dimanche 16 juin 2024
Votre Journal. Votre allié local.

Politique > Actualités

Saint-Antoine-de-Tilly

Employés municipaux invectivés : le maire appelle au calme

Les + lus

Photo: Archives

17 mai 2024 09:44

Les employés de Saint-Antoine-de-Tilly ont rencontré les élus le 14 mai dernier. Cette réunion a eu lieu tout juste avant la séance du conseil qui avait été rapidement ajournée. Les employés de la Municipalité avaient alors partagé avec les élus les difficultés qu’ils rencontrent quotidiennement sur le terrain alors que certains citoyens déversent leur frustration sur eux. Dans une lettre diffusée sur le site Internet de la Municipalité, le maire Richard Bellemare lance un appel au calme.

«Mardi soir dernier, l’ensemble du personnel a demandé à rencontrer les membres du conseil pour exprimer leur détresse et leur frustration devant la montée de propos insultants ou irrespectueux qui les visent sans égard aux faits réels. Ces propos prennent souvent leur source sur certains réseaux sociaux, puis sont exprimés verbalement de façon agressive directement au personnel», a résumé l’élu.

Ce dernier ajoute que «l’ensemble du conseil municipal et la direction de la municipalité tiennent à exprimer leur profonde et unanime réprobation de ces comportements indignes.»

Le premier citoyen rappelle que l’équipe municipale fournit tous les efforts nécessaires pour faire fonctionner la Municipalité, notamment en l’absence du directeur général. Il lance un appel au calme en demandant à la population de reconnaître «la contribution» des employés et faire «contrepoids» aux propos tenus sur les médias sociaux.

«Pour notre part, nous comptons bien prendre tous les moyens à notre disposition pour protéger le personnel de notre belle municipalité des manifestations intimidantes, voire humiliantes», a conclu Richard Bellemare.

De son côté, la conseillère Valérie Caron a réagi à la publication de cette lettre. Elle dénonce également les agissements de certains citoyens envers les employés, mais apporte également des précisions sur la nature de la rencontre qui s’est déroulée le 14 mai.

«Cette communication a été faite par le maire seul. De plus, le personnel nous a demandé de régler d’abord notre conflit interne qui a des répercussions sur leur travail. Le maire omet complètement cette partie de leur message qu’ils nous adressaient. Ce sont aussi et surtout nos agissements au conseil qui ont des impacts sur leur travail et qui alimentent la grogne de citoyens.»

Pour l’élue, il s’agit encore une fois de la démonstration de la nature du conflit qui règne au conseil municipal, soit l’absence de collaboration et de communication.

Elle revient également sur l’un des points inscrits à l’ordre du jour de la séance de mardi dernier : «Rappel formel et/ou mise en demeure à certains citoyens qui ne respectent pas les droits des représentants de la Municipalité.» Elle affirme trouver déplorable que «certaines personnes au conseil» aient l’intention de procéder par mises en demeure. «Je m’y oppose fermement.»

Elle demande à ses collègues de ne pas «créer un climat de peur et de représailles» face à la prise de parole des citoyens. «Il y a d’autres façons de construire la paix et faire des ponts.»

 

Les + lus