samedi 13 juillet 2024
Votre Journal. Votre allié local.
Protection de la jeunesse

Légère baisse des signalements à la DPJ dans la MRC

Les + lus

02 juil. 2024 09:50

La direction de la protection de la jeunesse (DPJ) a retenu moins de signalements dans la MRC de Lotbinière. Il y en a eu 228 en 2023-2024 par rapport à 234 en 2022-2023.

Ainsi, les abus physiques (58 cas) et les risques sérieux d’abus physiques (37 cas) constituent encore une fois la majorité des cas retenus. Ils comptent pour plus de 41 % des signalements.

Suivent la négligence (46 cas) et le risque sérieux de négligence (33 cas) qui représentent plus de 34,6 % des signalements. S’ajoute cette année une nouvelle distinction, l’exposition à la violence conjugale (48 cas), cela représente un signalement sur cinq, soit 21 % de tous ceux qui ont été retenus en 2023-2024.

Les abus sexuels (14 cas) et les risques sérieux d’abus sexuels (17 cas) comptent pour leur part pour 13,5 % des signalements.

Les mauvais traitements psychologiques avec 9 cas et 3,9 % des signalements et les troubles du comportement avec 14 cas et 6,1 % des signalements ferment la marche des motifs de signalements.

Par rapport à l’année 2022-2023, on remarque une hausse pour les abus sexuels (13 cas) et les risques sérieux d’abus sexuels (8 cas) qui comptait pour 8,9 % des cas. Cette progression s’est aussi fait remarquer dans ceux pour les troubles du comportement. Il y avait eu 9 cas pour 3,8 % des signalements.

La proportion des signalements pour abus physiques (53) et risque d’abus physique (41) ainsi que pour la négligence (38) et les risques sérieux de négligence (37) est pratiquement égale avec respectivement 40,1 % et 32 % des cas.

Une baisse significative est remarquée pour les mauvais traitements psychologiques (35) qui représentaient 14,9 % des signalements.

À lire aussi: Nouvelle hausse des cas retenus à la DPJ de la Chaudière-Appalaches

Les + lus