vendredi 14 juin 2024
Votre Journal. Votre allié local.

Politique > Actualités

Troisième lien

Troisième lien: Daniel Turcotte déçu de la décision du gouvernement

Les + lus

Photo : Courtoisie

20 avr. 2023 03:59

POLITIQUE. Le préfet de la MRC de Lotbinière et maire de Val-Alain, Daniel Turcotte, se dit déçu de l’orientation du gouvernement du Québec par rapport au troisième lien entre Québec et Lévis. Ce dernier ne comprend pas pourquoi le gouvernement a fait volte-face et privilégie maintenant un tunnel uniquement consacré au transport en commun.

«Le lien autoroutier était très important pour Lotbinière ainsi que pour toute la Chaudière-Appalaches», a-t-il affirmé, rappelant que la MRC de Lotbinière connaît un important développement économique et que la population de certaines municipalités, dont Saint-Apollinaire, connaît une croissance importante.

M. Turcotte n’achète pas l’argument de la baisse de l’achalandage routier. Oui, il reconnaît qu’il ait diminué depuis la pandémie, mais estime que ce n’est qu’une question de temps avant que les ponts soient de nouveau congestionnés à des niveaux prépandémie.

«Si on regarde la Davie qui a eu la confirmation qu’elle recevra pour plus de 10 G$ de contrats, nous aurons de nouveaux résidents qui viendront s’établir dans les années à venir. […] Donc, le besoin du troisième lien autoroutier est encore très pertinent et important», ajoute-t-il.

D’ailleurs, M. Turcotte estime que le gouvernement manque de vision à long terme.

«J’ai l’impression qu’on y va pour le prix et pas pour les bonnes raisons, j’ai l’impression qu’il ne voit pas longtemps d’avance. Dans 25 ans on va arriver à la même éventualité. Combien cela coûtera-t-il pour le construire ? Ce sera le double du prix. C’est ce que me déçoit . Je suis quelqu’un qui pense que tant qu’à faire quelque chose faisons-le comme il faut et qu’on s’arrange pour que ça perdure dans le temps, pour longtemps. Ce n’est pas l’impression que j’ai aujourd’hui.»

Quant au développement économique, M. Turcotte estime qu’il sera ralenti. Les travailleurs de l’extérieur de la MRC de Lotbinière seront pénalisés tout comme ceux de la MRC de Lotbinière qui vont à Québec.

«Ça peut porter à réfléchir sur la pertinence d’aller travailler à Québec. On a de la difficulté à s’y rendre, maintenant on va peut-être choisir des emplois à Lévis ou dans la région. Je me demande à quel point la Ville de Québec sera gagnante là-dedans.»

Transport en commun

Par ailleurs, dans la réalisation de la nouvelle vision du troisième lien, Daniel Turcotte espère que les petits services de transport en commun qui essaient de se développer, comme Express Lotbinière, ne seront pas pénalisés.

«Il faudra s’assurer qu’il y ait une interconnexion et qu’il soit facile de faire des ententes avec les villes pour être capable de traverser du côté de Québec. S’il n’y a pas d’entente possible et qu’on laisse nos résidents payer le plein tarif sans connexion avec le même billet. Qu’est-ce que ça donne d’avoir un troisième lien avec un transport collectif si le résident se ramasse avec une facture qui représente le double ?»

 

 

 

 

 

 

Les + lus