mardi 23 avril 2024
Votre Journal. Votre allié local.

Main-d'œuvre > Affaires

Taux de chômage

Les chômeurs toujours rares dans la région

Les + lus

Photo : Headway

08 janv. 2024 01:23

Les données de l’Enquête sur la population active (EPA) réalisée par Statistique Canada révèlent qu’au mois de décembre 2023, le taux de chômage dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Québec s’est maintenu à 2,7 %, soit le même pourcentage qu’en novembre 2023.

Ce taux hisse la région au premier rang des RMR canadiennes avec le plus bas taux de chômage, devant celles de Saguenay (3,0 %) et Peterborough (3,4 %). En 2023, il s'agissait du deuxième plus bas taux de chômage, alors que le taux de chômage dans la RMR de Québec était de 2,6 % en mai dernier.

Comparativement au mois de décembre de 2022 (3,1 %), le taux de chômage dans la région en décembre dernier a baissé de 0,4 point de pourcentage. Il s’agit du plus bas niveau pour un mois de décembre depuis 2021 (2,4 %).

Pour sa part, l’emploi a enregistré une légère hausse (+ 0,3 %) en décembre, selon l'enquête de Statistique Canada. Quant à lui, le taux d’activité a légèrement augmenté, pour s’établir à 68 %, une progression de 0,1 point de pourcentage par rapport au mois de novembre. Les indicateurs de participation au marché du travail restent ainsi positifs avec 1 200 emplois supplémentaires et 1 200 personnes actives de plus. En ce qui a trait à l'ensemble du Québec et pour le Canada, le marché du travail a aussi peu varié en décembre, des légères baisses étant enregistrées.

«Tout au long de l’année 2023, la région de Québec a continué à créer des emplois. Le bilan annuel montre qu’il y a plus de personnes qui sont sur le marché du travail qu’il y a un an (+24 100 emplois). Malgré un contexte économique incertain, le marché du travail de la région reste sur une dynamique positive grâce à l’augmentation de la population active (+22 700 actifs) sur un an. Le taux d’emploi a bien progressé sur toute l’année pour s’établir à 66,1 % (+ 2,6 points de pourcentage), tout comme le taux d’activité, qui a atteint 68,0 % (+ 2,4 points de pourcentage). Néanmoins, les taux d’emploi et d’activité actuels accusent un retard sur les sommets historiques atteints en mai 2019 (respectivement 69,4 % et 71,2 %). Cette situation ne devrait pas être renversée, étant donné que le vieillissement de la population fait pression à la baisse sur les deux indicateurs», a analysé El Hadji Nimaga, économiste chez Québec International.


Les + lus