Au total, un peu plus de 3 250 $ ont été remis à la Fondation du cancer du sein. Crédit photo : Félix Hamel-Small

ARTS. Le Domaine Small tenait, les 17 et 18 août derniers, la toute première édition d’un symposium d’arts qui rassemblait une dizaine d’artistes au profit de la Fondation du cancer du sein. Richard Small, l’un des organisateurs, se réjouit du succès de l’événement qui a attiré une foule qu’il estime à plus de 1 000 personnes, sur ses terres situées à Sainte-Agathe.

Par Émilie Pelletier - Collaboration spéciale

Malgré les orages du samedi qui ont modifié quelque peu les plans de l’événement extérieur, Richard Small s’est dit «plus que satisfait» de la foule qui a été au rendez-vous. Un méchoui, tenu le même jour, a d’ailleurs accueilli 130 personnes.

Les réalisations de 10 artistes féminines de la Chaudière-Appalaches, dont celles de la députée de Lotbinière-Frontenac, Isabelle Lecours, étaient en effet exposées au public. Chacune d’entre elles avait le mandat de réaliser une œuvre rose, dont les fonds générés par la vente seraient remis à la Fondation du cancer du sein. Au total, un peu plus de 3 250 $ ont été remis à la cause spécialement choisie par l’organisateur, dont 2 000 $ octroyé par Mme Lecours. 

«L’une des artistes choisie pour le symposium a été touchée par ce cancer et ma belle-mère aussi, précise M. Small, qui remettait quant à lui 1$ grâce à chacune des coupes de vin rosé du Domaine Small vendues. Aujourd’hui, ajoute-t-il, elles se portent bien toutes les deux, mais c’est une cause qui continue de me tenir à cœur.»

Une deuxième édition certaine

Joint au téléphone au lendemain de l’événement, Richard Small se dit emballé à l’idée de la tenue d’une deuxième édition, sur laquelle il affirme avoir déjà commencé à plancher. «C’est un événement qui est appelé à grandir parce qu’on pourrait le tenir sur trois jours et accepter plus d’artistes qui pourraient même créer sur place», espère-t-il.

En ce qui concerne la formule de l’activité de financement au profit d’une fondation, il ne ferme pas la porte à la reproduire, mais aucune cause n’a été choisie pour le moment. 

 

Les plus lus

Parties parfaites

COMMUNAUTÉ. Pour se divertir, les résidents du Domaine Saint-Antoine, de Saint-Antoine-de-Tilly, jouent souvent aux quilles à la Wii. Parmi eux, on retrouve Marcel Boucher, 91 ans. Ce dernier a récemment réussi à jouer deux parties parfaites de 300.

Des rénovations appréciées

COMMUNAUTÉ. Les travaux de réaménagement de l’accueil du centre communautaire de Saint-Gilles ont récemment été parachevés. Pour réaliser ces travaux, la municipalité a bénéficié d’une aide financière de 100 000 $ du Programme d’infrastructures Québec-Municipalités.