dimanche 16 juin 2024
Votre Journal. Votre allié local.

Industries > Affaires

Taux d'intérêt

La Banque du Canada maintient le statu quo

Les + lus

Le gouverneur de la Banque du Canada, Tiff Macklem souhaitent que les «progrès intéressants obtenus dans la lutte contre l'inflation se maintiennent». Photo : Banque du Canada

11 avr. 2024 08:50

La Banque du Canada a annoncé mercredi qu’elle maintient son taux directeur à 5 %. Le taux officiel d’escompte demeure à 5,25 %, et le taux de rémunération des dépôts, à 5 %. De même, la Banque poursuit sa politique de resserrement quantitatif.

Pour expliquer sa décision, l'institution a notamment expliqué à ce qu'elle s'attend à que les indicateurs de surveillance continuent de diminuer au cours des prochains mois avant d'envisager une baisse de son taux directeur.

«Compte tenu des perspectives, le conseil de direction a décidé de maintenir le taux directeur à 5 % et de continuer à normaliser le bilan de la Banque. Bien que l’inflation reste trop élevée et que des risques demeurent, l’inflation mesurée par l’IPC et l’inflation fondamentale ont encore diminué ces derniers mois. Le conseil sera à l’affût de signes que ce mouvement à la baisse est durable. Il surveille en particulier l’évolution de l’inflation fondamentale, et continue de s’intéresser de près à l’équilibre entre l’offre et la demande dans l’économie, aux attentes d’inflation, à la croissance des salaires et aux pratiques d’établissement des prix des entreprises», a expliqué la Banque du Canada, par voie de communiqué.

Plus spécifiquement, l'organisation a partagé qu'elle prévoit une une croissance du PIB de 1,5 % en 2024, de 2,2 % en 2025 et de 1,9 % en 2026. «Ce renforcement de l’économie permettra à l’offre excédentaire de se résorber peu à peu tout au long de 2025 et au début de 2026», a analysé la Banque du Canada.

De plus, elle a ajouté que l’inflation mesurée par l’indice des prix à la consommation (IPC) a ralenti pour s’établir à 2,8 % en février, «l’atténuation des pressions sur les prix s’étant étendue à un plus grand nombre de biens et de services». Toutefois, la hausse des frais de logement reste «très élevée».

Les mesures de l’inflation fondamentale, qui avaient avoisiné 3,5 %, sont descendues pour se situer juste au-dessus de 3 % en février et les taux annualisés sur trois mois laissent entrevoir un mouvement à la baisse. La Banque s’attend à ce que l’inflation mesurée par l’IPC soit près de 3 % dans la première moitié de 2024, passe sous la barre des 2,5 % dans la seconde moitié de l’année et atteigne sa cible de 2 % en 2025.

Soulignons finalement que la prochaine date d'établissement du taux directeur de la Banque du Canada sera le 5 juin prochain.

Les + lus