunisation du Québec (CIQ) et du directeur national de santé publique.

Les personnes considérées vulnérables ou à risque qui devraient recevoir une dose supplémentaire du vaccin contre la COVID-19 selon Québec sont :

- les personnes résidant en centre d'hébergement et de soins de longue durée ou en résidence privée pour aînés ou vivant dans d'autres milieux collectifs comportant une proportion élevée de personnes aînées et vulnérables;

- les personnes âgées de 60 ans et plus;

- les personnes immunodéprimées, dialysées ou vivant avec une maladie chronique;

- les femmes enceintes;

- les travailleuses et travailleurs de la santé;

- les adultes vivant en région éloignée ou isolée.

Rappelons que pour les personnes qui désirent se prévaloir de cette dose de vaccin, un intervalle minimal de six mois depuis l'injection de la dernière dose est recommandé.

Le MSSS a souligné qu'un nouveau vaccin, adapté aux nouveaux variants, est en cours d'approbation auprès de Santé Canada. D'ailleurs, une campagne de vaccination sera lancée dans la province dès que ce nouveau vaccin sera disponible, vraisemblablement en octobre.

Notons que ce nouveau vaccin sera offert en priorité aux personnes vulnérables, mais sera également disponible à la population qui souhaite s'en prémunir dans les centres de vaccination et de dépistage, ainsi que dans les pharmacies communautaires.

Tests rapides

En ce qui a trait aux tests rapides de dépistage de la COVID-19, ils sont disponibles gratuitement dans les centres de vaccination et de dépistage. En raison de l'évolution de la situation au cours des derniers mois, leur distribution en pharmacie est réservée aux clientèles vulnérables.

Des boîtes de tests demeurent également accessibles dans les établissements scolaires et les services de garde éducatifs à l'enfance. Ces milieux pourraient en recevoir davantage dans les prochaines semaines, «en fonction des besoins».

 

Les + lus