(Crédit photo : Archives)

POLITIQUE. Les élus de Saint-Agapit se sont réunis à l’occasion de leur assemblée publique, le 6 mai dernier. Voici quelques points qui ont retenu l’attention des citoyens présents.

Contrats

La municipalité a accordé différents contrats pour la réalisation de travaux sur son réseau routier. Parmi ceux-ci, Saint-Agapit a donné un mandat de 215 000 $ (plus taxes) pour l'asphaltage du rang Sainte-Marie est et ouest. La municipalité n’aura pas à payer l’ensemble des coûts des travaux puisqu’elle bénéficiera d’une subvention de 50 %.

Elle a aussi confirmé un accord de 177 341,90 $ (plus taxes) pour la concrétisation de travaux de pavage (1,8 km) dans le rang des pointes. Encore une fois, la Ville aura droit à une subvention qui couvrira, dans ce cas, 75 % de la facture.

La municipalité a également attribué deux contrats d’une valeur totale de 184 308,75 $ (plus taxes) pour les travaux de prolongement de l’avenue Bergeron. Ce chantier sera situé à la hauteur de la pharmacie.

Aménagement d’un parc

Saint-Agapit a déposé une requête d'aide à la MRC de Lotbinière pour la réalisation des travaux d’aménagement d’un parc de quartier dans le secteur de la rue Talbot. L’aide financière demandée à la MRC permettra de couvrir la moitié des frais engendrés par ces travaux. Saint-Agapit demande 23 169 $ à la MRC de Lotbinière, ce qui représente 50 % du coût estimé pour la construction des infrastructures qui comprendront des aires de jeux adaptées aux enfants de 18 mois à 5 ans et d’autres pour les 5 à 12 ans. On devrait également y trouver des bancs, des tables à pique-nique et des arbres.

Aréna

Saint-Agapit a autorisé l’élargissement de la porte d’accès à la patinoire pour la resurfaceuse au Centre G.H. Vermette au coût de 6 929 $ (plus taxes). Actuellement, l’espace permet le passage des équipements de machinerie nécessaire à l’entretien de la patinoire, mais les opérateurs disposent de très peu de marge de manœuvre. «La zamboni, ça passe bien, elle était là lorqu'on a acheté les bandes. C’est quand on entre avec un tracteur. Ça passe, mais je n’attendrai pas la journée qu’il va m’arracher quatre bandes. Ça va coûter plus cher que ça», a expliqué le conseiller responsable des loisirs, Marc-Antoine Drouin.

Déneigement

Plus tôt cette année, Saint-Agapit avait pris une somme de 50 000 $ dans le surplus accumulé affecté pour pallier les frais de déneigement des trottoirs. Finalement, la municipalité n’a pas eu besoin de la totalité de l’argent. Elle a choisi de remettre la différence (environ 20 000 $) dans son surplus accumulé non affecté afin qu’il soit disponible pour la concrétisation d’autres projets.

Vente de terrains

La municipalité a confirmé une promesse d’achat pour un lot qui est la propriété de Ferme Noël Beaudoin. Du coup, elle a autorisé la vente d’une partie de ce terrain à une entreprise à numéro de la municipalité. Elle a également souligné l’achat de l’ensemble d’un lot acquis par la municipalité il y a cinq ans par Paysagiste 2000 pour la somme de 400 000 $.

 

Les plus lus

Marc Fontaine veut changer les choses

POLITIQUE. Intéressé depuis près de 35 ans par la politique, le candidat du Parti populaire du Canada dans Lévis-Lotbinière, Marc Fontaine, a décidé de faire le grand saut cette année.

Ghislain Daigle propose d’«avancer» avec les libéraux

POLITIQUE. L’ingénieur et ex-maire de Saint-Antoine-de-Tilly, Ghislain Daigle, a officiellement lancé sa campagne électorale auprès du Parti libéral du Canada (PLC) dans la circonscription de Lévis-Lotbinière en vue des élections fédérales du 21 octobre prochain, le 24 septembre dernier.

Le Bloc présente ses priorités environnementales

POLITIQUE. Les candidats du Bloc québécois de Chaudière-Appalaches, François-Noël Brault (Lévis-Lotbinière), Sébastien Bouchard-Théberge (Bellechasse-Les Etchemins-Lévis) et Priscilla Corbeil (Mégantic-L’Érable) se sont réunis le 30 septembre au parc des Chutes-de-la-Chaudière pour exposer différents enjeux environnementaux de Chaudière-Appalaches.

Les candidats de Lévis-Lotbinière débattent

POLITIQUE. Cinq des six candidats à l’élection fédérale du 21 octobre dans la circonscription de Lévis-Lotbinière ont débattu de différents grands enjeux abordés depuis le début de la campagne électorale. À l’invitation du Cégep de Thetford, ils se sont réunis, le 8 octobre, au Complexe des Seigneuries de Saint-Agapit.

La liste des candidats est maintenant connue

POLITIQUE. Élections Canada a rendu publique, le 2 octobre, la liste officielle des candidats qui croiseront le fer dans chacune des 338 circonscriptions du pays lors des élections fédérales 2019, le 21 octobre prochain. Le portrait des luttes dans le comté de Lévis-Lotbinière est désormais clair.

Nouvelle attachée politique

POLITIQUE. La députée de Lotbinière-Frontenac, Isabelle Lecours, a souligné, le 17 septembre, l’arrivée d’une nouvelle attachée politique au sein de son équipe. Lara-Catherine Desrochers travaillera au bureau de Saint-Apollinaire.

Brault veut convaincre les électeurs d’opter pour le Bloc québécois

POLITIQUE. Fort de la poussée du Bloc québécois dans les sondages, le candidat de la formation pour Lévis-Lotbinière, François-Noël Brault, est sûr que les électeurs de la circonscription lui accorderont leur confiance le 21 octobre. Ce dernier estime qu’il est en mesure d’offrir une alternative solide au député sortant, le conservateur Jacques Gourde.

Les candidats débattront ce soir

POLITIQUE. Les candidats de Lévis-Lotbinière à la prochaine élection fédérale débattront des enjeux de la circonscription le 8 octobre prochain. Le débat, organisé par le département des sciences sociales du Cégep de Thetford, aura lieu au Complexe des Seigneuries, à 19h.

Le conseil des maires en bref

POLITIQUE. Les maires de la MRC de Lotbinière se sont réunis le 9 octobre à Saint-Flavien à l’occasion de leur assemblée mensuelle. Voici quelques points inscrits à l’ordre du jour qui ont retenu l’attention.

Une campagne qui a commencé tardivement

POLITIQUE. Pour le député sortant et candidat du Parti conservateur dans Lévis-Lotbinière, Jacques Gourde, la campagne électorale n’a véritablement démarré qu’au début du mois d’octobre.