mercredi 21 février 2024
Votre Journal. Votre allié local.

Politique > Actualités

Trottoir à Saint-Flavien

Étonnement chez Piétons Québec

Les + lus

Photo : Archives

28 août 2023 12:38

SÉCURITÉ ROUTIÈRE. Une déclaration du maire de Saint-Flavien, Normand Côté, en réaction à la lettre de Jacinthe Latulippe a surpris Piétons Québec, qui participe à la table de réflexion sur la sécurité routière mise sur pied par la municipalité lotbiniéroise.

Par Érick Deschênes - Collaboration spéciale

Rappelons que plus tôt en août, Jacinthe Latulippe, la mère d’Anaïs Renaud (la jeune fille qui a été happée mortellement en 2018 alors qu’elle marchait le long de la rue Principale à Saint-Flavien), a envoyé une lettre à la Municipalité de Saint-Flavien, à la ministre des Transports et à la députée de Lotbinière-Frontenac.

Dans sa missive, Mme Latulippe demandait que tous les intervenants liés au dossier de la sécurité routière s’assoient ensemble pour trouver une solution aux enjeux de sécurité routière au cœur du village de Saint-Flavien. Pour elle, un trottoir, recommandé par la coroner qui s’est penchée sur la mort de sa fille, doit être construit, malgré que la population de Saint-Flavien ait rejeté la possibilité que la Municipalité effectue un important emprunt pour construire l’infrastructure, lors du référendum de 2021.

En réaction, Normand Côté a affirmé qu’il préférerait attendre les recommandations de la table de réflexion mise en place par la Municipalité à la suite du référendum. Piétons Québec s’est toutefois dit étonné que le maire ait ajouté que «le mandat qui a été donné à la table était clair, on veut des alternatives au trottoir parce que la population s’est déjà prononcée».

«À la lecture de la réaction du maire, on a été surpris de lire la façon dont le mandat du comité était énoncé. On a écrit d’ailleurs à la Municipalité à la suite de la lecture de l’article parce que c’était clair pour nous que quand on a accepté de siéger au comité, qu’on y participait dans la mesure où la Municipalité allait être ouverte à analyser toutes les options possibles tout en respectant la décision de la population qui ne voulait pas que la Municipalité emprunte plus de 1 M$ pour la construction d’un trottoir. Pour nous, c’était quand même important pour la table de réflexion d’étudier toutes les options et les sources de financement pour améliorer la sécurité des usagers vulnérables, incluant un trottoir si ça s’avère que c’est la meilleure option. C’est quand même ce qu’a recommandé la coroner et l’ingénieur expert en circulation qui a analysé la situation à Saint-Flavien», a déclaré Sandrine Cabana-Degani, la directrice générale de Piétons Québec.

Questionnée par le Peuple Lotbinière pour savoir si l’option du trottoir était étudiée par la table de réflexion, Mme Cabana-Degani a affirmé qu’elle ne pouvait répondre en raison de son obligation de confidentialité portant sur les discussions des membres de l’instance. Attendant toujours un retour de la Municipalité à la lettre de Piétons Québec, sa directrice générale a cependant rappelé que la situation a évolué depuis la création du comité ainsi que le référendum de 2021.

«Avec le nouveau plan d’action en sécurité routière du gouvernement du Québec qui a été déposé le 22 août, il y a de nouvelles options de financement disponibles et il va aussi avoir l’obligation pour les municipalités d’aménager de façon sécuritaire les cheminements scolaires. On espère vraiment que la Municipalité de Saint-Flavien va faire preuve de proactivité et va saisir ces opportunités pour sécuriser les déplacements actifs de ses citoyens partout dans la municipalité», a soutenu Sandrine Cabana-Degani.

Au moment de mettre sous presse, le Peuple Lotbinière n’avait pas reçu de retour de la part de Normand Côté après avoir été invité à commenter la sortie de Piétons Québec.

Les + lus