Samuel Lamarche vivra une première expérience sur le devant de la scène politique lors des prochaines élections fédérales à titre de candidat bloquiste dans Lévis-Lotbinière. (Crédit photo: Courtoisie)

POLITIQUE. C’est le 17 juin dernier que le Bloc québécois a tenu son assemblée d’investiture dans la circonscription de Lévis-Lotbinière. Samuel Lamarche, un jeune Lévisien de 23 ans, a alors été officiellement investi candidat de la formation dirigée par Yves-François Blanchet en vue des prochaines élections fédérales.

Par Érick Deschênes – Collaboration spéciale

Originaire d’Amos, en Abitibi-Témiscamingue, le jeune père de famille vient récemment de s’établir à Saint-Étienne-de-Lauzon. Auparavant, il demeurait à Québec où lors de ses études à l’Université Laval, il a participé à la naissance d’associations péquiste et bloquiste et il a été militant bloquiste dans le comté de Louis-Hébert. De plus, il est l’un des fondateurs de L’Agenda, un média indépendant spécialisé en politique.

Désormais militant du Bloc dans Lévis-Lotbinière, Samuel Lamarche a finalement pu concrétiser son désir de devenir politicien en raison de la décision du précédent candidat bloquiste dans ce comté, François-Noël Brault, de ne pas tenter une nouvelle fois sa chance. Inspiré par les parcours des anciens ou politiciens actuels Léo Bureau-Blouin, Catherine Fournier, Gabriel Nadeau-Dubois et Méganne Perry Mélançon, le jeune homme de 23 ans estime que le Bloc est le seul véhicule qui peut concrétiser son désir le plus cher, soit que le Québec devienne un pays.

«Ça faisait un bout que je réfléchissais à sauter dans l’arène politique. Quand j’étais petit, je disais toujours à mes parents que j’allais me trouver un emploi quand j’allais devenir adulte et que j’allais me lancer en politique à 40 ans. L’opportunité s’est offerte à moi plus tôt et je l’ai saisi. Ce qui m’a motivé à prendre cette décision, c’est que je veux tout faire pour offrir un monde meilleur à ma fille», a partagé M. Lamarche, lors d’une entrevue téléphonique le 18 juin.

Enjeux locaux et travail de terrain

 Si le candidat bloquiste dans Lévis-Lotbinière présentera sa vision détaillée sur les enjeux touchant sa circonscription au cours des prochains mois, Samuel Lamarche a déjà identifié certaines questions qu’il entend aborder lors de la campagne électorale. Un retour en force du Bloc à la Chambre des communes, à l’issue des prochaines élections, permettrait selon lui de permettre l’augmentation des transferts fédéraux en santé et régler le dossier des compensations à verser aux producteurs agricoles de la province à la suite des récents accords de libre-échange signé par Ottawa.

«Le Bloc est la formation la mieux placée pour défendre les intérêts des agriculteurs québécois. Les autres partis fédéraux mettront toujours en place des solutions qui avantageront davantage les producteurs agricoles du reste du Canada. Le Bloc est le seul parti qui défend réellement les intérêts des Québécois», a argué le candidat bloquiste dans Lévis-Lotbinière.

Mais avant d’aborder ces questions à la Chambre des communes, Samuel Lamarche devra notamment battre le député depuis 2006 et candidat du Parti conservateur du Canada dans Lévis-Lotbinière, Jacques Gourde.

«M. Gourde est connu dans le comté et il est un homme sympathique. Je devrai donc me faire voir et inciter les électeurs à voter pour moi. Je suis convaincu que je pourrai convaincre les électeurs que le Bloc québécois est la seule alternative aux conservateurs dans la région de Québec. Au cours de la campagne, on veut également discuter de ce que Jacques Gourde a réellement fait pour la circonscription», a analysé le nouveau politicien.

Pour atteindre ses objectifs, Samuel Lamarche entend miser sur les nouvelles technologiques afin de rejoindre les électeurs, aller à la rencontre des membres du Bloc québécois et des jeunes électeurs dans Lévis-Lotbinière ainsi que tenir des événements avec des figures indépendantistes, lorsque les mesures sanitaires le permettront.

Les plus lus

Piste de course à Sainte-Croix: le règlement adopté

POLITIQUE. Le conseil municipal de Sainte-Croix a adopté, le 7 septembre, par un vote de 5 contre 1, le règlement visant à encadrer les heures d’exploitation du Circuit Riverside Speedway.

Élections fédérales : tous les candidats sont maintenant connus

POLITIQUE. La période de dépôt des candidatures en vue des prochaines élections fédérales, qui auront lieu le 20 septembre, est maintenant terminée. Le portrait des luttes qui opposeront les personnes qui désirent devenir le député de Lévis-Lotbinière est désormais clair.

Piste de course de Sainte-Croix: Pour Sainte-Croix veut le retrait du projet de règlement

POLITIQUE. L’équipe Pour Sainte-Croix, qui veut obtenir les sièges au conseil municipal de la municipalité lotbinièroise lors des prochaines élections municipales en novembre, demande au conseil municipal de faire marche arrière dans le dossier de la piste de course de Sainte-Croix. Le groupe dirigé par Stéphane Dion, l’aspirant à la mairie, souhaite que le projet de règlement soit retiré, afin qu...

Lamarche fait de la défense de la laïcité une priorité

POLITIQUE. Par voie de communiqué, le candidat du Bloc québécois dans Lévis-Lotbinière, Samuel Lamarche, s’est réjoui, le 31 août, que le chef de sa formation politique, Yves‑François Blanchet, se soit de nouveau engagé à défendre la laïcité de l’État à la suite des élections du 20 septembre prochain.

Un aspirant à la succession de Bernard Ouellet se dévoile

POLITIQUE. Conseiller municipal à Saint-Apollinaire depuis 12 ans, Jonathan Moreau a fait savoir, le 19 août, qu’il sollicitera un mandat lors des prochaines élections municipales, mais cette fois pour devenir le maire de la municipalité. Le 7 novembre prochain, il tentera donc d’obtenir la confiance de ses concitoyens afin de remplacer Bernard Ouellet, qui a décidé de se retirer de la vie politiq...

S’engager encore pour faire avancer les choses

POLITIQUE. L’ancien conseiller municipal et maire de Saint-Antoine-de-Tilly, Ghislain Daigle, portera de nouveau les couleurs du Parti libéral du Canada (PLC) dans Lévis-Lotbinière lors des élections fédérales du 20 septembre. Avec cette nouvelle implication, l’homme de 65 ans espère être élu afin de travailler à lutter contre les changements climatiques et favoriser l’innovation.

Débat anglophone : un tournant dans la campagne selon Lamarche

POLITIQUE. Le candidat du Bloc québécois dans Lévis-Lotbinière, Samuel Lamarche, croit qu’une véritable vague déferlera en faveur de son parti au Québec à la suite de la controverse provoqué par le débat anglophone du 9 septembre.

Robert Samson sollicitera un dernier mandat

POLITIQUE. Le maire de Saint-Gilles, Robert Samson, a confirmé au Peuple Lotbinière qu’il sollicitera un dernier mandat à la tête de la municipalité lotbiniéroise, lors des élections municipales du 7 novembre prochain.

Denise Poulin sollicitera un nouveau mandat

POLITIQUE. La mairesse de Saint-Édouard, Denise Poulin, tentera d’obtenir un troisième mandat à la tête de sa municipalité, lors des prochaines élections municipales le 7 novembre prochain.

Une candidate du Parti libre du Canada dans Lévis-Lotbinière

POLITIQUE. Le Parti libre du Canada (PLIC) aura une candidate dans Lévis-Lotbinière, Mariève Lemay. La mère de six enfants se lance en politique pour «protéger le futur de ses enfants».