jeudi 22 février 2024
Votre Journal. Votre allié local.

Politique > Actualités

Crise du logement

Les libéraux dévoilent une partie de leur plan

Les + lus

Photo : Archives - Gilles Boutin

12 févr. 2024 02:48

Le Parti libéral du Québec (PLQ) a présenté, le 9 février, ses trois premières «nouvelles mesures concrètes» pour s'attaquer à la crise du logement.

Selon Virginie Dufour, porte-parole de l'opposition officielle en matière d'habitation et députée libérale des Mille-Îles, un coup de barre «est plus que jamais nécessaire, notamment par l'absence de réelles solutions à la crise contenues dans le projet de loi no 31 brouillon de la CAQ».

Pour renverser la vapeur, les libéraux suggèrent à Québec d'accorder une exemption de la Taxe de vente du Québec (TVQ) sur les matériaux de construction pour les nouvelles constructions.

Également, le PLQ propose de mettre en place une enveloppe de 200 M$ à la disposition des municipalités qui atteindront les objectifs et les cibles de réduction des délais d'analyse des dossiers domiciliaires et pour l'émission des permis de construction. Une ville qui atteindrait ses objectifs de réduction en la matière recevrait un bonus financier applicable sur ses infrastructures, a illustré Mme Dufour.

Enfin, déplorant que des projets de quartiers résidentiels «sont retardés par le manque de branchements d'Hydro-Québec», le PLQ demande que les branchements des projets domiciliaires soient priorisés par la société d'État.

«Comme la ministre de l'Habitation a été incapable d'inclure des solutions tangibles à la crise du logement dans son projet de loi, nous, au Parti libéral du Québec, véritable parti de l'économie, proposons trois mesures pour augmenter rapidement les mises en chantier. Les six années que nous a fait perdre la CAQ placent le Québec dans une situation précaire en matière de logements et il est urgent d'agir concrètement», a conclu Virginie Dufour.


Les + lus