lundi 15 avril 2024
Votre Journal. Votre allié local.

Consommation > Actualités

Taux d'intérêt et inflation

Plusieurs retraites à risque, selon Co operators

Les + lus

Photo : Erik Mclean - Unsplash

27 févr. 2024 09:43

Un nouveau sondage mené par Co operators démontre selon la firme que les Canadiens, en particulier les locataires et les titulaires d'un prêt hypothécaire, «gèrent cette pression économique en reportant leur épargne-retraite».

Selon le sondage de Co operators, les locataires et les titulaires de prêt hypothécaire ont des points de vue similaires sur la planification de la retraite. Les locataires semblent surtout aux prises avec leurs dépenses quotidiennes, la majorité (77 %) indiquant ne pas avoir commencé à épargner pour la retraite ou avoir épargné un montant inférieur à celui que leur plan visait à cet âge.

Chez les personnes qui ont un prêt hypothécaire à rembourser, plus de la moitié (51 %) dit également avoir accumulé moins d'argent que prévu. Cette situation contraste avec celle des propriétaires sans hypothèque, qui semblent être en meilleure position pour leurs vieux jours : les trois-quarts (76 %) disent avoir épargné autant sinon plus que prévu, et trois personnes sur dix (32 %) disent avoir épargné plus que prévu pour leur retraite.

«Les Canadiens et Canadiennes font face à une situation précaire et difficile en tentant de classer leurs dépenses par ordre de priorité. Cela met à risque la retraite de beaucoup de personnes, en particulier lorsqu'elles ont un prêt hypothécaire ou un loyer à payer, a analysé Rob Wesseling, président et chef de la direction de Co operators. C'est un signe évident que la pression économique actuelle compromet la sécurité financière à long terme de la plupart des Canadiens et Canadiennes.»

Également, plus de la moitié (57 %) des propriétaires sans hypothèque ont confiance en leur REER et autres économies pour financer leur retraite, mais cette confiance est beaucoup moins présente chez les titulaires de prêt hypothécaire et les locataires. Seulement 28 % des titulaires de prêt hypothécaire (trois sur dix) et 22 % des locataires pensent que leur REER et leurs économies suffiront.

Face au coût de logement et aux taux d'intérêt plus élevés, beaucoup de locataires (43 %) et un bon nombre de titulaires de prêt hypothécaire (23 %) ne savent pas exactement comment ils et elles financeront leur retraite, alors que seulement 13 % des propriétaires sans hypothèque vivent cette incertitude. Une forte proportion de titulaires de prêt hypothécaire (48 %) et de locataires (38 %) s'attendent à travailler, à temps plein ou partiel, après 65 ans, âge traditionnel de la retraite, alors que seulement le quart (24 %) des propriétaires sans hypothèque ont cette perspective.


Les + lus