Allan D. Doyle a présenté son premier recueil de nouvelles. (Crédit photo : Mélanie Labrecque)

LITTÉRATURE. À 64 ans, Allan D. Doyle a réalisé un rêve qu’il caressait depuis plus de 50 ans, celui de publier un livre. Il a lancé récemment Tour d’imagination, son premier recueil de nouvelles.

Tour d’imagination, ce sont cinq petits récits qui traitent de sujets actuels aucunement liés entre eux, mais qui tentent de répondre à la question «Et si ?». Dans Bouleversement, explique-t-il, il aborde d’un autre angle le débat sur les changements climatiques. «Et s’ils nous conduisaient non pas à un réchauffement planétaire, mais à tout le contraire? Et si ces températures-là étaient un signe avant-coureur d’autre chose ?»

Cette réflexion, mentionne-t-il, lui permet de garder un esprit critique et de percevoir la société sous un œil différent. Cet esprit libre s’inspire de ce qui l’entoure, voit et entend, de ses souvenirs, des gens qu’il rencontre ou des endroits qu’il visite.

«J’ai inventé des lieux qui peuvent ressembler à d’autres lieux, comme des gens qui peuvent ressembler à d’autres gens.» Malgré que ces récits soient fictifs, l’une de ses histoires renferme un «fond de vérité». Il invite le lecteur à deviner laquelle.

Pourquoi avoir choisi d’écrire des nouvelles plutôt qu’un roman ? La réponse est très simple, a mentionné l’auteur. «Je viens de terminer une brique de 700 pages. À la 300e page, je suis revenu à l’arrière parce que j’avais perdu le fil. Avec une nouvelle, vous ne le perdez pas. Ça se lit très bien.»

Celui qui a vécu à Lotbinière, Saint-Édouard et Laurier-Station porte ce désir d'écrire depuis l’enfance. «Quand j’étais tout jeune, on m’a dit qu’il fallait que j’arrête de rêver. C'est ce que j'ai fait et, par la suite, je me suis mis à raconter des histoires. Depuis ce temps-là, je n’ai jamais cessé. […] Pour moi, il n’y a rien d’impossible, rien d’inconcevable».

D’ailleurs, il affirme qu’il écrit mieux lorsqu’il laisse toute la place à son imagination, un peu comme si quelqu’un lui soufflait le récit à l’oreille.

Tour d’imagination est disponible en version papier et en version numérique ainsi que dans certaines bibliothèques de la MRC de Lotbinière, dont celle de Saint-Apollinaire.

 

 

 

 

Les plus lus

Le Télaitroman présenté à Leclercville

TÉLÉVISION. Un peu plus de 50 personnes se sont réunies à la ferme DesGémo de Leclercville le 19 septembre. Elles avaient été invitées au visionnement exclusif de la nouvelle campagne de promotion des Producteurs de lait du Québec, le Télaitroman.

Pamphile Le May désigné personnage historique

CULTURE. Le gouvernement du Québec a désigné Pamphile Le May personnage historique du Québec. La ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, a confirmé le 18 septembre que le nom de l’homme de lettres né à Lotbinière en 1837 sera ajouté au Registre du patrimoine culturel du Québec.

Exposition de photos à Lotbinière

CULTURE. Dans sa plus récente exposition, la photographe Claire Gauthier met le fleuve Saint-Laurent en vedette. La voix des eaux sera présentée jusqu’au 1er novembre à la Galerie Fernand-Auger du Centre Chartier-de-Lotbinière.

La musique du cœur au Moulin du Portage

SPECTACLE. Les succès de Pierre Flynn, Michel Rivard, Serge Fiori, d’Harmonium et autres grands noms de la musique québécoise seront revisités par les membres du quatuor Le Cœur en quatre. Avec De la chambre au salon, le public découvrira les chansons coup de cœur que leur inspire chacune des pièces d’une maison. Cette expérience musicale se déroulera le 21 septembre, au Moulin du Portage.

Les lauréats de Chaudière-Appalaches en œuvres dévoilés

CULTURE. Le Musée Marius Barbeau de Saint-Joseph-de-Beauce a dévoilé, le 19 septembre dernier, le nom des 12 lauréats du concours Chaudière-Appalaches en œuvres – Deuxième vie. L’artiste originaire de Sainte-Croix, Marielle Pelletier, a remporté le prix de la MRC de Lotbinière.

Embarquement pour un voyage avec Les 3 Capitaines

SPECTACLE. La musique traditionnelle rencontrera la musique folk, rock et country le 5 octobre prochain au Moulin du Portage. Les 3 Capitaines proposent, avec leur spectacle Dans les Caveaux, de redécouvrir sous un nouvel angle une musique qui est déjà familière aux oreilles de plusieurs.

Jean-Thomas Jobin s’arrêtera au Moulin du Portage

CULTURE. Jean-Thomas Jobin et son humour absurde seront de passage au Moulin du Portage le 12 octobre prochain, à 20h. Au programme pour l’humoriste, le rodage de plusieurs numéros en prévision de son quatrième spectacle solo.