L’exposition sur les origines de Félix Leclerc est accessible jusqu’au 2 septembre. (Crédit photo : Mélanie Labrecque)

CHANSON. Les origines du monument de la chanson québécoise, Félix Leclerc, sont intimement liées à l’histoire de Leclercville. C’est ce qu’il est possible d’apprendre dans l’exposition Félix Leclerc et Leclercville une histoire de familles présentée jusqu’au 2 septembre au presbytère de Leclercville.

«Félix est en descendance directe du premier Leclerc qui s’est établi ici, en 1762», a expliqué l’une des conceptrices de l’exposition, Francine Lemay.

Accompagné dans son parcours par la musique du chansonnier, le visiteur pourra suivre une ligne du temps, composée de photos et de dessins d’époque, qui le fera remonter aux origines des familles Leclerc et Parrot.

Son père, Léonidas (Léo) Leclerc, et sa mère, Fabiola Parrot, sont nés à Leclercville et sont tous deux les descendants des pionniers qui ont contribué à l’essor du village. «Les Parrot, c’était plus le côté industriel et les Leclerc, c’était plus agricole», a poursuivi Mme Lemay.

En plus des photos, on retrouve également des copies de certains documents d’époque comme le journal tenu par la mère de Félix et des textes rédigés de la main du chansonnier. Le visiteur pourra aussi le découvrir d’une manière plus intime. L’original d’une lettre d’amour à la calligraphie soignée, écrite par un jeune Félix Leclerc, y est montré.

D’autre part, les concepteurs de l’exposition ont aussi retrouvé la trace de certaines anecdotes historiques qui ont été oubliées au fil des générations.

Mettre la main sur tous ces documents, ces informations et ces faits n’a pas été facile et a pris plusieurs mois, a relaté Mme Lemay. «Pour les proches, on a pu trouver dans la famille, mais dès qu’on se rend plus loin dans le temps, il faut aller dans les archives. Les photos de famille viennent des Leclerc et des Parrot. Malgré tout, il y en a qui ont été difficiles à retracer comme celle du père Richard, l’oncle de Léo.»

L’exposition sur les origines de Félix Leclerc s’inscrit dans l’exposition permanente sur les familles souches de Leclercville qui est, elle aussi, présentée au presbytère de Leclercville depuis 2014.

Félix Leclerc est décédé le 8 août 1988, à l’Île d’Orléans.

 

 

 

 

 

Les plus lus

Alexandra Demers, la peintre qui innove

PEINTURE. Depuis qu’elle a terminé ses études et qu’elle affirme l’artiste en elle, Alexandra Demers, originaire de Sainte-Croix, expose ses toiles un peu partout, tant en galerie que dans les symposiums. En laissant libre cours à son imagination, la peintre se distingue par sa démarche créative.

De nouveaux locaux pour le studio Hypnose

DANSE. Le studio Hypnose, ouvert depuis un peu plus d’un an, a procédé le 18 août dernier à l’ouverture d’un tout nouveau local au-dessus de celui déjà établi à Saint-Apollinaire. Victime de sa popularité, l’école qui offre des cours multistyles a doublé sa superficie afin d’accueillir un nombre encore plus grand de danseurs.

Joni Mitchell vue par Karen Young et Marianne Trudel

CULTURE. Les chansons de l’auteure-compositrice-interprète Joni Mitchell prennent une toute nouvelle couleur lorsqu’elles sont reprises par Marianne Trudel et Karen Young. Elles partageront leur vision jazzée de l’œuvre de la musicienne dans un spectacle intimiste qu’elles présenteront au Moulin du portage le 25 août.

Une cinquième édition festive de Contabadour

CULTURE. Bien que la pluie ait miné quelques activités prévues, le festival Contabadour, qui regroupe les univers du conte, du cirque et de la musique, dresse un bilan somme toute positif de sa cinquième édition, qui s’est tenue du 16 au 18 août derniers au parc de la Chute de Sainte-Agathe.

La belle vie avec Michel Louvain

SPECTACLE. Véritable icône de la musique québécoise, Michel Louvain n’est pas près d’accrocher son micro. L’interprète de La dame en bleu sera de passage au Complexe des Seigneuries de Saint-Agapit, le 4 octobre prochain, pour donner le tout premier spectacle de sa nouvelle tournée, La Belle Vie.

Pamphile Le May désigné personnage historique

CULTURE. Le gouvernement du Québec a désigné Pamphile Le May personnage historique du Québec. La ministre de la Culture et des Communications, Nathalie Roy, a confirmé le 18 septembre que le nom de l’homme de lettres né à Lotbinière en 1837 sera ajouté au Registre du patrimoine culturel du Québec.

La musique du cœur au Moulin du Portage

SPECTACLE. Les succès de Pierre Flynn, Michel Rivard, Serge Fiori, d’Harmonium et autres grands noms de la musique québécoise seront revisités par les membres du quatuor Le Cœur en quatre. Avec De la chambre au salon, le public découvrira les chansons coup de cœur que leur inspire chacune des pièces d’une maison. Cette expérience musicale se déroulera le 21 septembre, au Moulin du Portage.