mercredi 21 février 2024
Votre Journal. Votre allié local.

Industries > Affaires

Portrait du marché québécois de la vente au détail d’essence et de diésel

Les ventes d’essence à la baisse

Les + lus

Photo : Archives

20 oct. 2023 08:04

ÉCONOMIE. La Chaudière-Appalaches compte moins de stations-service qui vendent moins d’essence. C’est l’une des informations qui ressort du cinquième Portrait du marché québécois de la vente au détail d’essence et de diésel qui a été publié par la Régie de l’énergie le 12 octobre dernier.

Ainsi, en Chaudière-Appalaches, le volume de vente annuel est passé de 618 à 563 millions de litres vendus de 2019 à 2022. Durant la même période, le nombre de stations-service est passé de 239 à 230. La région se classe au quatrième rang des régions du Québec pour le nombre d’essenceries sur son territoire, derrière la Montérégie (485), Montréal (254) et les Laurentides (231).

On remarque également cette diminution dans la MRC de Lotbinière. En 2019, il s’était vendu 65 millions de litres d’essence dans 18 points de service. L’année dernière, elles s’élevaient à 48 millions de litres, malgré l’ajout d’une station-service à Laurier-Station.

On retrouve des stations-service dans 12 des 18 municipalités du territoire. Saint-Apollinaire est la municipalité du territoire qui en compte le plus, avec cinq. Elle est suivie de Laurier-Station et Saint-Agapit qui en ont respectivement trois et deux. Enfin, il n’y en a aucune à Dosquet, Issoudun, Joly, Leclercville, Lotbinière et Val-Alain.

Au Québec, on compte actuellement 2 779 essenceries en service, ce qui constitue une baisse de 1,49 % par rapport à 2019. Ensemble, elles ont vendu 8 316 millions de litres de carburant, soit une baisse de 8,64 % par rapport à 2019. Il s’agit de la première diminution observée au cours des 10 dernières années.

Toutefois, la période étudiée concorde avec l’imposition des mesures sanitaires liées à la pandémie de la COVID-19. Les multiples confinements et les interdictions de déplacements entre les régions ont eu pour effet de réduire les déplacements en 2020 et en 2021 et par conséquent, la consommation de carburant par les usagers de la route.

Les + lus