mercredi 21 février 2024
Votre Journal. Votre allié local.

Éducation > Actualités

Réseau de l'éducation

La CSQ veut trouver des solutions aux problèmes grâce aux négociations

Les + lus

Photo : Érick Deschênes - Archives

21 août 2023 12:34

Avant la prochaine rentrée scolaire, la Centrale des syndicats du Québec (CSQ) a fait une sortie, le 21 août, pour rappeler que les problèmes qui affectent actuellement le réseau d'éducation «sont indissociables des négociations du qui sont en cours» avec le gouvernement du Québec afin de renouveler les conventions collectives des travailleurs du secteur public.

Par Érick Deschênes - Collaboration spéciale

«On aimerait bien réinventer la roue, mais le fait est que cette année scolaire s'ouvre à nouveau dans un contexte de pénurie de personnel, dans l'ensemble des catégories d'emploi du réseau. N'en déplaise au gouvernement, qui souhaiterait bien avoir une formule gagnante, magique et simple, les enjeux de pénurie et d'attraction ont un dénominateur commun : les conditions de travail», a d'emblée soutenu le président de la CSQ, Éric Gingras.

La CSQ, qui fait partie d'un front commun avec la CSN, la FTQ et l'APTS dans le cadre des actuelles négociations avec Québec, aimerait donc que ses demandes soient acceptées par le gouvernement provincial.

D'ailleurs, la centrale syndicale a martelé que le projet de loi 23, déposé par le ministre de l'Éducation, Bernard Drainville, afin de réformer une nouvelle fois la gouvernance scolaire, n'était pas une priorité. Selon la CSQ, la réforme Drainville «n'apporte pas de solutions aux défis auxquels fait face le réseau scolaire» et ne «favorisera pas non plus l'engagement des acteurs du réseau de l'éducation».

«Le réseau scolaire est un écosystème au sein duquel chaque catégorie de personnel constitue un maillon interdépendant des autres. C'est ça, la force du réseau. Il serait peut-être temps, justement, de l'utiliser et de la valoriser plutôt que de chercher à faire des gains politiques et de relations publiques. Pour ce début d'année scolaire, on se souhaite que les négociations aux différentes tables soient alimentées en ce sens», a ajouté M. Gingras.

La CSQ a ainsi rappelé qu'il désirait que Québec «allège la tâche» des enseignants pour «leur redonner les moyens d'enseigner», améliore la qualité des emplois du personnel de soutien scolaire afin «d'améliorer l'attraction et la rétention du personnel» ainsi «qu'attire et retienne les professionnels» du réseau offrant des services aux élèves afin de s'assurer d'offrir les services «auxquels ils ont pourtant droit selon la loi» aux élèves en difficulté.

 

Les + lus